Pour de rire

Publié le par Ben Labarthozic

Pour faire bref et parce que l’actualité suit son cours au rythme du transfert de Kezman sans que rien de nouveau ne soit apparu jusque là, je reviens rapidement sur deux news passées quasi inaperçues (de mon point de vue du moins) et qui se doivent de pourvoir allégrement à l’actualité de ce dit blog.

Tout d’abord, ces derniers jours, le mystère planant autour d’un éventuel transfert d’Itandje à Paname a été levé. Nous qui pensions que le club était reparti dans des égarements coupables, c’est finalement le joueur lui-même qui a vendu la mèche. Ainsi, lu dans le toujours bien informé et exhaustif AllPSG, c’est en réalité Charlot qui désire rejoindre nos couleurs. La réciproque est, on l’espère beaucoup moins vraie. A propos de Paname, le portier déclare : « Ie suis la solution à leur problème ». Nous, tout ce qu’on sait c’est qu’il était surtout un gros problème pour Lens. Et ce n’est pas parce que nous avons bien voulu faire une donation aux Reds en la personne de N’Gog que l’on aurait à charge de récupérer leurs joueurs de moindre potentiel. En même temps, la venue d’Itandje permettrait de venir combler le vide que ne manquera pas de provoquer le départ d’Alonzo. Au rang des vannes, le pépère semble se poser là. Putain, quel déconneur…

La meilleure preuve que Paris ait décidé de refiler une fois pour toutes le mistigri ? C’est encore et toujours AllPSG qui nous l’apprend en relatant les déboires d’un autre joyeux drille. Des débuts difficiles pour Merdy à ce qu’il paraît. Deux pénaltoches provoqués, un tir au but raté, Nanard qui a décidé d’à nouveau endossé le rôle du vengeur masqué pour sauver le club anglais de la relégation, pourrait bien assez vite jouer le rôle du plombeur en chef. Pour l’occasion, PSB a retrouvé les images (fugaces) du naufrage. Dire que Michel Moulin voulait en faire son tôlier… après le départ de Doudou 6C, celui de Nanard, pas de doute, cela devrait finir par payer…


 


Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article