A s’en friser la moustache !

Publié le par Ben Labarthozic

Je sais bien bande de canailles que vous piaffez tous d’impatience à l’idée de lire ma salve bilaire à l’encontre de Grochetö et ses sbires du conseil de l’éthique… après nous avoir planté grave dans l’affaire fionrose, avoir hiberné pendant trois ans, ces tout petits bonhommes refont surface à un moment opportun. Mais je me tais et préfère en garder une bonne pour demain (si vous le voulez bien). En attendant, et bien que le plaisir soit du coup partiellement gâché, profitons du spectacle encore offert par les parisiens hier soir.

 

 

 (Merci Gui?)

 

Car de spectacle il s’agissait bien. Ronds de jambe, courbettes et stade en fusion pour une mise à mort des taureaux bordelais par le matador Popol… trois buts dans la nuque et un coup du lapin qui propulse Paname dans le haut du ventre mou du classement ! et à l’heure de faire les comptes, il est temps de rafraîchir les mémoires. Tout d’abord pour rappeler les vertus d’une équipe type et des automatismes qu’a dû apprécier Guitou en allant se pieuter du sommeil du juste. Car s’il en est un, sacrément critiqué ces derniers temps et à qui l’on doit pourtant beaucoup aujourd’hui, c’est bien l’homme à moustache. Certains diront qu’il a mis le temps et qu’il ne s’agirait pas de passer par pertes et profits la séquence de huit matchs sans victoire. Je renvoie directement ceux-là dans leurs buts en leur rappelant que cette série doit plus à certains joueurs spécialisés dans la tête de cochon qu’au coach d’avoir voulu ramener travail et rigueur au camp des loges… et de louer son travail de psychologue pour remettre d'aplomb nos deux internationaux. Quant à Mendy, il s'est contenté de le remettre debout, ce qui n'est déjà pas si mal... alors si je peux me réjouir d'une vente du PSG par Canal, je frémis quand j'entends les noms de Denoueix et autres... rêvons un peu... si l'on en profitait, pour une fois, une seule fois... pour garder La Moustache et renouveller les 4 gusses de devant. Profiter des derniers matchs pour montrer que chaos une équipe peut renaître et enfin se construire autour d'un beau projet... ça serait beau...

 

 

 (nan mon pote, t'es à paname maintenant, tout ça, c'est fini... nada...)

 

Mais tant va la cruche à l’eau qu’elle se casse. Hier soir, on a vu peu ou prou une répétition de ce qu’avaient fait les joueurs parisiens face aux auxerrois, à savoir du jeu en triangle, une Bonaventure qui percute, crée le danger, qui a certes parfois du mal à lâcher sa boule mais qui fait peur aux adversaires, c’est indéniable. On a aussi vu un kakash qui a fait son match contre son ancien club. Le mauricien n’est pas ailier droit, c’est un fait. Du coup, il redescend bas, entre la droite et la récupération, ce qui a soulagé Merdy et a permis au meneur d’user de son jeu long à bon escient… le cas Roro est typique du joueur à melon à qui l’on a enlevé la valve… le blondinet est revenu à de saines considérations. Du coup, il se bat, ne perd plus la balle et adresse des centres au cordeau… enfin, que dire du goleador Pauleta, qui va terminer meilleur buteur du championnat, de très loin, et qui nous a gratifié d’un match magistral à tous points de vue. D’abord par les buts qu’il marque mais également par sa classe sur le terrain. 3 pions et pas vraiment d’albatros pour aller quatre tours d’honneur… on se souvient d’un ancien joueur parisien, depuis marseillais, exultant comme un gros porc (non sans avoir affirmé quelques jour plus tôt ses « bonnes » raisons pour avoir quitté paname…) après en avoir mis à son ancien club… de la classe crasse en quelque sorte à l’image de ses dirigeants… rien de tout ça avec Pierre-Michel… bon, on pourra juste regretter que le meilleur attaquant du championnat finisse en fin de saison derrière Ribéry pour l’oscar du meilleur joueur de L1… il pourra toujours se consoler avec Juninho à ses côtés pour manger ses regrets….

 

 

 (Ménes à Juni: t'es une tanche, le prochain coup franc, il est pour moi...)

 

Bon, de toute manière, tout le monde a été bon hier soir. Même Nanard y est allé de sa passe décisive sur un centre qui est arrivé, pour une fois, à destination… de fait, on ne pouvait pas perdre le match hier soir. Là-dessus, le kop d’auteil a dansé la samba dans tout le virage mais je dois tout de même souligner et rester admiratif devant la performance des supporters bordelais qui sont restés vivaces jusqu’au bout… même à 3-1 et trois minutes de la fin, ceux-ci trouvaient encore le moyen de profiter du moindre blanc pour nous traiter de tous les noms : chapeau bas… ah non, un mec a été moyen médiocre : l’homme en jaune, mister chapron… je vais être, une fois n’est pas coutume, très honnête : je n’ai pas vu l’action du pénalty, je ne peux donc pas me prononcer… en revanche, j’ai vu pléthore de fautes bordelaises, alternativement non sifflés ou non sanctionnés de biscottes. L’occasion pour moi de vous réitérer la bombe statistique à venir dans la semaine. En ces jours d’éthique à tout crain, ça promet de faire mal…

 

 

 (Tony Chaperon ne s'était pas levé du meilleur pied)

 

Voilà, je suis donc rentré le cœur léger, plus lourd e 15,60€ après avoir gagné mon pari du soir, ce qui m’a valu le royal cheese du juste… tout juste l’occasion pour moi de constater une pluie de commentaires sur mon blog, me laissant à penser que certains d’entre vous s’attendent à trouver un résumé aussi chaud qu’un kebab tiède à l’issue de la rencontre… nous étions toutefois le jour du seigneur et de surcroît, cette activité n’étant pas rémunéré, j’ai repoussé mon aumône au lendemain. Et puis si c’était dimanche, c’était aussi le jour de 100% foot, 200% de conneries. Et même 300% en revoyant les images du tacle de Leray sur Ribéry… je n’avais que lu les déclarations du phocéen dans la presse. Je m’attendais à une boucherie, j’étais bon pour mon compte : non, franky, Nantes est plus au nord et à l’ouest que marseille, c’est pour ça que t’as pris l’avion pour aller faire un match… n’oubliez pas demain et la vengeance du concombre masqué, l’occasion pour l’ange vert de prendre cher…

  

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/acf87827895ed2bc98543337898211496

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Fernandez mais pas Luis 04/04/2006 17:32

Comme labarthe se plaint (si, si j'ai bien vu^^) qu'on ne commente pas les victoires de nos pierres carrés préférés, je m'y colle.D'ailleurs ça va pas ça, va falloir arrêter de parler d'équipe de branques et autres buses ou quiches, s'ils continuent de progresser comme ça les cons !Bon alors moi je dirai, très belle première mi-temps, même si on se prend (encore ?) un but à la noix à un moment ou Letize était en train de réajuster sa couette en plus, pas de bol.Après deuxième mi-temps, un ton en dessous (ba oui mais forcément ils ont cavalés comme des ouf toute la première mi-temps, z'ont pas l'habitude), mais pas mal dans le genre "maîtrisée".Bref, comme cela a été rabaché dans ces colonnes, la méthode Guitou commence à produire ces fruits, enfin, il faut l'espérer.Gageons que le changement d'actionnaire ne viennent pas tout remettre en cause, pitiééééééééééé