Goodfellas

Publié le par Labarthe-Piol

L'Equipe du jour sort enfin l'info parue dans le Figaro daté du 4 octobre. Toutefois, n'étant pas moi-même un fidèle lecteur du journal de centre-droite, j'ai dû attendre qu'on soit le 14 pour avoir l'info entre mes yeux. Le père de Lorik Cana aurait touché 480 000 euros pour le transfert de Cana à Paris. Son papa dément aussi toute menace sur Moutier, affirmant juste s'être un peu énervé... lorsque l'on rapproche ces propos avec ceux de Diouf distribuant les parpaings version Acariesse: "Môssieur Blayrau ne sait pas peut-être pas comment les choses fonctionnent dans le milieu du football...", on comprend que le gros moumoutte ait pu avoir un peu les jetons...

En tout cas, le Pape n'a plus à s'inquiéter, Pedro Blaire est en train de découvrir comment ça se passe, se prenant dans le buffet les affaires de transfert à virgule en rafale... de ce côté-là, il semble que les deux clubs n'aient rien à s'envier en termes de magouilles. On rapporte d'ailleurs dans le même article que les transferts de Déhu et Fiorèse seraient indirectement liés à un agent de joueur trempé dans une histoire pas très catholique...

Tout ceci m'évoque toutefois des sentiments mitigés. A l'heure où l'on fustige à juste titre le comportement de certains hooligans parisiens, en oubliant au passage de mentionner qu'il s'agit des dommages collagéraux de la nouvelle politique du club. A l'heure où Michel Tonini, un rigolo du virage marseillais, qui, on le sait, est réputé pour sa perpétuelle bonne conduite, se gausse du comportement des supporters parisiens. On semble un peu oublié que les pratiques crapuleuses utilisées par le club phocéen ne sont pas vraiment plus ragoûtantes que celles de quelques excités des kops parisiens. Ils ne sont juste pas placés au même niveau dans l'organigramme du club...

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article