C’était donc ça…

Publié le par Ben Labarthozic

C’est à la fin du bal qu’on compte les pièces. Avec Paname, c’est au lendemain de la mascarade que l’on fait les comptes. Les plus optimistes retiendront que Paris a été solide. Les plus pessimistes (dont il m’arrive de faire partie) noteront que tous les résultats de la veille nous ont été défavorables. Que Paris n’est (encore) qu’à trois points du premier reléguable, le tout avant d’aller jouer Marseille et Bordeaux sur leurs terres, en ayant réceptionné Monaco dans l’intervalle. Des rouge et blancs que je n’ai pas souvenir d’avoir trop tapé à domicile ces dernières années…

Alors entre temps, au lieu de se faire un petit matelas de quiétude, Paname gaspille et prouve son incapacité chronique à jouer autre chose que sur le fil du rasoir. Polo a raison de dire que ça va être dur jusqu’au mois de mai. Tant pis pour les supporters qui voudraient bien que leur équipe jouent un peu autre chose que la lutte avec des équipes comme Auxerre ou Sochaux. Pour jouer le coude-à-coude avec Lorient et Valenciennes, on attendra la saison prochaine…

undefined

(du président au jardinier, tout le monde s'y met au PSG...)


Au rayon des excuses pour expliquer la contre-perf’ d’hier, on pourra toujours avancer le bon match de Pelé. D’autres invoquent la pelouse de piètre qualité. Une autre arlésienne qui colle à la peau des parisiens. Mais ce qui est édifiant, ce sont les paroles de ZoomZoom Camara. Camara, vous vous souvenez, c’est celui qui trouvait que c’était pas plus mal d’être 18ème à la fin de l’année dernière. Ce dernier nous raconte donc aujourd’hui que « nous sommes une équipe technique, qui a besoin de jouer en passes courtes ». Ah bon ? Je pense surtout que ZoomZoom a trop joué à PES avant de finir au stade. Ce dernier devrait laisser sa place à la Bourille le temps d’un match et poser son dèrche dans les gradins pour voir. Moi, j’ai surtout vu les passes en retrait de Chantôme à Landru pour des longs exocets… ah non, c’est vrai, des fois, le ballon circule, de Armand à ZoomZoom, de ZoomZoom à Mario, de Mario à Chantôme, qui la redonne à Landru pour… un exocet… de quoi grignoter une minute supplémentaire dans le temps additionnel. Un temps additionnel de 2 minutes prodigieusement généreux de la part du Moulin qui servait d’arbitre hier. Ce qui a provoqué le courroux de notre capitaine qui a écopé d’un carton jaune après le match. Et qui lui vaudra une suspension pour la réception de Monaco. On vous le dit, un vrai match du PSG…
 

Pour découvrir un nouveau blog: http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

mec2paname4 12/02/2008 18:35

''Des rouge et blancs que je n’ai pas souvenir d’avoir trop tapé à domicile ces dernières années''... enfin on les quand meme tapés l'année derniere grace a , si ma mémoire est bonne, l'unique but de ce bon vieux gaja (qui finira en enfer avec Clara Morgane et Guy Carlier)...Change pas!!

Pippo 10/02/2008 20:51

Bon pour une fois j'ai pu voir le match et bien comme d'hab c'était chiant comme la mort, vraiment pas de quoi s'enflammer... -> un arbitrage du niveau habituel (c'est dire sa médiocrité)-> une équipe de Paris tétanisée à croire qu'ils se doppent au prozac...-> un coaching incompréhensible comme d'hab...Heureusement il y a eu Souza, je ne vais pas en faire de trop mais personnellement il m'a bcp impressionné, pour un mec qui a fait 2 entrainements avec l'éqipe il a tout de suite trouvé sa place, sans ses gestes technique canal n'aurait eu aucun ralenti à diffuser (la louche pour la pegu' était superbe, l'aile de pigeon pour Diané aussi) je pense que Valdo ne s'est pas déchiré sur ce coup... mais il lui reste à confirmer.Quand à Everton d'après Canal il n'avait pas reçu sa lettre de sortie de la fédé brésilienne ce qui explique qu'il n'était même pas sur le banc.Enfin on est toujours pas sortis de l'auberge...

tedik 10/02/2008 19:59

Ce qui était en carton hier, c'était Moulin...Mais quelle nullité, cet arbitrage! Il a sifflé pas moins de 48 fautes dans le match, dont disons 43 pour des touchages de maillots et autres soufflages sur l'adversaire. tatillon au possible, il a tué le rythme d'un match déjà pas très haut...Alors OK, ce n'est pas une excuse, mais ce n'est pas non plus la première fois...Il faut dire aussi que sur ce match, Diané n'a pas été très réaliste; il aurait pu marquer deux fois en fin de match et acquérir définitivement un titre de héros. Sinon j'ai bien aimé Souza; en plus il avait compris comment se mettre le public dans la poche en enchaînant les gestes techniques en début de match. Prometteur!