Mouais bon…

Publié le par Ben Labarthozic

Des regrets, beaucoup de regrets, voilà à peu près tout ce que nous aura amené la soirée de championnat d’hier… des regrets en voyant qu’en dépit d’une saison catastrophique en termes de résultats, le PSG n’était même pas encore si loin de l’Europe, des regrets en constatant que Marseillais et Rennais, bons derniers à l’issue des 5 premières journées, finiront la saison bien devant nous… et malgré tout, ce qui était prévisible (légitime ?) s’est bien produit : une victoire en coupe de France, une décompression maximale, un jeu certes libéré mais un match nul qui finit de sceller les tous derniers maigrelets espoirs pour ce cru 2005/2006… le tout animé par le maître incontesté du superlatif, ci-après Grégoire Margotton…

 

  (l'au-revoir de Danijel à Paname...)

 

Et tout le monde semble s’en foutre. Tout le monde s’en foutait d’ailleurs tellement que la Moustache avait décidé d’aligner une équipe de bras cassés au coup d’envoi du match. Si des enseignements devaient être tirés, on aura eu la confirmation que Landrin, en dépit d’efforts méritoires, est bien trop lent, trop pauvre techniquement et n’a définitivement pas le niveau pour Paname. On confirmera que Rozenhal, en dépit d’un style élégant, sobre et raffiné, est à la boulette ce que Vico est à la pomme de terre… activité dans laquelle Bernard Merdy a montré qu’il excellait quand il le voulait (la patate ou la boulette ?) en plus d’une capacité encore une fois éprouvée à effectuer des tacles assassins, de préférence dans la surface… et pourtant, notre belle équipe de Paris n’était pas loin de réussir une perf’. Tout ça grâce à la rentrée de Pierre-Michel et du décisif Kalou. Par la grâce également de notre mistigri Alonzo qui, je dois le concéder, m’a donné mille fois tort (et raison à Parigi…) en écoeurant le banc et l’arrière-banc rennais… la comparaison aura donc été dure pour les remplaçants, en particulier pour notre doublure d’attaque Charles le Bon… un Buéno qui n’aura donc pas réussi à nous faire oublier qu’on avait une doublure de choix en la personne de Ljuboja… un Danijel dont j’ai pu admirer les prouesses dans la seconde partie de soirée en regardant le match Bayern-Stuttgart (quoi j’avais rien d’autre à foutre ?!). Les teutons sont visiblement dingues de ce bonhomme dont la coupe fait fuhrer outre-rhein (ahah…) et sont persuadés qu’il ne faut pas le faire jouer lorsqu’il pleut ni lui donner à manger après minuit (trop bon trop bon…). En tous les cas, le loustik a signé pour trois ans par là-bas et aura donc dit au-revoir au PSG de loin…

 

  (jeu de mains, jeu de gardiens: quel ancien gardien international anglais pose pour des gâteaux apéros...)

 

A l’arrivée, que fallait-il espérer de cette soirée ? il faut croire que cinq jours après un bonheur total, les résultats d’hier soir n’auront pas pu complètement satisfaire le violent supporter qui sommeille en moi et pourtant, je ne pouvais totalement me résoudre à souhaiter une défaite des miens… j’imagine que c’est donc mieux comme ça… on attendra, on espérera et on ira mettre un cierge chez la bonne-mère pour que Jemmali se charge du cas Ribéry lors de la dernière journée afin de laisser aux marseillais un océan de regrets… en même temps, je ne peux m’empêcher de penser que les parigots vont tout faire pour que l’OM finisse au tour préliminaire de la ligue des champions. Si tel était le cas, les marseillais éviteraient l’intertoto, ce qui, finalement, ne leur laisserait plus aucun objectif atteignable pour la saison prochaine. Et puis soyons raisonnable, lorsque l’on voit dans quel état de transe était rentré RLD après la victoire contre la corogne, Hakim Chalabi a fait preuve d’humanité en pensant qu’un autre trophée aurait des conséquences néfastes pour le palpitant du président marseillais… bof, la vengeance et l’impertinence demeurent des armes à double-tranchants et je ferais peut-être mieux de fermer mon museau sur ce sujet… mais quand même, il faut bien admettre que voir Déhu écraser ses derniers espoirs sur les cales de Planus lors de la dernière journée aurait une saveur de trophée bis… un Planus dont la rumeur l’enverrait éventuellement au PSG, moyennant un doublement de son salaire actuel. Cette information, à prendre au « plus que conditionnel » renforcerait l’hypothèse d’un départ de Mario et serait à mon sens accrédité par le retour en forc(m)e d’Alain Roche à la cellule recrutement, en lieu et place du gros Moumoutte… quand on sait que le jeune Planus a toujours été comparé au premier nommé… 

   

PS : NON, Gilles Yapi Yapo ne rejoindra PAS Paname la saison prochaine…  

 

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc98543337898211496

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Vince 04/05/2006 16:38

Simplement pour souligner que j'ai fait un déplacement à Leverkusen en début de saison pour voir un Leverkusen- Stuttgart (1-1) et que sous une pluie diluvienne le bon Ljuboja a bien scoré....(!)
Vince