Augustine Obistro

Publié le par Ben Labarthozic

Nous voici donc rendus au crépuscule d’une saison sportive douloureuse, déchirante, au lendemain d’une finale rugbystique de feu et en attendant une autre finale que l’on pressent beaucoup plus chiante ce soir. En attendant les JO, nous nous apprêtons donc à rentrer dans une phase d’hibernation sportive étant entendu que le tour de France de notre enfance a depuis quelques temps déjà quitté cette dernière catégorie… Hibernation car ce n’est pas le mercato du PSG qui va nous faire se taper le cul par terre. L’annonce de Tutu avec un cœur gros comme ça relance des pistes en pagaille : Puygrenier, Basa… ce dernier serait même la priorité du PSG. A nouveau. A Paname, le cycle normal d’une recrute « potentiel » (les guillemets sont de rigueur ici) se traduit de la manière suivante. Le joueur en question est d’abord une cible, avant que cela ne soit démentie dans les heures qui suivent par la cellule de recrutement et ainsi de suite pendant quelques semaines. C’est ainsi que Basa est à nouveau une priorité du PSG. Tout comme Puygrenier, cela fait juste un an que l’on nous dit que le PSG se penche sur ces joueurs. Comme sur Wiltord, Sinama-Pongolle, Jimmy Briand et tant d’autres… Sauf qu’à la fin, c’est un inconnu brésilien qui nous coûte une miche qui finit par débarquer… Ce constat pourrait d’ailleurs s’appliquer aux gusses que l’on cherche à recruter pour muscler notre staff. Ainsi en va-t-il de Buisine… c’lui-là, il a droit d’avoir sa gueule dans le journal un jour sur deux. Dernier avatar en date ? Il serait intéressé mais pas pour remplacer Roche dont il est proche. Ah… Alors on fait quoi ? On se charge de prendre ce dernier en otage et de le faire disparaître. On se rappelle Doudou 6C qui refusait de jouer arrière droit car c’était le poste de Nanard Merdy. Au bal des bras cassé, le PSG est composé de solistes…

Okocha lift
envoyé par nedved60

 Dans tout ce fatras, on jouera petit bras et on se prendra à espérer une ultime volte-face dans le transfert de Ben Arfa à l’OM. Ca serait juste pour se marrer à bon compte à vrai dire car vu la gabegie actuelle qui court dans nos lieux, ce raté ne pourrait être qu’un petit rayon de soleil au milieu de la tempête. Pour l’info pur et dur, on pourra toujours se tourner également vers le jubilé d’Oclochard. JayJay est toujours adoré au PSG. JayJay au PSG, c’est 84 matchs en 4 ans (!), 12 pions, une année pleine sous l’ère Bergeroo et une palanquée de matchs joués au train de sénateur sans trop savoir où se foutre sur le pré. JayJay, c’est un peu notre Jules Bocandé version Biétry: un tas de roulettes réalisés seul au milieu du terrain et une tétrachiée de transversales qui n’auront jamais servi à grand-chose et surtout pas à Ouédec... Le tout avant de se barrer à… Bolton pour keutchi après avoir été le premier joueur de notre championnat à briser la barre des 100 patates (indubitablement le plus gros coup d’éclat de Biétry). Du PSG dans le texte. Ne lui reste plus qu’à compléter le pompon en beauté en nous faisant une petite Okpara de derrière le bistro… A l’aune de tout cela, on comprend mieux que JayJay soit toujours une légende vivante au Parc…


Okocha compil
envoyé par drogbadvc

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

brahim 30/06/2008 12:58

Voilà, c'est ce qui s'appel reprendre en douceur!!!

fio 30/06/2008 11:57

Reprise de l'entrainement à Rennes, Jimmy Briand l'a boycotté .. Ca laisse entrevoir l'intelligence du joueur ... comme Ben Arfa à Lyon, c'est des mecs qui ont rien dans la tete, je dis attention a vouloir acheter des mecs comme ça, car ils feront pareil  qd un club plus gros voudra les acheter ...De notre coté le 1er entrainement a été chaud, je crois, personnellement je sais pas si je vais me réabonner, car meme si on a enfin un milieu droit : Fabrice Pancrate.Le recrutement fais pitier ... je rectifie, y'a pas eu de recrutement ....