Quand les grands esprits se rencontrent, les petits aussi... nécessairement

Publié le par Ben Labarthozic

Le saviez-vous ? Vous n’en avez probablement rien à carrer mais hier, l’Equipe a fourni deux éditions différentes de sa fournée. C’est un fait assez rare pour être souligné d’autant qu’il a été passé sous silence (à ma connaissance du moins) par sa rédaction. Ainsi, les habitants de la capitale pouvaient y lire en Une, au lendemain de l’UEFA : « Paris cache son jeu » et un médaillon indiquant un « Marseille, vainqueur frustré » quand le reste de la France pouvait voir dans ses kiosques un fier : « Marseille sauve l’honneur ». Oui, vous n’en avez peut-être rien à foutre sauf que cela viendra conforter le sentiment qui habite tout supporter parisien digne de ce nom, ce sentiment de paranoïa ambiant dont on veut bien nous affubler et qui arrange grand monde dans le landernau du foot français. Flatter le supporter parisien quand le reste de la France rêve de le voir tomber ? Nous en faisons trop ? Voir.


(la "classe" européenne? JMA n'est pas encore Guardiola... CQFD)



Justement souligné par Stardust Chris, avec tout le sens de la mesure qui le caractérise, Kader Keïta a donc été blanchi par la commission Mécouille dans la journée d’hier. Absous tout comme le Bordelais Diawara. Le Marseillais Rodriguez n’ayant quant à lui jamais été convoqué (pas plus d’ailleurs que Valbuena pour ses simulations ou Diouf par la commission d’éthique pour ses nouvelles sorties de route). Donc oui, le sentiment de persécution existe. Les autres parleront de paranoïa car il sera plus aisé de vivre dans ce monde où les dés ne seraient pas pipés d’entrée. Il sera aussi plus aisé de parler de paranoïa à l’endroit des parisiens plutôt qu’à celui de Jean-Michel Aulas, dont la dernière sortie pour expliquer la défaite des siens ne frôle même plus le ridicule pour l’embrasser prodigieusement. Ainsi donc les clubs français se prendraient des tawannes parce que ses joueurs ne gagneraient pas assez ? Plus que la réponse faite par Diouf, on préférera (personne ne sera surpris) celle d’Alain Perrin. Pour ce dernier, le foot français n’est peut-être pas aidé mais alors comment justifier la présence de deux clubs portugais au niveau des quarts ? En tous les cas, JMA sent le vent du boulet. Rien de tel que de jouer alors la partition du mal aimé. La suite, vous la connaissez. On n’aimerait pas être l’arbitre qui se trompera pour un prochain match impliquant l’OL. Mais de vous à moi, on n’aimerait encore moins être l’équipe qui va encore se faire enfler quand elle va jouer les lyonnais dans les joutes à venir…

Que tout le monde dorme tranquille cependant. Séssegoal ne sera pas là demain pour foutre une prôle qui rebondira derrière la ligne de but de Mandanda. La Gouïne ne fera pas de vagues car l’homme en jaune a tapé le carton avec lui autour d’un verre de chouchene dans sa jeunesse… et Valbuena pourra continuer de faire ses grimaces avant d’avoir toucher le sol… Nous, jouer les pleureuses ? Même pas… on rend juste hommage à tous les Frau, Vahid, Luison, Yépes, Makélélé, Séssegnon et même Fionrose tiens qui ont payé pour la nation. Et gâteau sur la cerise, demain soir, Djibril ne sera même pas là pour exploser la malléole du revenant Sakho. Et jusqu’à preuve du contraire, Garribian et ses potes n’ont pas encore mis le port de la crête en coiffe au rang des sanctions, pour l’exemple. Pas encore…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Lyonnais anti OL 16/03/2009 09:48

Bonjour Messieurs,
 
Je tiens tout d’abord à m’excuser pour le nombre de fautes d’orthographes présentes dans mon message d’hier soir écrit sous le coup de l’émotion et lié à une presbytie précoce,
 
J’espère qu’aucun d’entre vous ne deviendra presbyte, mais c’est un autre sujet qui n’a pas à être traité sur ce blog.
 
Toutefois, avant que Clément ne presse la mienne, je tiens à m’expliquer sur ce que j’ai trouvé des plus consternants hier soir.
 
Au-delà du fait que le match d’hier se jouait entre le PSG et l’OM,
Il s’agissait surtout, selon moi, d’un match entre le 2ème et le 3ème  du championnat.
Un match qui se déroule à 21h00 un dimanche soir et qui est regardé par je ne sais combien de personnes de la France entière.
 
Alors, balancer un carton rouge à la 45ème, pour une faute (qu’elle y soit ou pas) me désole car cela a tué le spectacle, que ce soit pour les pros parisiens ou les pros marseillais.
 
Aujourd’hui à vrai dire, je me fous que l’OM ait battu le PSG, et très franchement, j’aurai préféré voir le PSG s’incliner à 11 contre 11 plutôt que dans les circonstances de ce match.
 
Un grand merci donc à l’arbitre pour avoir tué le spectacle !
 
Je dois dire d’ailleurs, que si ce même arbitre avait mis un carton rouge à Brandao à la 45ème suite à sa 7ème faute, j’aurai trouvé ça tout aussi nul.
 
J’ai en mémoire un match de l’an passé entre Lyon et Bordeaux (respectivement 1er et 2ème du championnat à l’époque) où ça se réglait à coups de manchettes sur le terrain
Et où il ne me semble pas qu’un carton rouge ait été distribué (et dans tous les cas, pas à la 45ème).
 
Je constate également que le seul carton rouge est distribué à un joueur qui n’a pas été avertit (même pas verbalement) durant toute la première période, et je trouve ça vraiment malheureux.
Tout comme le fait que les remplaçants de l’OM ne se soient pas pris de carton alors qu’ils sont rentrés sur le terrain (j’aurai trouvé cela débile mais ça aurait apporté de la cohérence à la prestation de l’arbitre).
 
Enfin, en ce qui concerne le caractère footix des supporters,
Dans mon idée, un footix est d’abord et avant tout un type qui supporte son équipe uniquement quand elle gagne, ce qui est le cas de ¾ des supporters lyonnais.
 
Personnellement, je ne gueule pas comme un putois à chaque fois qu’il y’a un match du PSG à la TV contrairement aux marseillais, c’est peut être parce que je suis vieux et que j’ai des enfants.
 
Maintenant, je ne pense pas que l’on puisse dire qu’un supporter parisien est un footix vu les deux dernières saisons du PSG.
 
On ne peut pas dire non plus que les marseillais sont des footix vu qu’ils supportent un club qui n’a rien gagné depuis plus de 15 ans.
 
Bonne journée à tous.
 

Parigi Mancino 16/03/2009 01:26

Clément,Tout d'abord bravo pour cette victoire qui (ça me fait mal de le dire ^^) est globalement méritée.Concernant ton intervention, j'ai pour habitude de dire que "Marseille est une vitrine de l'OM, et le PSG une vitrine de Paris", ce qui rejoint tout à fait ton analyse. C'est vrai que Marseille tourne autour du foot, tandis que le PSG tourne autour de Paris (mais en même temps, à Paris, il y a tellement de choses qui valent mieux que le PSG :-P). Par contre, je ne te rejoins pas sur le passage suivant : "Et je peux dire, qu'un soir de match du PSG, tu peux traverser la ville de long en large, sans être informé du fait qu'un match est en train d'être joué."Je sais pas dans quel coin tu habites, mais je peux te dire que par chez moi, les soirs de match, il n'y a pas un seul troquet qui ne diffuse pas la rencontre, et pour cause ! Ces soirs-là, leur chiffre d'affaire grimpe en flêche, et leurs établissements bondés de supporters... Et je ne vois pas de signe plus "ostensible" de la passion footballistique.Mais plus globalement, je suis d'accord avec toi : Marseille est une ville de foot, tandis que le foot (ou du moins, le PSG... Car quand tu vois le nombre de licenciés qu'abrite notre région... ^^) n'est qu'une composante de Paris.

Lyonnais anti OL 15/03/2009 22:14

Début de seconde mi-temps : 1-1 dans le calssico,Tous les espoirs de mettre la misère à l'OM sont permis,Mais malheureusement, au moment d'écrire ce message, un carton rouge pour Camara, un but des Marseillais qui suit et enfin une roulade de Valbuena sur l'action suivante pour couronner le tout...Bref, si tes propos, Ben, peuvent sembler à certain tenir de la paranoïa, il semble franchement qu'il se confirme ce soir, à mon grand désespoir...

Clément 15/03/2009 16:45

Parigi, à mon grand désespoir j'habite à Paris, et cela devrait durer quelques temps encore.Et je peux dire, qu'un soir de match du PSG, tu peux traverser la ville de long en large, sans être informé du fait qu'un match est en train d'être joué.Bon après si tu passes à Boulogne, tu risques de t'apercevoir qu'il y a quelque chose, mais sinon... C'est en ce sens que je me permettais de souligner de façon assez mesquine, j'en conviens, qu'un parrallèle OL/PSG était sans doute davantage approprié qu'un parrallèle OM/OL : parce qu'à Marseille, impossible de ne pas savoir que l'OM joue les jours de match !!La ville entière est folle de son club, pour le meilleur et pour le pire. Ca ne nous rend pas plus intelligents, mais par contre ça fait de Marseille une vraie ville de foot (en tout cas de mon point de vue, forcément subjectif...).Après je ne remets pas en cause qu'il y ait des passionnés de foot à Paris. Simplement le pouls de la ville n'est pas indexé sur les résultats du club, loin s'en faut!! Comme à Lyon quoi (oui encore une mesquinerie... après tout c'est le jour du clasicon)

Parigi Mancino 15/03/2009 14:52

Euh, Clément, c'est à Lyon que tout le monde se carre de l'OL, ou à Paris du PSG ? Parce que si, n'ayant jamais mis les pieds à Lyon, je ne puis juger de la passion rhôdanienne pour leur club qu'à travers les footix qui hantent les tribunes de Gerland, je ne crois pas qu'un tel constat soit de rigueur à Paname... Pour ou contre, le PSG déchaîne toujours les passions.