And justice for all…

Publié le par Ben Labarthozic

Et bien voilà, quand l’actualité m’en donne enfin l’occasion, je peux à nouveau parler du PSG. Et pour cela, on ne remerciera jamais notre blondinet de nous en donner pour notre pain quotidien. Il y a quelques jours, le Parisien (le journal) titrait que le joueur avait « toujours quelque chose à dire ». Le canard avait oublié de préciser qu’en général, c’était de grosses conneries. Désormais, Rothen prouve qu’il a toujours une connerie à faire. Quand ce n’est pas pour froisser des tracts de supporters ou simuler des agressions dans sa demeure, Jéjé se prend pour Djokovic et s’adonne à son sport préféré : l’imitation des collègues. Soucieux de prouver qu’il était capable de rouler aussi vite que Milan Baros, Rothen s’est donc fait pincer à toute blinde sur l’autoroute au volant de sa Ferrari… 245 km/h, la vraie classe… Je pourrais vous faire des blagues du genre : « le bougre va plus vite que sur un terrain » ou encore « il sait aussi se servir de son pied droit pour enfoncer le champignon » mais admettons-le, ce ne serait pas très marrant… Pour ma part, je n’ai qu’une 206 et je ne pense donc pas avoir l’occasion de rouler à plus de 210 mais j’aimerais savoir ce qu’il adviendrait de ma personne si je me faisais pécho par les roussins à près de 250 sur le tarmac… Non pas que je veuille envoyer Roro faire un tour à l’ombre. Je ne le déteste pas au point de lui vouloir du mal et puis il faut bien reconnaître qu’il nous serait moins utile dans la case prison. En même temps, regardez Courbis, Tapie ou Bernés (oui bon, désolé, tous d’anciens marseillais…), le métier de footeux est quand même le seul dans lequel la culpabilité ne peut nuire à votre santé…

undefined

(pièce de collec'...)

Toujours dans le Parisien qui, comme tout un chacun le sait, est un journal satirique, un portrait de notre recrue Everton. On savait que ce dernier se pelait comme un tondu à Paname. Le reste de son descriptif vaut son pesant de cacahuètes. On apprend ainsi l’information suivante, cruciale, relative à son départ précipité pour la capitale : « Je n'ai même pas eu le temps de dire au revoir à ma fiancée. Elle était très triste. ». Tu m’étonnes. Elle risque d’être triste un bon moment. Et nous avec… Footeux, célibataire, brésilien et jouant au PSG, le mec a plutôt intérêt à avoir le talent de Ronaldinho que celui d’André Luiz ou le cocktail s’annonce explosif…

Enfin, grosse séquence émotion dimanche à Sao Polo. Souza a éclaté en sanglots en déclarant qu’il ne voulait pas partir au PSG mais que ce sont les euros qui l’ont forcé à franchir le rubicon. Qui a dit qu’on ne pouvait pas tout acheter ? Doit-on en déduire que l’on détient l’anti-Rothen sur le pendant droit de notre équipe ? En même temps, en voilà qui ne va pas nous raconter qu’il rêve de venir au PSG depuis qu’il a eu une paire de chaussettes siglée aux couleurs du club à l’âge de 4 ans et demi… En tout cas, depuis que les brésiliens ont signé, l’actualité carbure à plein. Rires et pleurs sont présents à Paris. Du sur-mesure pour notre club…
 

Pour découvrir un nouveau blog: http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

tedik 06/02/2008 09:52

Il a une Porsche ET une Ferrari???Excellent la remarque sur le pied droit, c'est aussi la première chose qui m'est venue à l'esprit...Mais bon, il manque encore 30 km/h à Rothen pour ratrapper Baros, qui entre temps est parti à Portsmouth...Et oui, même sans jouer, le PSG est toujours sur le devant de la scène! En même temps, parler de la pointe de Rothen permet d'éclipser ce bien trsite match des A' hier soir. Je suis incapable de comprendre où Domenech a vu des enseignements dans ce match pourri joué dans le noir, comme en boîte...

Smooth 05/02/2008 19:10

Je crois que Roro a fait son petit chrono vers la Normandie au volant d'une Porsche...