On l’aura…

Publié le par Ben Labarthozic

Pas de grand blalbla, hier soir, je n’étais pas au Parc. Je n’avais pas non plus le cul vissé sur mon club, devant ma TV et qu’il serait donc pour le moins malvenu de vous disséquer le match en long, en large et en travers. Pour autant que j’en ai vu, lu et entendu, ce n’était pas grandiose. Mais ça gagne alors… N’empêche, on ne m’enlèvera pas du caberneau qu’il existe une différence fondamentale entre la victoire sans le beau jeu et la victoire en jouant mal. A l’heure qu’il est, Paname appartient indiscutablement à la seconde catégorie là où sa glorieuse devancière Halilolhodzienne appartenait à la première. Inutile de vous faire un cours en conséquence sur les marges de sécurité existant dans chacun de ces compartiments…


 

(une belle brochette... "on vous attend à Lens..."; "oui oui, c'est promis papy... allez, faut y aller maintenant...". En attendant, qu'est-ce que ce job fait marrer Laporte...)


Nous serons donc brefs. Un retour en force de Péguy qui semble s’inscrire comme un choix de plus en plus crédible face à… Séssegnon dans un rôle de second attaquant (étant entendu que le petit Péguy ne saurait à lui seul tenir l’attaque parisienne) et un match solide de notre arrière garde. En même temps, visiblement, cela aurait fait un peu mal au derrière de ne pas s’imposer face à l’équipe B de bulldogues nancéiens… Ils étaient donc 15 000 courageux à se peler le dargeot et à avoir braver le froid pour assister à ce « spectacle ». Gageons qu’ils(nous) seront bien plus nombreux pour le duel pas très fratricide entre sangs et or et parisiens. Le décorum est planté et France Télévision se délecte à l’avance de cette divine surprise. Delcourt, le maire lensois est même à la parade pour faire monter la sauce. Selon le Parisien du jour, le maire lensois aurait fait un appel au calme. En langage ch’ti, cela signifie grosso merdo qu’il préférerait aller jouer à Paris car sinon " Si les supporters parisiens viennent à Lens, la ville sera en état de siège." Et puis aussi Si ce sont eux qui, de nouveau, agressent les supporters lensois, j'éspère que, cette fois, les présidents des instances du football sauront prendre les mesures qui s'imposent." Ah part ça, il ambiance pas mal Delcourt. Et pour se faire l’écho de l’incompétence notoire des chèvres qui ont convoqué la terre entière à l’Elysée, il se donne sans compter…

 

Un autre qui se donne sans compter, c’est Ray. Pour lui, la cause est entendue. Le boulet est tout près mais il l’a raté. On va donc devoir se le taper jusqu’à 2010. Minimum syndical. Et boum : « personne n’est écarté. » Sauf Malouda. Domenech, ou la douche alchimie entre PLG et Guy Lacombe : un zeste d’autoritarisme pour organiser un joyeux bordel…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Ben Labarthozic 15/11/2008 21:20

Salut Serge,tu as raison de noter que je me plains souvent, c'est sans doute lié à ma nature contestataire... Mais si je partage ton constat sur notre ligue 1 moyenne, je ne suis pas d'accord sur le niveau de notre effectif. Sans être flambant, il n'a rien à foutre au 8ème étage de cette ligue 1 "moyenne". Paris, c'est 11 mecs quasi internationaux sur le terrain. Entendre La Gouïne dire que l'on est à notre place quand Toulouse est devant nous et que nos joueurs se résignent à "abandonner le ballon", ça me les met un petit peu... mais bon, ce soir, je suis content, c'était bien... :-)

Serge 15/11/2008 17:51

Et man, pourquoi te plains-tu tout le temps du jeu du PSG ?On n'a pas l'effectif du Real Madrid ni de Chelsea. On a simplement un effectif moyen d'une Ligue 1 moyenne.

Fernandez mais pas Luis 14/11/2008 14:49

J'ai pour ma part vu le match contre Nancy en entier.Je confirme que ça n'était pas fameux. Ceci étant, pour une fois, l'équipe n'a pas tremblé et a réussi à s'imposer, presque facilement.Maintenant c'est sur question jeu c'était toujours pas ça.Faut dire qu'avec la Bourille (oui j'insiste :p) au milieu de terrain on a joué à 10 contre 11 tout le match. Désolé mais ce joueur ne sert à rien, il se planque, ne fait que des passes de moins de 5 mètres vers l'arrière, et se trouve en permanence avec 10 mètres de retard sur son adversaire direct. Dès qu'il sort de ce rechiffre remarquable c'est pour balancer une brique en tribune ou en sortie de but. Chantôme n'a pas été brillant non plus, mais au moins il court lui, et puis jouer sur l'aile n'est définitivement pas son truc.Bref, difficile d'être bon avec un tel milieu de terrain.Au moins Peggy confirme qu'il est en forme.Au vu de tout ça, j'attends que Paulo prenne des risques avec un 4-4-2 en losange avec Peggy-Woaro soutenu par Sessegnon, Giuly à droite, et Maké (voir Clément) à la récup.