C’est bien mais…

Publié le par Ben Labarthozic

Hier soir, c’était peur sur la ville. Et pour cause, il était prévu de rendre un hommage digne de ce nom au préz’ Cisco Borelli… Les moins amnésiques d’entre nous se rappelleront que l’année dernière, les deux minutes de silence dû au rang du messire et les grandes déclarations d’intention de Roro pour rendre un hommage haut en couleur s’étaient traduits par une vilaine défaite 3-1 contre les rouge et noirs bretons. C’était l’époque où Popol claquait son penaltoche (déjà) et le prélude au « coup de jeunes » décidé par La Gouïne contre Valenciennes. Autant vous dire donc, qu’on avait peur d’y voir un mauvais signe et de voir Yannick Boli, Yussuf Mulumbu et Maxime Partouche pour jouer Kayserispor. En fait, on n’avait pas vraiment peur. D’abord parce que ce Paname a quand même un peu changé à l’intersaison et que des petits taureaux comme la Giule sont venus peupler les rangs parisiens entre temps. Ensuite, on avait pas complètement le cigare aux lèvres dans la mesure où étaient opposés à nous 11 mecs au gabarit de Pancrate, en un peu moins techniques. C’est dire. Hier soir, les canaris n’avaient de virevoltant que le jaune pétant de leur casaque. Dès lors, je souscris au fait qu’il aurait été pour le moins malvenu que ces joueurs-là nous collent un pion. J’entends également le fait que notre équipe n’a pas été brillante, loin de là. Et pourtant, je vois dans cette victoire beaucoup plus de motifs d’espoirs que d’inquiétude. Et pour commencer parce que, ce match-là, nous aurions pu le perdre sur une boulette de Ceara la saison passée…

Il faut donc croire que ce PSG a un peu changé. Tout n’est pas parfait certes mais prenez par exemple l’arbitrage qui s’exerce désormais sur notre équipe. Il faut lire Alonzo : « Il faut que je quitte Paris pour que les arbitres se mettent à siffler des fautes comme ça pour le PSG… ». Que Jérôme se rassure, on en siffle aussi contre nous, pas plus tard qu’il y a deux journées contre les autres jaunes de Sochaux. Et puis, à bien lire Jérôme, il faut croire que notre balance arbitrale est encore débitrice pour un bon moment…

 (pas de doutes... c'est moche de finir gardien à Nantes...)

Pour revenir au match, je ne vais pas vous raconter d’histoires. Moi aussi je me suis fait un peu ch… une fois la première mi-temps terminée. Et je veux croire que l’absence d’opposition crédible a un peu joué sur la volonté de nos « guerriers ». A les voir vouloir rentrer dans le but (Alonzo n’a quand même quasiment eu aucun arrêt à effectuer) avec la balle, j’ai bien fini par être aussi énervé. Surtout, on est un peu obligés d’imaginer le discours spécial « La Gouïne » à la mi-temps. Je ne sais foutrement pas ce qui se passe dans ce vestiaire… Paulo doit sûrement leur parler au ralenti en faisant des gestes très lents avec ses battoirs. P’tête bien que le coach leur donne un Kouglof à bouffer à la pause. Le fait est que les joueurs de Paname sont revenus finir leur besogne en traînant des guêtres…

On l’a dit, Giuly n’est pas à mettre dans ce sac tant sa volonté et ses contrôlent sont de classe mondial. On pourrait facilement inclure Séssegnon au tableau des bons points tant ce joueur paraît facile, peut-être trop pour certains de ses coéquipiers. C’est d’ailleurs le plus gros risque auquel Paname va être confronté dans les jours à venir : que ces types se prennent pour ce qu’ils ne sont pas… pour les autres joueurs, la mention passable/honorable devrait suffire. N’empêche, la vraie question demeure : celle du système. Deux choix semblent s’offrir à La Gouïne désormais : croire au duo et à la complémentarité du duo Woaro-Batman et persister dans ce 4-4-2 merdoyant au sein duquel Sessegnon évolue au poste de mid’ déf. L’autre choix consiste à revenir au 4-2-3-1, efficace, solide et avec Séssegnon derrière l’attaquant, poste dans lequel il s’avère indispensable. Notez que nous excluons sciemment l’option du losange de Parigi, intéressante dans l’idée, évidente sur le papier mais inopérante et trop risquée pour ce PSG… le moindre paradoxe du 4-2-3-1 devenant alors le choix de l’attaquant. La Gouïne est aujourd’hui quasiment obligé d’aligner Mateja, recrue star estivale à l’heure où Woaro me semble plus intéressant, plus complet et bientôt décisif… Voici donc les travaux à venir pour notre tinkerman… Ca se fera sans Alonzo qui nous a passé en revue l’effectif du PSG et ses nouvelles recrues avec un trémolo dans la voix et une envie de rester dans la capitale, ce dernier traînant violemment des pieds à l’heure de quitter le terrain hier soir. Sûr qu’il va pas se marrer tous les jours en Vendée…

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ben Labarthozic 16/09/2008 10:19

ça fait zizir de te revoir FMPL :-) et je fais mien le précepte Deschampsien de Jean Mar-Raï

Jean-Ma-Rai 15/09/2008 21:07

Seule la victoire est belle et hier soir je suis allé me coucher le coeur léger... Je laisse aux Nantais les discussions que nous avons trop eues l'année dernière...

Pippo 15/09/2008 19:18

Rien de bien convaincant on dirait mais le coté positif c'est qu'on a 7 pts d'avance sur le 1er relégable au bout de 5 journées pire à ce rythme on serait quasi à l'abri à la trêve !!!!!!!!!Pincez-moi je rêve

Fernandez mais pas Luis 15/09/2008 18:53

C'est vrai que tout a changé depuis l'année dernière : maintenant on chippote une victoire qui nous propulse sur le podium, alors qu'avant on aurait signé la larme à l'oeil pour une victoire toute moche comme ça uhuh.On redevient donc exigeants c'est très bon signe.Il est vrai qu'ils se sont pas foulés hier contre une équipe de Nantes en pleine galère.Bref on gagne en jouant peu ou pas bien. Le 4-4-2 aligné y est sans doute pour beaucoup. Perso je n'aime pas, ça laisse un trou béant entre les deux récupérateurs et l'attaque. Et puis j'ai été un peu déçu par notre duo d'attaquant que j'ai trouvé maladroit et mou.Tant pis s'il faut en laisser un sur le banc. Le 4-2-3-1 correspond mieux à l'effectif et permet de jouer vraiment en bloc me semble-t-il. Allez Paulo montre nous que toi aussi tu as changé depuis l'année dernière :pSinon pour finir j'ai bien aimé l'ami Céara hier.