En vert et contre tous

Publié le par Ben Labarthozic

Vous me pardonnerez aisément, en cette journée de glorieuse, cet écart titrique directement tirée d'un mauvais numéro de l'Equipe. Néanmoins, n'étant pas présentement dans mes terres, je me vois contraint de parer au plus pressé et de tirer ma prose en deux temps trois mouvements. Je ferai court donc, serait bref mais cela permettra au moins de couper la chique à ceux qui pourraient penser que je n'écris qu'en cas de gros grain. Hier soir, je fût obligé, bien malgré moi, de suivre la partie depuis une connexion bien improbable et termina carrément la chose en souffrance en passant par la bande FM.



(après le proto Roborothen et les ratés Haddad, Benachour et autres... le modèle parfait est enfin sorti de l'usine Paris)

Cette souffrance fût toutefois toute relative tant il semblait à peu près évident que le PSG maîtrisait son sujet. Cette fin de match, qui nous aurait mis au supplice il y a quelques temps, semble être devenue une affaire courante par la grâce d'une nouvelle année et de deux ou trois nouveaux joueurs, dits de vestiaire. Ajoutez à cela une déroute bordelaise et nous ne sommes plus qu'à quelques encablures de réaliser une nouvelle opération tout bénéf'. A tout le moins, nous serons demain matin 2ème, quoi qu'il arrive. Cela va continuer de faire parler dans les chaumières. Au moins autant que les coups de satons de monsieur Claude ou les coups de boule de Séssegoal. Pourquoi pratiquer la mauvaise foi une nouvelle fois? Il est évident que les exclusions auraient dû avoir lieu à ces instants du match. Et c'est bien cela qui m'inquiète. Je mettrais bien une pièce sur le fait que le comité de visionnage, d'éthique ou je ne sais quel autre comité théodule sans crédibilité ne se saisisse de cette occasion pour se refaire la fraise et une légitimité déjà très largement entamée. Taper sur le PSG? Pensez-vous, quelle aubaine... Mais j'anticipe. Pour le moment, saisissons seulement l'instant présent et savourons le goulûment. Réjouissons-nous que le petit grand Sakho, 19 ans et toutes ses dents, s'impose chaque match un peu plus comme le nouveau Dessailly, avec le melon en prime pour compléter la comparaison. Ne reste plus qu'à souhaiter une double débâcle olympique, lyonnaise et surtout marseillaise pour lustrer le décor mais quoi qu'il en soit, 4 victoires de suite, on n'avait pas vu ça depuis Vahid et pour ce que j'en sais, c'est plutôt bon signe...

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

vince 45 16/02/2009 12:28

dédicace à Ben Labarth...longue vie à psb ma drogue journalière...

Guil 16/02/2009 11:13

Clair que Maké et Sessé vont prendre cher, comme Fiorèse en son temps... c'est tellement marrant de montrer l'exemple en prenant Paris comme cible...

Jer C 16/02/2009 10:41

Etant présent dans les travées du parc, si je devais sortir 3 joueurs clés ce samedi soir ! Je dirai :- Clément : grosse activité, bcp de balles ratissées - Sakho : y' a ien à faire Sami peut avoir peur... y'a pas photo- Sessegnon et son explosivité qui lui permet de se défaire de 2 defenseurs en un rien de temps ! Coté vert, c'est vraiment médiocre, Dire que Gomis était à l'euro... un vrai tracteur pas de vitesse et aucune explosivité... un bon petit match maitrisé facilement par le PSG ! Paulo n'ai js sorti de son banc en 2eme c'est dire ;-) 

spot21 15/02/2009 19:39

Ne boudons pas notre plaisir , il etait devenu si rare de s'enthousiasmer sur le classement des Parisiens ...Qu'importe la maniere pourvu qu'on ai l'ivresse !