Cette fois, on sait...*

Publié le par Labarthe-Piol

Laurent Fournier avait pris la fâcheuse habitude de nous répéter après chaque contre-performance de son équipe que la suivante permettrait de jauger de son réel niveau et de sa compétitivité. L'alternance des matchs extérieur-domicile et la réussite de ses ouailles au parc avait permis de donner chair à son discours pendant quelques matchs, laissant croire aux derniers utopistes (tel que son président) que l'on pourrait lutter dans les plus hautes sphères du championnat...

Le revers d'un tel discours est bien sûr qu'après la prestation de dimanche soir, on croit en savoir un peu trop sur cette équipe... et les mauvaises nouvelles de s'amonceler comme à gravelote... un résumé rapide du match auquel votre serviteur n'a même pas eu la chance de pouvoir se briser les cordes vocales...

Tout d'abord, GG l'a rêve, Fournier l'a fait: Kalou à droite. Je n'y croyais pas en raison des déclarations de l'ivoirien, visiblement, Lolo l'a convaincu... et vu la sortie du jour, direction alright to the vestiaire, on peut penser que ce sera la dernière fois... pour parler tout de go de la performance de Bonaventure, celui-ci s'est fait quelque peu rabroué par le public du parc (mais cela devient une habitude après lui avoir chanté des louanges...). Moi, je ne l'ai pas trouvé aussi exécrable qu'on veut bien le dire... et je suis même prêt à faire amende honorable et penser qu'il vaut mieux Kalou à droite que Pancarte...

 (Pichot-Bueno: tout va très bien madame la marquise...) (Photos: Agence Jaguar)

Mais revenons à nos moutons: 10 bonnes premières minutes qui m'ont mise en joie, une envie, des occaz, un kalou qui percute, un cash qui organise, de la balle... puis, une montée en puissance progressive des monégasques avant d'arriver à la deuxième mi-temps de l'horreur...

Une deuxième mi-temps qui a rappelé les pires heures du PSG lorsque celui-ci a décidé de ne pas jouer... une occasion et demi à se mettre dans le paletot, des milieux défensifs pâlots (malgré un M'bami perdant beaucoup de ballons mais qui se bat à nouveau comme un lion...), un Rothen en clair perte de vitesse et qui ne parvient plus à faire la différence pas plus qu'il n'arrive à jouer avec Armando après plus d'un an de franche camaraderie, un système qui prend l'eau et que Fournier décide de colmater en remplaçant un milieu défensif par un attaquant... le résultat? une équipe qui prend deux fois plus l'eau... un public qui se met à siffler, qui s'en remet aux mains de son indésirable du début de saison (panpan) et qui s'époumonne sur des "Bueno, Bueno..." qui ne sont pas sans rappeler les désormais fameux "Pantelic...", "Ljuoboja..." et autres.... on épargnera les égarements de Nanard Mendy, beaucoup plus nanard que mendy et qui nous avait prévenu: "je reviens à mon niveau...." ouf, tout va mieux que peut attendre une équipe qui en arrive là? je n'en sais que trop rien, ou peut être un peu trop...

 (Une ironie de la vie) (Photos: Agence Jaguar)

Le résultat final? une semi-catastrophe en termes comptables, des illusions qui partent en fumée et un président qui fait du plagiat version Fernandez en nous assurant avoir vu un "beau spectacle" (sic) et qu'il fallait laisser du temps à Fournier et que les journalistes arrêtent de lui péter les roubignolles... deux choses mister Moulinex:

1) si c'est le fameux spectacle que tu m'as promis dans ta lettre de réabonnement, tu peux te la mettre dans un endroit où le soleil ne brille pas

2) si Foufou avait subi la quart du dixième du traitement qu'a dû subir vahid, il serait déjà à ste-Anne...

 

* Rappel à titre préventif: ce blog n'a que pour but de provoquer le débat autour des anormalités d'un club dont l'auteur de ces lignes ne rêve rien d'autre que de le voir en haut de l'affiche et de se comporter enfin comme une réelle structure sportive... toute autre interprétation serait, bien entendu, erronnée.

Ben Labarhozic, Super-Directeur de la rédaction et en charge des relations extérieures du blog.

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article