Ca sent le poisson

Publié le par Ben Labarthozic

Ou pourquoi les joueurs de Loto Foot pourraient bien jouer perdant pour la réception des merlus samedi en huit. C’est que ce matin, la rumeur folle est arrivée en Une de notre canard : la Déch’ pourrait être le futur entraîneur de Paname. En réalité, tout ceci ne devrait pas arriver comme une surprise. Cette dépêche apparaît en effet comme la conséquence directe des événements apparus récemment dans la galaxie PSG. Des matchs pourris, un coach qui (c’est nouveau) s’émeut du niveau de jeu de son équipe, de son efficacité et, en creux, d’un recrutement qui ne serait pas idoine. Dans le même temps, un président qui se dit confiant (c’est faussement surprenant). Ceux qui auraient cru que Villeneuve en profiterait pour bazarder la Gouïne par la même occasion avaient 15 jours de retard. Il était pourtant aisé de comprendre que dans ce schéma de tartuffes, PLG commençait déjà à sentir le vent du boulet et cherchait à assurer ses arrières. Par la même, il signifiait clairement qu’il ne démissionnerait point et qu’il faudrait donc compter avec le « petit » chèque d’indemnités grassouillettes. Dans le même temps, Charlie se couvrait en indiquant que son recrutement, et donc « son » équipe était bonne et à même de jouer les 5 premières places. De fait, l’équipe ne remplissant pas ses objectifs, les torts ne pourraient être trouvés que du côté du coach. Sur ce dernier aspect des choses, et avant même de juger le bien fondé ou non de l’arrivée d’un ancien marseillais aux commandes du club, il faut donner raison à Villeneuve. Cette équipe doit finir dans le top 5. Qui plus est, force est de constater, à regret, que les premiers matchs de la saison 08-09 sont dans le fil de la saison passée. Paulo n’arrive pas à peser, à créer un système de jeu et à peser sur le cours des évènements. Pire, il ne serait déjà plus en odeur de sainteté auprès de ses cadres, ce qu’on avait déjà deviné… Très franchement, je n’ai jamais été un grand fan de la Gouïne. Sceptique, je le fus depuis le début mais je voulais croire que le bonhomme apprendrait sur les cendres de la saison passée. Je me suis fourvoyé.

 (Daniel Hechter reconnaît que la garde-robe pourrait constituer un obstacle au transfert...)

Maintenant, on pourra toujours ironiser sur le fait que le PSG voit sa destinée confiée aux mains d’un ancien de TF1, marié à un joueur emblématique de l’OM, biberonné par RMC. De vous à moi, la probabilité de voir arriver Deschamps à Paname est à peine plus élevée que celle de Ronaldo. J’y vois plutôt là une poussée de fièvre médiatique orchestrée par ses réseaux à l’heure où est il bon de faire monter les enchères. Le nom du mec apparaît même à Bordeaux, c’est dire. Et puis d’ailleurs, je ne suis même pas persuadé que ce transfert soit celui du siècle. Maintenant, il faut reconnaître que passer de l’échec de l’enfant du pays à un éventuel succès de l’ancien ennemi en terre parisienne aurait de la gueule. Nul n’est prophète en son pays. Et si Paulo veut faire démentir l’adage, bien lui en prendrait de foutre la Bourille, Luyindula et Clément sur le pitch. Bref, ses joueurs. Et même Sankharé à gauche tiens. Parce que quiconque était présent un sombre soir de novembre dans la froidure du Parc pour assister au naufrage des parisiens face à Tel Aviv, sait aussi à quel point Roro est prêt à tout pour faire tomber un coach. Ca tombe bien (ou mal, c’est selon), après avoir confié qu’il avait voulu « lui niquer sa race », Jérôme indique aussi qu’il doit TOUT à son mentor monégasque. Il l’a même écrit, c’est dire…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article