Compact

Publié le par Ben Labarthozic

Voilà, toutes les bonnes choses ont une fin. Aujourd’hui, c’est donc turbin. Une petite bafouille s’impose donc à mesure que mon audience chute aussi vite que les performances de Jérôme Rothen sur l’aile tribord de Paname… La poignée d’heures que je me suis encaissé entre les mirettes ne me permettra point de faire plus que ces quelques lignes. Une poignée d’heures de sommeil occupée par la rêverie des quelques lignes parcourues dans l’Equipe Mag de samedi dernier et ayant trait au bouquin de Roro. « Vous n’allez pas me croire » qu’y disait ? Que le bonhomme ait écrit un livre, pour sûr qu’on aurait du mal à le croire. En revanche, qu’il ait pu palabrer comme il semble le faire, c’est déjà beaucoup plus dans le domaine du crédible. C’est que le Jéjé n’y est pas allé de main morte. A tel point qu’on aurait presque envie de le lire son pavé. Le bougre ne se contente pas de détruire Zizou au lance-flammes, il dégomme au karcher Wililam Gallas, l’accablant de termes aussi savoureux que la « truffe » ou encore le faisant passer pour un voleur (i.e. plus jeune, Gallas aurait volé le chéquier d’un de ses compagnons de chambrée). Le pire, c’est que notre blondinet ne pense même pas à mal quand il assène ces parpaings… Pourtant, notre gaucher avait prévenu, dès la quatrième de couv’ : « je suis une grande gueule qui balance d’énormes conneries lors d’interviews télé ». Ca, c’est le propre des personnes qui parlent avant de penser. Roro a franchi un nouveau mur du çon, il a décidé d’écrire avant de penser, la prouesse n’est réservée qu’à une élite. Même Nico Anelka n’avait osé s’aventurer dans ces contrées. Rendons à Jéjé ce qui lui appartient, il dépeint de coach Vahid un portrait qui nous semble beaucoup plus conforme aux quelques caricatures généralement en vogue. Le sorcier serait en fait un mec bien dans un monde de biques. Quelle surprise… les initiés savaient déjà que coach Vahid veillait quasiment tous les soirs comme un père au chevet de Christophe Pignol lorsque ce dernier fût touché par la leucémie… Bien loin des images d’Epinal généralement véhiculées donc. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on croit les propos de Roro plus que crédibles. Quand ce dernier dessine Barthez comme un connard de premier ordre, on n’aura pas de mal à le croire. Enfin, plus savoureux, les bitures que se serait tapé Rothen avec Landru. Et si c’était l’explication à la mauvaise passe de Landru…

(Home sweet Home)

Plus sérieusement, ce soir, Paname doit logiquement taouaner le dragon turque. On n’en demandera pas tant toutefois. Une simple victoire, voire une qualif’ suffira à notre bonheur. On scrutera surtout la perf’ de Pancrate, dont certains semblent penser au sein du staff technique que sa présence est plus bénéfique au PSG que celle de la Giule. Franchement, on demande gravement à voir… sur ce, je vais me coucher…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Mancino 04/10/2008 00:24

Probablement Boli...

Smooth 03/10/2008 15:53

Et voilà Pancrate blessé après un piteux match nul contre les Turcs...On fait jouer qui maintenant sur le côté droit ???

Fernandez mais pas Luis 03/10/2008 13:24

Bon courage pour la reprise du boulot !Et bon courage au PSG qui commence à retrouver ses mauvaises marques en déjouant au football à chaque rencontre uhuh.Enfin, heureusement qu'on a Pancarte :p Honnêtement ce n'est pas le plus mauvais. Allez Paulo faut faire tourner pour Nancy : Hoarau n'y est pas, Sessegnon grave pas non plus, les vieux sont blessés.Bref je vois bien Peggy et Chantôme titulaires moi.Quant à Johnny, il a vraiment du bol que son poste ne soit pas doublé..

Parigi Mancino 02/10/2008 23:19

Fabrice Pancrate (avec une magen david autour du cou !) + Ben Labarthozic... Quelle dream team fantastique =) D'ailleurs, si l'on en croît les commentaires, le Fab' a fait un assez bon match, ce soir...

Ben Labarthozic 02/10/2008 21:19

Comprendre par là que c'est juste la fin... des vacances... et donc la reprise du... boulot... mais merci pour ces quelques lignes, ça me donne envie de revenir demain. Bon match!