L’éclercq de connerie

Publié le par Ben Labarthozic

Nous sommes à quelques minutes du début des ébats. Tout est calme sur Boulmich’… Daniel Leclercq a bien vissé sa casquette et ses roquettes à conneries qu’il a déversé à toute blinde aux micros qui se tendaient vers lui. Pour calmer les foules, le druide s’y entend. Non seulement il n’a rien oublié, non seulement Paname n’aurait jamais dû jouer cette coupe mais en plus, il va rencontrer des gens à Paris qu’il déteste cordialement. Merci pour le mot de bienvenue Danny. En retour, on espère quand même t’en coller une bonne ce soir. Au passage, on n’évitera de souhaiter aux sangs et or de végéter trop longtemps en L2 mais à la vérité, on s’en fout pas mal… Le décor est planté, avec pour arrière plan dissolution des Boulogne Boys et psycho-drame en vue. Tout est prêt pour que JPP a.k.a. Jean-Pierre Pernault, ouvre son JT sur la « revanche » des chti’s. Dans ce contexte, on ne saurait que trop recommander aux supporters parisiens de se tenir à carreau tant il n’est pas besoin de lire dans le mare de café pour comprendre que rien ne leur sera épargné.



(Alcoolique... tricheur... con sanguin?)
 

D’ailleurs, on n’a jamais vraiment tenté de nous épargner dans cette histoire. Pour rappel, le PSG n’avait pas le droit, selon la Ligue, de jouer cette compét’. Vexé d’avoir été déjugé, il semble que celle-ci s’apprête à faire jouer la vengeance. Pour cela, un nouveau comité fantoche mis en place exprès pour notre club : un comité de visionnage. Première victime potentielle ? Stéphane Séssegnon. Bah voyons. Après la jurisprudence Fionrose, on s’apprête à nouveau à taper sur un joueur du PSG. Quelle surprise… On nous avait pourtant foutu la paix pendant quelques temps, il faut croire que c’était trop beau. Le tort de Séssegoal ? D’avoir trop exagéré un plongeon pour une main posée trop mollement sur lui. Mais une main posée sur lui quand même. Quand on sait que certains nostalgiques des billets enterrés dans le jardin trouvent encore le moyen de disséquer le geste de Ravanelli pour juger qu’il y avait bien pénalty, on se dit que Séssegnon devrait s’en sortir haut la main. En tout cas, on n’attend même plus de voir si l’éventuelle sanction sera suivie d’effets. Cela fait bien longtemps que l’on sait que ces jurisprudences là ont pour caractéristiques d’être sans suite. Jugez plutôt. Depuis le départ de Fernandez de notre championnat, tous les entraîneurs s’expriment avec amabilité au corps arbitral. Depuis Fionrose, plus aucun joueur ne simule. Ou s’il le fait, il faut qu’il s’appelle Hilton et obtienne un péno contre… l’OM. A la suite de quoi on ouvre un dossier « spécial fautes d’arbitrages » (ce n’est même pas une mauvaise blague). Enfin, depuis Yépes, les tirages de maillot en pleine surface ont disparu. Moi, si j’étais Valbuena, un candidat pourtant idéal pour ce nouveau politburo, je dormirais quand même tranquille… Les parisiens sont des vilains canards. D’ailleurs, RLD nous le dit ce matin : « le titre 98-99 a été volé au profit de Bordeaux ». Et nous de rigoler sous cape…

 

Pour en revenir au jeu, ce soir, La Gouïne va aligner son équipe type de coupe de la ligue. Avec les altercations entre Chantôme et Colleu en prime. C’est p’têt bien qu’il est là le nouveau problème de PLG. A force de dire, de croire et de se convaincre qu’on ne change pas une équipe qui gagne, on finit par installer onze joueurs dans une équipe-type quasi caricaturale. La Pégu’ pourra bien nous planter 5 pions, faire un retourné, trois coups du foulard et sortir en faisant la roue suivie de galipettes, peu de chances qu’il soit aligné dimanche contre Sochaux. De l’art délicat d’instaurer de la stabilité en préservant une concurrence, voici donc le dilemme auquel le breton semble confronter. Il va peut-être pas toujours se marrer mais c’est à mon sens le seul moyen de bien finir cette saison. Cela commence par remettre Sakho à l’arrière garde. Non seulement ce soir mais aussi dimanche. Car si les 4 de devant peuvent (doivent ?) permuter, c’est moins vrai pour les 5 de derrière. PSB, c’est aussi ça l’art de manier la contradiction.

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Bolo 15/01/2009 12:26

Si Sessegnon est sanctionné pour son super plongeon pendant que ce petit PD de Valbuena n'est pas inquiété, je me coupe une boule...Pour ce qui est du match pourri d'hier, j'ai envie de dire pauvres Rothen et Kezman. Par contre, j'ai envie de voir Pegguy un peu plus souvent qu'en coupes.

Parigi Mancino 15/01/2009 11:52

Mouais, enfin plus que le corner, je retiens le magic contrôle de la poitrine csc de Keita :p

post-it 15/01/2009 10:10

vi..y m'a fait marrer sessegnon...de faire le crapaud comme ça..sinon ben? héhé...but sur corner de ???? super bien tiré par???? roro:)on sent quand meme qu'il a toujours du mal à déborder..par contre pauvre kezman...

Garfield 15/01/2009 09:57

J'ai vu Séssegoal jouer à saute mouton (ou a saute chtis) et c'étatit pas pour me deplaire!!! Parisieeeennns!!!

Parigi Mancino 15/01/2009 00:56

Une fois de plus, je souscris... Mais t'aurais pu me prévenir que tu passais à St-Michel :p C'eut été l'occasion de s'en foutre quelques unes derrière la cravate ^^