Entre gens de bonne compagnie

Publié le par Ben Labarthozic

Qu’est-ce qu’on se marre le dimanche après-midi… du sport en veux-tu en voilà et pas n’importe lequel… j’ai ainsi passé une bonne partie de mon après-midi à mirer la lutte de haute-voltige enter Federer et Nadal… un grand match que j’ai tout juste interrompu de manière occasionnelle par du cyclisme, de la moto et une pitoyable élimination en Fed Cup et une balade sous la pluie orageuse de Paname… on s’en cogne me direz-vous de ce que je peux bien foutre de mes dimanche… oui peut-être mais pas tant que ça ma p’tite dame… parce que les deux begnots qui s’envoyaient des parpaings sous le cagnard de monte-carlo nous ont offert un grand spectacle entre… gentlemen… tiens tiens, un mot qui doit vous dire quelque chose… laissez-moi éclairer votre lanterne mon bon monsieur :


(co-écrit par Gilles Verdez et Christophe Bouchet)

Il y a un peu plus de 8 semaines, les dirigeants marseillais, à 5 jours du classico, brisaient unilatéralement un gentleman agreement vieux de 10 ans, limitant le déplacement respectif des supporters de chaque club à 1000 places (pour rester totalement objectif [ou tant que faire se peut…], on peut imaginer que ces places n’étaient pas censés être revendus aux supporters parisiens…). Néanmoins, en tout état de cause, la décision de rompre cet accord entre les deux clubs était prise par Diouf et ses acolytes. Rappelons également que cet accord avait pour but de limiter les débordements, un argument que l’on qualifiera donc de sécuritaire et qui de fait, ne peut que laisser de surprendre sur les considérations philosophiques du Papé quant à la place du cuir contre des millions de humaines...

Mais la véritable question qui n’a pas été élucidée à ce jour est la suivante. Qu’est-ce qu’un gentleman agreement ? le AllWords qui est un peu l’équivalent de notre petit Robert nous dit la chose suivante :

gentleman's agreement, noun
 

1. An agreement based on honour rather than on a formal contract and thus not legally binding.

Vous avez bien lu si vous comprendez la langue de Shake Spear (le cousin de Britney…) et que vous n’être pas daltoniens…la preuve par A+B et en anglais que certaines valeurs ne peuvent être partagées par tous… c’était donc une petite galéjade en forme de croustade avant que je m’en aille chercher mon sésame demain à l’aube… vous pourrez également me retrouver en réaction (en bas de page) à ce très bon article qui va bien à l’encontre de mon avis mais c’est bien connu, c’est de la confrontation des idées que ressort le meilleur, pas de celle des hommes… à bon entendeur… Diouf Diouf, on t’enc… (ça va, j’déconne, j’m’échauffe la voix, j’fais des gammes quoi…).

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc98543337898211496

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vodka_orange 24/04/2006 19:07

et pape diouf, et pape diouf et pape diouf est une saaaaaaaalllllllooo...


lalallalllalala