A la fin, c’est Moustache qui gagne…

Publié le par Ben Labarthozic

On ne saura donc jamais si la question du jour de l’Equipe aurait pu (dû ?) être : « Le PSG peut-il aller cherche le titre de Ligue 1 cette année ? ».Vous devrez donc me croire sur parole. A la place de quoi on doit se demander aujourd’hui si « Rennes sera-t-il en championsse ligue en fin de saison ? ». C’est déjà moins sexy. Ce qui est amusant en revanche, c’est qu’au moment où La Gouïne se satisfait de ses troupes, estimant qu’elle a « donné le maximum de ses capacités », Lacombe, lui, pose ouvertement la question. A celle de savoir si son équipe peut aller chercher le titre, ce dernier répond : « Pourquoi pas… ». Drôle de contraste. On pourra toujours gloser sur le fait de savoir si l’équipe bretonne est infiniment supérieure à celle de Paname sur le papier mais je me contenterai de rappeler que cette dernière était loin de figurer aux prétendants au podium dans les pornosticks de début de saison.

 

Rassurez-vous, je ne vais pas faire un post pro-moustache. Je ne céderai pas non plus à la facilité de ne pas souligner le bon match de Roro, qui avait sans doute gros la patate de montrer à son ex-bourreau qu’il était bien présent hier. Tout juste me permettrais-je d’indiquer qu’en me matant le match hier, je faisais le compte pour constater que les rouge et noirs comptaient dans leurs rangs des joueurs de la trempe de Pagis et Leroy, pas vraiment du genre dociles à coacher. Et d’y ajouter que l’on n’entend même plus parler de l’absence de Wiltord, ce dernier rendu muet par une série de 14 matchs sans défaite que nos déjà 6 défaites laissent un peu songeur… Voilà, ça, c’est juste pour ceux qui me racontent que Lacombe est tout juste bon à entraîner une équipe de bras cassés besogneux (NDLR : mais non FMPL, je ne veux pas me fâcher avec toi !). Moi, je réponds qu’à Paname, on avait les bras cassés mais que ces derniers étaient tous sauf dans la besogne…

 

(heureux qui comme Jeanne Mas...)

 

Pourtant, Paname n’a pas mal joué hier. Bon, je n’irai pas jusqu’à avoir les mâchoires crispés version Robororo et affirmer qu’il n’y « avait pas photo entre les deux équipes ». Disons que Rennes s’est contenté de défendre en seconde mi-temps et que cela devait à peu près suffire pour cette équipe parisienne. Toutefois, Paname a montré plus de consistance et a réussi à un tant soi peu existé dans le jeu. Maintenant, au risque d’agiter mes vieilles marottes, je remarque que lorsque la Giule passe à droite, l’équipe continue de bien tourner et je maintiens que le lutin parisien a un jeu beaucoup plus à même de foutre le dawa sur le côté. De la même manière, peu de personnes soulignent que si Woaro est un point de fixation intéressant pour le petit Ludo, c’est aussi ça de moins comme occaz’ procurées par notre grand échalas. Quand on sait que ce dernier a planté 8 pions depuis le début de saison, on peut se demander si l’on y gagne vraiment au change… Mon point ? Vous l’aurez compris, je redemande à voir un 4-2-3-1 en bonne et due forme : Séssegnon dans l’axe et Giuly à droite. Je prétends que la bonne forme actuelle de Paname ne coïncide pas nécessairement avec le replacement de Giuly dans l’axe mais qu’elle trouve pour grande partie sa source dans la bonne carburation du duo Makélélé-Clément.

 

A l’arrivée, il n’en reste pas moins que Paris est 6ème. On ne fera pas la fine bouche, c’est moyen mais c’est toujours mieux que nul. Ca reste quand même moyen moins quand on voit qu’une équipe comme l’OM, au sortir d’un match complètement pérave, parvient à sa maintenir dans le trio de tête. Un match au cours duquel Valbuena a été crédité d’une bonne rentrée : 4 cabrioles monumentales pour touchettes adverses. Un match au cours duquel Niang aura invoqué l’esprit de Ravanelli en effectuant un magnifique croche-patte sur sa personne. Les Marseillais auront donc tout tenté, jusqu’à cet ultime bourrade de Baky Koné sur son garde du corps, faisant rebondir son corps dans une forme de sacrifice à sa personne, en témoignait son poignant appel à l’arbitre pour un pénalty cadeau. Il est des soirs où ça ne veut pas sourire…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Parigi Mancino 02/12/2008 13:09

Comme dirait Riolo, faut croire que l'Oignon était trop bon pour qu'on le garde à Paname (un peu comme Ibisevic, et pis Trezeguet, et aussi R. Carlos, et puis Kakà...). Plus sérieusement, j'aimerais bien que Le Guen teste Sankharé sur l'aile. Il n'y a joué qu'en match amical (et il a été très bon, même si ce n'était qu'un amical) et il a maintes fois démontré qu'il n'avait pas l'engagement physique (et mental ?) nécessaire pour jouer milieu déf'.
(Quoi, je radote ?!)

Ben Labarthozic 01/12/2008 15:01

Le plus surprenant avec Rothen, qui n'a pas été particulièrement nul dans le jeu (cf. deux ou trois passes bien senties), c'est qu'il ne sait plus centrer, ce qui était pourtant sa marque de fabrique... et c'est quand même ce qui manque à mort...

Fernandez mais pas Luis 01/12/2008 14:49

Mais euh, j'ai jamais critiqué les compétences intrinsèques de Moustache moi (si je l'ai fait je m'en rappelle vraiment pas alors).
Sinon, hormis le résultat "rageant", notre équipe de branques préférée n'a pas été si mauvaise hier. Par contre, un joueur qui a été mauvais, selon moi, c'est toujours Roro. Ce mec n'a rien à faire sur l'aile gauche, d'ailleurs, ça tombe bien, il n'y fait plus rien :p
Et je ne parle pas de ses corners miteux qui m'ont fait monter la tension toute la soirée !
Tain si on avait vendu son contrat à l'oignon pour une bouchée de pain, on aurait au moins une solution de rechange.
J'espère que si on recrute au mercato ce sera un (vrai) milieu gauche, qui a gardé Roro plus dans l'axe.

Ben Labarthozic 01/12/2008 14:29

Vie de père... de supporter du PSG... je dois accumuler les obstacles... j'ai fini par aller courir, tard le soir, dans la boue et la pluie, pour me mater le match à minuit sur Foot+, même pas récompensé par une victoire... dur... du coup, le classement anglais, je me le garde pour des posts courts et paresseux...

Pippo 01/12/2008 13:17

Et le classement anglais dans tout ça ? ça doit être bougrement serré derrière Lyon non ?
PS : Ben j'espère que tu as survécu aux cris de ta pauvre Céleste on l'entendait hier de loin quand tu appelais Sophie et qu'on sirotait notre champagne... c'est du r la vie de père hein !