Ce soir, c’est caviar

Publié le par Ben Labarthozic

Les esprits coquins auront vu dans mon absence prolongée une absence d’inspiration suite aux victoires du PSG. Ils auraient tort. Il m’est arrivé bien pire : une surcharge de travail équivalente à la surcharge pondérale qui frappe Gronaldo. D’ailleurs, et en aparté, au sujet de ce dernier, étant donné son tour de taille, je crois qu’un possible transfert au PSG devient de plus en plus crédible…

 

Mais revenons à nos moutons, passés du statut de chèvres à celui de chacals (ou fauves pour parodier les mauvais jeux de mots de l’Equipe) en l’espace de 15 jours. D’aucuns diront que je suis trop critique avec le PSG. M’est avis que pour une fois, le match livré samedi dernier fût exceptionnel, et je pèse mes mots. Il ne fût pas tellement grand par l’avalanche d’occasions que ne se sont pas procurés nos joueurs mais bien par l’absence totale de jeu développée du côté lyonnais. Jamais m’a-t-il été donné de voir une équipe de l’OL aussi bien muselée au Parc. Il n’y a qu’à voir le rouge pris par Juninho pour s’en convaincre, ou encore le non-match livré par Benzémouille, pour lequel il est manifestement plus facile de planter des pions à la défense de Florence qu’à celle de Traoré et ses compères. Au passage, en ce qui concerne Juninho, on se rappellera que coach Vahid s’était quand même pris quelques mois de suspension, non pas pour insulte à arbitre mais bien parce qu’il avait osé toiser le petit monsieur en jaune devant les caméras de Canal. L’histoire n’a pas encore dit si les caméras d’Orange filmant le meneur de jeu brisant un moniteur du stade et abattant une porte de vestiaire aura les mêmes conséquences mais on en doute. N’est pas Jean-Michel Aulas qui veut. N’empêche, on rappellera aussi que Rothen s’était pris 4 matchs de suspension (oui madame) pour avoir traité un arbitre de zéro dans les coursives du stade, à l’abri des caméras…

 

 

(CQFD: c'est sûr qu'en s'entraînant sur des champs de patate...)

 

Bref, je digresse mais c’est que mes doigts n’ont pas foulé ce clavier depuis une paye… Depuis au moins aussi longtemps que le président lyonnais a ouvert son claque-merde. Ce dernier l’avait pourtant bien ouvert avant le match mais ses dernières pensées d’après-match sont restées muettes. Si ce n’est point un signe de l’écrasante victoire parisienne… Il convient toutefois de rester juste dans l’affaire. C’est que le président des gones avait de quoi être dépité en perdant une nouvelle fois une pièce de l’édifice défensif lyonnais. 7 ruptures des ligaments en deux ans pour des joueurs lyonnais… Robert Duverne, génie ou docteur Mabuse ? Je dis ça comme ça mais on est plus prompts à s’interroger sur les pratiques dopantes dans le football quand un joueur est atteint d’un souffle au cœur en plein match…

 

En ce qui concerne Paname et son avenir, doit-on le voir rayonnant ? L’histoire récente nous a encore enseigné qu’il faudrait être fou pou mettre un copeck sur ces bonhommes, à fortiori à la suite d’une grosse prestation. Une opportunité unique de casser la Barack se profile pourtant à l’horizon. Tout d’abord, le prochain match se jouera devant les caméras de Banal +, devant le Rennes de la Moustache, ce qui devrait faire frétiller celles de Jéjé… D’autre part, si Paname perdait ses gros matchs à la manière d’un Santoro la saison dernière (ah quelle belle et encourage défaite à Marseille la saison passée, quelle glorieuse défaite contre l’OL à domicile), cette année, il les gagne en alliant solidité et réussite. Autrement, un cocktail autrement plus savoureux pour engranger quelques points. D’autre part, Paulo semble avoir trouvé une formule. On ne sait pas encore si c’est LA formule mais la vérité du terrain nous oblige à admettre que Séssegnon est bien capable de jouer à droite, et que oui, la Giule est un drôle de petit farfadet capable de gicler sur la balle. Ajoutez à cela une base défensive au sein de laquelle Sammy se prépare une fin de carrière à la Maldini, au sein de laquelle Ceara a définitivement fait oublié Bernard Merdy et au sein de laquelle Sylvain Armand est en forme (c’est souvent le cas les années impaires), et vous aurez autant de raisons d’y croire. Enfin, le duo du milieu de terrain joue à plein son rôle de piston. Les solutions Sankharé, Bourillon et même Chantôme étant pour le moment passées au second plan, on interprète plutôt cela comme un bon signe en forme de problème de riche…

 

Voilà, un post un peu décousu pour vous prouver que je suis toujours en vie, que les effluves de rouge ont été remplacées par celles du champagne le temps d’une soirée dans les loges de la Présidentielle, histoire de bien comprendre de près pourquoi les tribunes populaires nous détestent tant… ça plus la victoire, autant de raisons de s’en jeter une bonne derrière la cravate… et je ne parle même pas du nul « obtenu » par l’OM le dimanche au soir…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Bolo (pas Zenden.... au grand jamais) 26/11/2008 18:43

J'allais oublier, il m'arrive de me rabattre sur Be foot (merci PSG-santa-blog...) pendant ma pause syndicale, y'a de bonnes idées aussi.

Bolo (pas Zenden...au grand jamais) 26/11/2008 18:38

Je commente rarement tes articles mais j'avoue que je commençais à m'impatienter, j'attendais de pouvoir me fendre la gueule en règle (et me conforter sur ma vision de la L1) pendant ma pause syndicale depuis quelques jours....
Merci et allez Paris !!! 

post-it 26/11/2008 14:12

comment y va noeil-noeil???  :)))
Le champagne guerit toutes le blessures..et comme je te l'avait dit ben, paris redevient magique quand le petit ludo se remet a marquer...

Pippo 26/11/2008 13:51

Enfiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin on te retrouve Ben !
J'ai une idée pour ton post de demain : un classement anglais :) qui nous verra passer devant l'OM et Nice nous doubler pendant que Lyon continue de carracoler en tête avec 5 pts d'avance sur Nice si je ne me trompe pas :)