Tout pareil que le Milan AC

Publié le par Ben Labarthozic

S’il y a bien un club que j’exècre dans le monde du football, c’est bien le Milan AC. Si, comme tout un chacun, j’ai grandi dans la féérie des trois hollandais magiques, ma crise de puberté est passée par là que tout n’est pas jojo chez les transalpins. A plus forte raison quand le patron du club s’appelle Sylvio. Et pourtant, c’est bien sur les rossonerri qu’il faudra prendre exemple au moment d’aller botter le cul des rouges et blancs sur le rocher des Grimaldi. Parce que voyez-vous mesdames et mesdames, c’est bien l’année où le Milan n’aurait jamais dû participer à la ligue des champions que, triste comme un sourire de clown, ils sont allés s’imposer contre les Reds. Il existe toutefois une différence notable entre ce club et le nôtre. Nous n’aurions jamais dû être exclus de cette compét’ en premier lieu. Et aujourd’hui, même Escalettes se révèle d’une bien séance à notre égard qui confine au ridicule : « Je souhaite que le PSG aille loin en coupe de la ligue » qu’il nous dit. Escalettes, un pitre qui nous veut du bien… on savait déjà à l’époque que la moutarde avait un peu trop piqué le tarbouiffe des journaleux de tout crin au moment de pisser sur le papier tout le fiel qui sert d’encre à ces pousse-crayons… Aujourd’hui, il est toujours intéressant de se retourner pour mesurer la gravité des faits. Alors que les rouges et noirs de Berlusconi étaient accablés par un paquet de matchs truqués, 10 imbéciles de parisiens avait osé sortir une banderole, certes de mauvais goût. Souvenez-vous, à l’époque, les plus fâcheux voulaient nous ôter des points… aujourd’hui, le PSG va bien, merci pour lui. 


 

(après la rue Marbeuf, prêt pour l'opération Corned Beef)

C’est donc dans ce contexte, revigoré et face à un Monaco sans Ruffier que nous allons tenter de nous qualifier. Pour faire l’affaire, Woaro a décidé d’aller faire les vendanges à la clinique pour accueillir son premier enfant. C’est très bien ainsi. Ca lui permettra de se reposer sans que l’on vienne pour autant évoquer une sanction bidon à son encontre ou le début de la fin de son ex-grande carrière au PSG. A l’inverse, cela pourra être l’occaz’ pour Kezman de prouver qu’il en a dans le buffet. Pour adopter un langage bretonnisant, j’ai un peu envie de vous dire que Je crois dans le joueur mais ce dernier doit encore montrer plus… Enfin, ça sera l’occaz’ pour des joueurs comme Mabiala de se montrer ou encore pour la Bourille d’apporter la preuve qu’il n’est pas le tocard qu’on veut bien dire. Mais en tout état de cause, si ce match doit servir à faire souffler les troupes, il est impératif de le gagner. Aller loin dans cette compète serait encore le meilleur moyen de faire chier l’ensemble des ménages français. Et de ce point de vue-là, il faut bien admettre que nous avons un statut à respecter.

Un statut auquel le FC Nantes ne va pas tarder à accéder. Après s’être donné en spectacle il y a deux saisons à travers des résultats calamiteux et des déclarations à l’emporte-pièces, la défaite d’hier et les saillies de son directeur sportif ne vont pas tarder à faire passer le club du rang de plus beau jeu de France à celui d’équipe la plus insupportable. Pour régler son solde avec Casque d’Or, Pascal Praud n’a rien trouvé de mieux que de citer les états de fait de l’entraîneur de Valenciennes. Et d’en profiter au passage pour souligner son manque d’exemplarité. Pour notre part, on n’aura pas attendu les passages en commission de discipline du binoclard pour savoir que le suce-bout est un incompétent doublé d’une tête pleine d’eau… Finalement, que Tapie lui ait avoiné la tronche rue Marbeuf reste peut-être le seul fait footballistique de Nanard qui ne soit pas entaché de faute de goût… et pendant ce temps, Platoche assassine froidement Wenger. Et pendant ce temps, Lance Armstrong signe chez Astana… putain de sport…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Parigi Mancino 25/09/2008 22:55

Je te rejoins au sujet des mauvais geste,s Ben. Malheureusement, quand les bonshommes ne s'appellent pas Fionrose ou PAF, ça marche moyennement bien...

brahim 25/09/2008 20:00

Pascal praud en première intention:http://blogs.lexpress.fr/media/2008/09/voire-pleurer-pascal-praud.html toujours le même mais après mûr réflexion: http://www.psgteam.net/index.php?option=com_content&task=view&id=2456&Itemid=51

tedik 25/09/2008 11:19

Voilà, c'est gagné et bien gagné! pendant que Marseille, Nantes ou St-E se prenaient les pieds dans le tapis, on s'en va prendre notre revanche à Monac'Merci Landreau, qui semble vraiment solide en ce début de saison. Luyiyuiyuindudula m'a également fait plaisir; son duo avec Kezman était vraiment intéressant...

Ben Labarthozic 24/09/2008 23:44

Ni premier, ni second degré. J'ai aimé la saillie de Platoche. Je vous rejoins également, je suis contre la vidéo, excuse un peu trop facile brandie par des courtes-vues qui braillent tels que Courbis. En revanche, l'utiliser pour sanctionner tricheries et violences, de manière systématique et à posteriori serait à mon avis une bonne chose. Mais à part Fionrose quand il joue à Paname ou Hilton quand il coûte un péno à l'OM, ça n'arrive quasiment jamais...

Erwood 24/09/2008 21:57

Je suis d'accord avec Parigi, la vidéo çà n'existe que dans des sports mineurs, à portée locale: NFL, NBA, MLB, ATP, le rugby, l'athletisme, Formule 1...Et puis, au rugby, un essai de raté, dix de retrouvés.D'ailleurs, quand Benazzi se voit refuser son essai contre les Sudafs (les vrais pas celui de Marseille) en demi finale de la coupe du monde en 1995, la video aurait juste montré qu'il avait raison. Pas grave, on a juste raté une finale pour 10 cm., quand Benazzi échoue