Capitaine Courage

Publié le par Ben Labarthozic

Pourquoi le nier plus longtemps ? Depuis que j’ai ouvert ce blog au lendemain de l’éviction du tandem Graille-Vahid, les mauvaises performances n’ont cessé de se succéder au PSG. Si cela continue ainsi, je vais finir par me transformer en un Guy Carlier aigri faisant de son PSG un jouet de torture aux confins de la Ligue 2. Ainsi suffit-il que je soutienne l’OM, contre ma nature profonde et en laissant orgueil et amour propre au vestiaire, pour que ces fils de rien perdent contre Sochaux après 10 victoires consécutives au vél’… je devrais peut-être me mettre à supporter Lens samedi prochain… et Strasbourg le mercredi qui suit… pour tout cela donc, devant vous, je m’excuse.

(ma vie, mon oeuvre: "comment j'ai tuer le PSG")

De toute façon, une page se tourne, Frédéric Déhu, notre capitaine courage aux larmes de crocodile a décidé de tirer un trait sur la lente agonie qu’il infligeait à ce sport. Le bilan du bonhomme qui demandait en conférence de presse qu’on « ait l’indécence de l’écouter » (ça vous classe un homme), aura au moins le mérite d’être rapide. De brillants débuts chez les sang et or, au poste de milieu défensif, un passage raté au Barça, 3 ans de bouse à Paname, refusant brassard et préférant s’asseoir sur le banc plutôt que de jouer en défense central sous l’ère Fernandez. Une dernière année brillante sous l’ère… Vahid (quelle coïncidence) au cours de laquelle il usurpe donc ce sobriquet de capitaine, avant de se barrer à l’OM, emportant avec lui Fionrose et provoquant de fait l’explosion du groupe parisien (ah, l’effet papillon), suivant la grogne des supporters face au méchant bosniaque et son président qui venait à Paris pour gagner de l’argent (quelle infamie). Ajoutez à cela un monsieur sécurité (Larrue) qui avait l’impudence de demander cartes d’identité aux oies blanches des kops. Là aussi, on connaît la suite, Tel Aviv, la nomination de La Gouïne (un choix évident selon les supps) et donc la preuve que le PSG n’est pas prêt pour le modèle des socios… je sais bien que ça ne fera pas plaisir à Brahim et à d’autres de mes lecteurs mais c’est en tout cas la lecture que j’en fait… (bon sang de bois, il faut bien que je conserve une ligne éditoriale).

Bref, je digresse, Yépes ne sera pas sur le terrain samedi soir. Je vote Sakho plutôt que la Bourille pour le remplacer, le meilleur d’entre tous les jeunes. Je laisse l’ex-rennais à la récup’ avec la Clém’. Le Fantôme à la mène parce qu’il sait jouer entre les lignes, Diané à droite en lieu et place de la Souze’ et surtout, je lègue le sobriquet de Déhu au seul vrai capitaine de cette équipe, tant dans le jeu que dans l’esprit, pour introniser Paulet’ seul en pointe. De là à savoir si Paulo lit PSB… un Paulo dont on dit qu’il est las et qu’il songerait à se tailler en fin de saison. Mais ça, c’est une autre histoire, un autre sujet et donc, un autre post…

 

Pour découvrir un nouveau blog: http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article