L’homme qui ne voulait pas gagner

Publié le par Ben Labarthozic

C’est l’histoire d’un mec qui, à défaut de vouloir gagner, ne veut surtout pas perdre. C’est une conception du football me direz-vous. En d’autres temps, moi, l’adepte du système, de la rigueur et du bloc équipe, aurait pu éventuellement souscrire. Mais un soir de beau temps comme hier, mon humeur guillerette me poussait vers d’autres ambitions, et d’autres objectifs. Idéalement, tous les préceptes décrétés ci-dessus doivent quand même servir à la gagne. C’est qu’hier, outre le beau temps, tout était réuni pour passer une bonne soirée. Quoi qu’en disent les pisse-froid, le parc était plein comme un œuf, l’OM avait perdu et l’air du stade sentait bon l’herbe (sic). Las, le party pooper Le Guen était de la fête, engoncé dans son costume de maître de cérémonie. Et pour emballer les débats, qu’avait décidé MC Paulo ? Rien de mieux qu’un 4-3-3 dans lequel on retrouvait la Pégu’ positionnait… à gauche et Rothen… dans l’axe. Cela ne se présentait pas sous les meilleurs auspices et pourtant, par la grâce d’un Séssegoal en feu (Dieu seul sait qu’aurait-il fait contre l’OM…), Paname se démenait tel un beau diable. A tel point que nous ouailles parvenaient à se procurer de biens belles occazes. Malheureusement, si l’on ne sait plus trop à quel poste Chantôme doit réellement jouer (doit-il vraiment jouer d’ailleurs ?), on sait pour sûr qu’il n’est pas un attaquant de pointe. C’est sans doute ce qui explique qu’il ait bouffé la première feuille du match en tirant sur le gardien à 3 mètres des cages… Un Chantôme qui, pour le reste, s’apprête à partager avec Roro la tête de gondole de mes têtes de turc préférés s’il continue de trottiner à la manière d’un sénateur sur le terrain. Pour le coup, lui et Jéjé ont fait la paire hier. La paire de quoi ? on ne sait pas trop tant ils n’ont brillé, ni par leur impact (pour l’un) ni par leurs centres (pour l’autre). Bref, un match vide pour ces deux-là, anciens « meilleurs joueurs » des saisons merdiques et qui ne vont pas tarder à symboliser les vestiges d’un PSG qu’on ne veut plus jamais revoir…

(la boîte à question: "hum... Chantôme avant-centre...? Woaro arrière droit...?")


Mais bon, arrive la mi-temps, sur un score certes vierge mais encore prometteur alors que je pronostiquais, moi le Josh Verbeke du PSG, un remplacement de la Pégu’ par la Giule aux alentours de la 60ème. Porno à moitié réussi. Et pour cause. La Pégu’ est bien sortie, mais la Giule n’est jamais venue… en lieu et place de quoi le K. a fait son entrée dans l’arène, moitié sous les vivats, moitié sous les sifflets (ce qui menace d’ailleurs dangereusement celui qui venait de quitter le pitch). Place au K. donc. Autant le dire de suite, son match fût triste comme un jour de pluie. Moi qui pronostiquait (encore) le match du rachat, j’étais une nouvelle fois forcé de constater mon manque de clairvoyance. En même temps, pouvais-je réellement prévoir un tel système, un tel coaching, une telle tactique ? Je veux dire, s’il y a bien un système de jeu dans lequel Kezman devient inopérant, c’est certainement celui du 4-3-3, un système dans lequel le bonhomme est laissé seul en pointe, alors qu’il serait tellement plus utile à tourner autour d’une grande gigue comme Woaro. Oui mais ma p’tite dame, dans l’intervalle, Woaro lui, avait été déporté à gauche… deux joueurs mal positionnés sur le terrain, ça commence à faire beaucoup pour gagner un match. PLG a beau être coutumier du fait, ça commence à agacer. D’autant que la suite allait être gratinée. Deux entrées en jeu pour le moins spectaculaires allaient couronner le spectacle : Jean-Eude Maurice et Fabrice Pancarte seraient chargés de faire parler la poudre. Que plus de 40 000 plantins aient payés leur tickson pour s’enflammer et voir le PSG tenter de se qualifier pour les demi n’était pas pour émouvoir le froid Le Guen… Son job, il nous le dira plus tard, c’est de faire le boulot, préserver nos chances et nos forces. Les cadres seront donc préservés pour le match à Lille. Une rencontre, on aime autant vous le dire, qu’il ne faudra pas perdre dimanche prochain. A moins que pour cette rencontre, La Gouïne décide de ne pas faire jouer les cadres en vue du match retour en Ukraine…

Parce que la vraie question est là finalement. Que joue le PSG ? L’UEFA ? Le match d’hier nous permet d’en douter. Le titre de champion ? Le calibre et le banc des concurrents nous permet d’en douter également… alors quoi ? Une qualification en championsse ligue ? ou plus probablement l’UEFA ? avant de la jouer comme on le fait actuellement ?

Alors c’est vrai, le passé récent a montré que, malgré les quolibets et les tirs de boulets rouges, PLG avait su manier sa barque. Et tant mieux si je dois faire amende honorable la queue basse dans quelques jours. Mais franchement, hier soir, on peut pas vraiment dire qu’on ait eu la queue qui frétille et l’œil qui brille. Alors que l’on ne demandait qu’à s’emballer, on a eu droit à la douche version bretonne. Une partie triste comme le visage de notre entraîneur, éclairée ci et là par la vista de notre béninois. A ce sujet, profitons-bien du spectacle car il n’est pas certain qu’il dure au-delà de cette année. Finalement, le vrai match dépasse le cadre de Paname. Il se joue entre Domenech et PLG dans leur capacité à brouiller les pistes, faire jouer les mecs tout saut à leur poste et leur volonté de dérouter son public à défaut que ce soit l’adversaire. Une grande leçon de Paulo donc, que doit méditer avec circonspection un Guy Lacombe s’il était devant son poste… en Bretagne…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Parigi Mancino 12/04/2009 21:33

Ah, v'là les pisse-vinaigre journalistiques qui s'insurgent contre la "simulation" de Woro et se félicitent du péno "logique" accordé à l'OM.En trois matches, ça fait trois pénos qu'on oublie de siffler pour Paname. Non pas qu'on soit géniaux dans le jeu, mais là, ça commence à faire beaucoup...

Parigi Mancino 10/04/2009 22:06

Bonne nouvelle : Cearà, selon moi l'un des quatre indispensables du PSG (avec Sessègnon, Woaro, et Sakho), vient d'affirmer qu'il veut rester au club et s'y inscrire sur le long terme :)

Fernandez mais pas Luis 10/04/2009 18:09

Tant que tu ne penses pas à moi sous la douche, ça me va :pSinon, c'est vrai que ça faisait longtemps que je n'avais pas laissé de commentaires sur l'excellent PSB. Ca n'est dû qu'à un problème de manque temps.Heureusement j'en trouve toujours assez pour rester un lecteur assidu et attentif de ta prose ;)

Ben Labarthozic 10/04/2009 14:01

C'est vrai que je n'ai pas mentionné le petit Jean-Pierre Makounda dans mon post, c'est une erreur et m'en excuse... en même temps, en lui accordant ma préférence la veille au détriment de Roro, c'était une forme de satisfecit anticipée non? Non, vraiment pas? ah bon... sinon, FMPL, je pensais à toi hier soir en me brossant les dents (ne me demande pas pourquoi), ça fait plaisir de revoir ta plume par ici...

Fernandez mais pas Luis 10/04/2009 12:43

Dernière remarque tout à fait pertinente sur le secteur défensif  aperçu hier soir.Ceara semble être de retour, et le petit Makonda très efficace sur son côté. Un futur "nouveau Sakho" ? C'est tout ce qu'on peut souhaiter pour lui et l'équipe.