Et un, et deux, et trois, et quatre…

Publié le par Ben Labarthozic

Ce matin, et en attendant le classement anglais, il se dit qu’on peut rêver. A quoi ? Au titre pardi. Rien que ça. Ce club, moribond il y a un an, au bord du précipice il y a 8 mois parviendrait donc à accrocher le grand Lyon. Alors bien sûr, on pourrait évoquer le calendrier, se dire qu’on a bientôt fini de bouffer notre pain blanc, envisager avec un œil méfiant les venues de l’OM et le déplacement à l’OL, il n’en reste pas moins que ce matin, le PSG restera, c’est une certitude, en Ligue 1 à la fin de la saison… Mais plus fort encore, le PSG joue comme un boulet de canon. Si Dieu et mon patron avaient fait en sorte que je rate la joute allemande jeudi dernier, j’étais bien présent au Parc hier. Et de mémoire d’abonné, je ne crois pas avoir jamais vu Paname jouer aussi bien. Au risque de créer une entorse à la ligne éditoriale de ce blog, je ne pense même pas que le Paris du grand Vahid pratiqua le jour de futchebol entrevu hier porte de St Cloud .Des dédoublements en veux-tu en voilà, des jeux en triangle, une récupération de balle haute, des gestes défensifs de classe, un attaquant immense et tout et tout. Finalement, le PSG 2008-2009 pourrait presque être un calque de l’époque Vahid, un soupçon de talent en plus. Parce que si le PSG de l’époque avait Fionrose, Déhu, M’bami, Cana et Pauleta, celui d’aujourd’hui possède Séssegoal, Sakho, Maké, Clément et Woaro. C’est bien simple, hier soir, tout le monde a été bon. Alors, Paris peut-il sérieusement jouer le titre ? On évitera de se déterminer trop en avant sur ce terrain, trop traumatisé que je suis par les années passées et trop marqué par le fait qu’à Paris, les dynamiques s’inversent plus vite qu’elles ne s’enchaînent, surfant traditionnellement plus facilement avec la défaite qu’avec les victoires. N’empêche, on se dit qu’aujourd’hui, M’bami et Cana sont à l’OM et que leur Woaro s’appelle Brandao, un gars qui devrait rapidement faire son trou à l’OM et prétendre à la succession dans la lignée des Ravanelli, Fiorèse et autres Valbuena biberonnés au club si l’on en croit le gardien caennais qui n’a eu de cesse de se friter avec le chevelu, accusé de simuler comme une pute borgne durant tout le match. L’histoire ne dit pas encore comment Anigo va s’y prendre pour essayer de recruter les 11 parisiens à l’intersaison mais pour sûr, l’attente du classico pointe d’ores-et-déjà son nez…



(le jeu préféré de José...)
 

Elle pointe tellement son nez que notre seul regret reste finalement de voire Bordelais et Marseillais s’accrochaient comme des morbacks à nos basques. Le tout sans même très bien jouer. Putain, n’y a-t-il donc pas de justice ? C’est à se le demander quand on voit les sanctions qui ont frappé nos joueurs ces jours derniers. On reste encore plus dubitatifs quand on apprend que le club ne fera pas appel. C’est donc cette fois définitif, Séssegnon ne jouera pas LE match. C’est bien dommage. En même temps, ont-ils vraiment tort ? Pour rappel, le PSG est sans doute la seule équipe (encore) dans l’histoire de la Ligue 1 pour laquelle un appel s’est transformé en suspension de 2 à 4 matchs. C’était pour Fiofio (encore lui). Alors… Toujours est-il, et loin de moi la volonté de vouloir tout voir en noir (sans aucun mauvais jeu de mots) mais hier, à observer les démarrages et percussions ribériens du béninois, je n’ai pu m’empêcher de penser que le bougre allait nous manquer. Tout le monde aura noté que les deux premiers pions sont venus de lui. Macarelle… les regrets étant éternels, on comptera très fort sur les autres, au premier rang desquels Woaro pour se dire que ça doit quand même pouvoir le faire. Ca doit pouvoir le faire d’autant plus quand on voit les performances alignés par Jéjé le blondinet depuis quelques matchs. Je fais donc amende honorable à tous ceux qui me prédisaient une fin de saison comme une balle pour notre gaucher qui, mine de rien, s’est remis à centrer correctement. M’enfin, il reste quand même une bonne paire de semaines avant de s’inquiéter plus en avant de la venue de l’ogre des calanques. Entre temps, Rodez et Braga viendront nourrir l’attente… Qu’on se le dise, on a connu pire fin de saison à Paris…

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bolo 03/03/2009 13:11

C'est clair que Batta ne bougera pas... En plus, il devait être trop occupé à se branler sur la victoire des baltringues en Normandie.

Parigi Mancino 02/03/2009 23:03

J'attends avec impatience la réaction des connards de la Commission de Mes Deux suite au tacle par derrière de Curbelo sur Sakho qui, celui-ci, se termine sur une vraie blessure, avec une vraie indisponibilité. Chais pas pourquoi, mais quelque chose me dit que Batta ne lèvera pas le petit doigt.

brahim 02/03/2009 22:10

2 ou 3 matchs potables et notre blondinet s'est remis à nous refaire son exercice préférer: le tour d'honneur!! J'espere qu'on y aura droit après avoir dératiser le parc dans 15 jours...

spot21 02/03/2009 20:03

Rejouissons nous , oui !!!! Le club de la capitale semble avoir panser touts ses maux et meme si dans l'antichambre tout n'est pas réglé , sur le terrain nos "parigos" font le boulot et plutot correctement ; Meme "roro" semble ressucité , alors que tout cela perdure et on comptera les morts a la fin de la guerre , dans la capitale il n'y aura sans doute que des bléssés ( ou des suspendus...), les veritables victimes seront ailleurs ....