Mon PSG va cracker

Publié le par Ben Labarthozic

Pas beaucoup d’imagination dans ce titre, pour une équipe qui n’en a visiblement plus beaucoup non plus. Pas plus que de jambes d’ailleurs. L’excuse est classique, les raisons par trop convenues et ceux qui louaient l’expérience du vestiaire hier (dont je fais partie) seront les mêmes qui démoliront cet effectif vieillissant. Que voulez-vous, rien n’y aura fait, ni le turn-over de la Gouïne et à fortiori son coaching (devrait-on dire son absence de coaching… ?). Car c’est bien là le problème, cible idéale de PSB, après le corps arbitral, le modeste pousse-clavier que je suis se retrouve là, nu devant vous, avec ma bite et mon couteau pour vous annoncer que ni l’un ni l’autre ne sont vraiment responsables de la déroute hier à Toulouse.


 

(le match en images...)


Bien entendu, on pourra toujours ergoter sur la présence ou non de Mabiala dans l’axe, en particulier au vu de la plutôt bonne rentrée de Makonda mais de vous à moi, je ne crois pas que cela eut changé grand-chose à la donne. Le fait est qu’hier, dusse-je être à la place de l’entraîneur parisien, j’aurais aligné, peu ou prou, la même équipe. La vérité, c’est que le marquage n’existe plus dans cette équipe et qu’à partir de là… on s’était déjà étonné de voir les parisiens laisser autant d’espace aux marseillais, c’était avant d’entendre Paulo nous raconter qu’il n’était pas contre le fait de laisser la sphère à l’adversaire (v’là l’ambition). Paname avait été puni sur la fesse droite. Les violets se seront chargés de la fasse gauche. Plus que le premier but, pour lequel la faute professionnelle est plus appropriée que la fatigue (je veux dire, on jouait depuis 4 minutes…), c’est surtout le troisième qui nous laisse coi. Comment un joueur peut récupérer un centre à ras de terre, tiré sur corner, et avoir un quart d’heure pour ajuster sa frappe ? Le marquage, il n’y a que ça de vrai, à défaut de faire un pressing. Et que ce soit la fatigue ou une usure mentale, force est de constater que les parisiens ne le font plus (ce marquage). Alors après, on pourra toujours discuter de l’absence de réalisme de la Giule, du peu de poids inhabituel de Woro, le fait est que les rouges et bleus vont devoir boire quelques litres de jus de carotte pour reprendre des couleurs. Roro devra pour sa part arrêter de prendre du jus de Cissé. Si le bon intermède parisien avait correspondu au retour en forme de Jéjé, on peut tout aussi bien faire coïncider le début de plongeon de l’équipe avec son retour à la médiocrité. Déjà incapable de faire l’amour à Mears, Roro a beaucoup jouer en retrait hier, ce qui n’est pas la meilleure manière de planter des pions vous en conviendrez. Mais en réalité, faire de Rothen l’unique cible serait erroné et injuste. Les maux sont bien pires, tous les joueurs sont passés au travers. Dès lors, je m’excuse par avance auprès de ceux qui pensaient trouver ici réconfort ou analyse footbalistique sortant des sentiers battus. Il manquait à Paname sa charnière centrale habituelle et son aile droite était tenue par un bonhomme aux jambes de plomb. Ajoutez à cela un latéral gauche qui se pète le genou et vous conviendrez qu’il faut une sacré dose d’optimisme pour croire que le PSG ne sera pas le premier lâché.

 

Alors on pourra toujours se réjouir de se dire que la saison passée, le même match se jouait pour le maintien. On devra sourire du fait que nombre de personnes sont soulagés de nous voir un peu chuter après nous avoir prédit un destin à la Nantaise sur le mode du « jamais deux sans trois ». Mais pour rester dans la présent, on va surtout se dire que la seconde mi-temps a été plus conforme aux dernières sorties parisiennes. Que le discours d’un Giuly au micro de Canal était plus réjouissant et qu’à tout prendre, une victoire contre Nice nous laisserait dans le peloton pour la championce ligue. Pour cela, le retour du duo ZoomZoom / Sakho (surtout lui d’ailleurs) ne sera pas superflu.

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Clic-clac 24/03/2009 13:28

Vous en faites pas les gars, j'ai gardé les coupures de presse et pris des photos du classement... Apparemment c'est cyclique, hier le PSG, aujourd'hui Toulouse, et demain ... ? Et puis sincèrement, je préfère l'UEFA... mais là aussi j'ai bien peur que si cette fameuse demi-finale arrive, celui qui restera sur le carreau aura très mal aux fesses...ps note pour plus tard: allez mater un peu les points uefa... la France est 4e mais pas si loin de l'Italie... où serait-on si certains clubs n'avaient pas sabordé à ce point cette coupe ???

Lyonnais anti OL 24/03/2009 12:18

Bien dit bien vrai tedik,Si seulement on avait eu Thuram et son gros coeurs... Y nous resterait deux défenseurs centraux pour finir la saison...

tedik 23/03/2009 21:38

Bah au moins, avec cette 6ème place et ces qq points de retard, on va un peu nous foutre la paix et nous laisser travailler dans l'ombre...cf Bordeaux qui si il y a peu semblait décroché est désormais bien revenu...C'est le jeu en cette fin de saison; il y a 7 équipes et il ne faut rien lâcher...voir cette journée où 5 des 6 autres ont gagné...Allez, j'ai bon espoir. Et puios n'oublions pas d'où l'on vient! Visons la 3ème place et je serais déjà heureux :-D

Guil 23/03/2009 16:12

Au risque d'être autocentré et de faire le "j'vous l'avais bien dit", y'a qques semaines j'avais dit sur ce même (excellebt) blog qu'il ne fallait pas trop s'enflammer car nos p'tits copains allaient être très fatigués en fin de saison... CQFDManquerait plus que Villeneuve revienne et je me reconvertis grand marabou...