Pas tout perdu…

Publié le par Ben Labarthozic

Autant vous le dire tout de go, je ne traiterai pas de l’ “affaire Villeneuve” dans ce post du soir. Je suis trop fatigué pour faire face à ce que je considère à l’heure comme une épreuve autant comme un dilemme : doit-on prendre la défense de Charlie ? Je sais, rien que de le dire, ça fait bizarre. Alors, l’écrire…

 

Qui eut crû que Paname puisse se payer le luxe, au sortir d’un mois de janvier, d’une crise des chefs quand son rendement sportif tient mieux la route que jamais ? On pouvait bien se foutre de la gueule de RLD durant la semaine, il faut croire que nos parisiens ne voulaient pas être en reste. Mais pour le moment, si l’on s’en tient au terrain, Paname se maintient au cours d’une journée où tout était réuni pour que tout se termine mal. Les gros avaient gagné et si le PSG voulait faire durer l’illusion d’être gros lui-aussi, bouffer du lionceau devenait un pré-requis. Ce soir, je n’ai entendu personne en parler mais ce match aurait surtout pu être l’histoire d’une nouvelle faute d’arbitrage encore plus corpulente que le Poulat qui décidait de la siffler. Au bout de vingts minutes de jeu, le portier Sochalien, Gavanon, posait ses pattes marseillaises de manière grossière sur la chique en dehors de sa surface et (surtout) en position de dernier défenseur. Pour des raisons qui resteront mystérieuses à tout jamais, Poulat ne lui octroyait qu’un carton jaune. Remarquez, pour un ancien joueur de l’OM, ce type de décision devait lui être étrangement familier. C’est que pour nous aussi, parisiens, il commence à le redevenir un peu trop souvent. Trois matchs, trois fautes d’arbitrage plus ou moins évidentes. On pourra toujours dire que cela n’aurait rien changé à l’issue de la rencontre mais jusqu’à la 65ème et les parades du gardien sochalien, ce n’est pas vraiment ce que je me disais en moi-même… mais cette fois, PLG a décidé de ne pas en parler…



(Ce soir, Poulat portait un maillot jaune... ceci explique donc cela...)
 

A défaut, on pourra toujours discuter système. Pour la première fois depuis longtemps, Péguy était aligné aux avant-postes avec Woaro, au détriment de la Giule. La Gouïne est donc allé au milieu du chemin. Ne reste plus qu’à sortir Roro pour aligner Séssegoal sur la gauche. Parce qu’une chose est certaine, s’il fait montre d’un certain déchet, Luyindula apporte quand même énormément de mouvement devant. Et comme Woaro est un joueur aussi fort qu’il est facile de jouer avec, ce duo a de beaux jours devant lui. On a bien essayé de comprendre pourquoi, en fin de match, Kezman a remplacé Rothen, ce qui provoqua un glissement du grand Guillaume sur… l’aile gauche du terrain. Là aussi, on en a surtout conclu que Woaro était meilleur que Roro en ailier gauche, ce qui en dit long sur l’état de forme du blondinet (oui, je sais, il a quand même bien tiré les corners… super…). Un truc dix fois moins drôle en revanche, la blessure de Maké. Pour ce qu’on en voit, la Gouïne serait bien décidé, dans ces cas-là, à aligner la Bourille en lieu et place du Claudio. La Bourille, ce nouveau Doudou 6C, les fautes en plus… Pour sûr, on pourrait bien comprendre dans les semaines qui viennent que le renouveau du PSG ne tenait pas tant dans son quatuor offensif quand dans sa doublette récupératrice. L’avenir nous le dira bien assez vite. Quant à savoir si Charlie sera là pour en témoigner, c’est une autre histoire, celle d’un autre post…

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ben Labarthozic 19/01/2009 15:40

Je pense sincèrement que la Bourille n'est pas aussi nulle que vous voulez bien tous le dire. De même que je pense que Chantôme a surtout bénéficié d'un contexte, la saison passée, où le moindre mec qui faisait plus de trois tacles était considéré comme un bon joueur. Le problème de la Bourille, et c'est un énorme problème, c'est qu'il est infoutu de se gérer seul. Il a besoin d'avoir un cadre à côté de lui pour donner sa pleine mesure. En gros, c'est un peureux... alors, je sais, une fois que j'ai dit ça, ça ne le rend ni très fort, ni très utile mais c'est assez typique des joueurs qui ont peuplé notre univers ces dernières années. Des bons joueurs sur le papier mais avec des tronches en carton qui explosent la première crise venue... du coup, entre chantôme et la bourille, mon coeur balance peut-être mais je crois encore que je redescends Sessegoal en demi-déf' et que je réintronise Ludo ou Pancarte à droite...

Fernandez mais pas Luis 19/01/2009 15:20

Sur que foutre Grégory "le plot" Bourillon en remplacement de Maké, ça relève de l'irréel.J'aime bien Polo (si si et j'assume :p), mais son histoire d'amour avec Bourillon, franchement je pige pas.Quand je pense que pendant ce temps, Chantôme est là qui cire le banc, c'est incompréhensible.Non pas que ledit Chantôme ait un niveau de folie, mais, sauf preuve du contraire, c'est un joueur qui court, fait le pressing, à l'occasion sait conserver la balle et faire des passes vers l'avant.Bref, tout ce que Bourillon ne fait pas, et ne fera probablement jamais depuis le temps qu'on se coltine...

Pippo 19/01/2009 09:17

Bourillon en doublure de Mak', je n'arrive pas très bien à suivre... il cherche quoi PLG sur ce coup ? faire fuir Casper ?

post-it 19/01/2009 09:03

hum ..hum..:) il a juste créer un peno aussi:)...

TAILLE-CRAYON 19/01/2009 00:40

BLOG TRES TRES SYMPA JE REVIENDRAIS.....LORENT