Tarif jeune

Publié le par Ben Labarthozic

Nous voici donc arrivés au terme de cette saison si palpitante qui s’est achevée pour nous un soir de fête le 28 juin 2005… depuis, le PSG joue pour rigoler, ce qui explique que nos regards seront sans doute plus portés vers la Route du Lorient de le stade Lescure pour ce soir, afin que le championnat se termine en apothéose et un choux-blanc pour l’OM…
 

Reste que la Moustache a décidé de jouer le moniteur de colo pour ce soir et Paname alignera une équipe de « minots » ayant pour titulaires Haddad, Dramé, Badiane et autres Ragued, accompagnés sur le banc de zigs tels que N’Gog et Kantari… ce sera donc l’occasion de constater de visu le potentiel de nos jeunes pousses, c’est sans doute le match ou jamais mais cela nous amène à poser quelques questions… au risque de paraître contradictoire, je ne suis pas particulièrement un adepte de la politique formation pour le PSG. En effet, à grand club, grande pression et je ne faisais pas partie des quelques excités à s’époumoner pour réclamer l’entrée de Benachour ou à m’extasier devant la rentrée d’Ogbéché… n’empêche, tout est dans la mesure et il est dommage qu’à l’inverse, on n’ait jamais su donner sa chance à quelques jeunes pousses prometteuses… il en va ainsi par exemple de Badiane, dont, je le répète, il aurait été souhaitable de le voir aligner pendant l’absence de Yépes. Non pas qu’Armand n’ait pas bien rempli son intérim mais le grand Jean-Michel avait démontré auparavant qu’il avait le coffre pour jouer à ce poste. Idem pour Haddad dont on peut se demander à posteriori quels raisons ont poussé le staff à poser un veto à son prêt nancéien puisqu’il n’a été aligné qu’une mi-temps… ce dernier devrait d’ailleurs être prêté la saison prochaine à Valenciennes dont le coach Kombouaré pourrait être idéal à son éclosion…

 

(en voilà un qui se décarcassait pour son club...)

On pourrait relever à l’ennui les cas de promesses ratés, d’intégration et de passage au haut niveau avortés, Nico Anelka étant sans doute le plus emblématique. Il s’agirait néanmoins de ne pas faire un faux procès aux dirigeants parisiens à qui l’on a vite fait de mettre sur le dos les ratages de Trézéguet ou d’Ibrahim Ba… il est évidemment plus facile de ne pas détecter un joueur du bassin parisien qu’un youngster sur le rocher monégasque. N’empêche, il serait bien d’avoir une politique juste et cohérente, équilibrée permettant aux meilleurs du centre de formation de devenir les fers de lance de l’équipe première (cf. Casillas, Owen en son temps, Gerrard, non, pas Nasri…) et qui lui confère une véritable identité, on a pu y croire un temps avec Ducrocq (un mec qui en voulait), 6C nous a arnaqué mais on peut compter sur Guitou pour tenter l’amalgame. Premier volet, ce soir à St Symphorien.
 

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc98543337898211496

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

vodka_orange 13/05/2006 23:05

[edit] un soir de 29 avril