Barres à mines et boules de gomme

Publié le par Ben Labarthozic

Commençons donc par la gomme. D’abord pour dire que l’Arlésienne Heinze, la plus belle de toutes, ne passera sans doute pas l’été, déjà démentie par un staff technique briseur de rêves… une gomme chaude comme une patate, c’est en revanche l’arrivée de Coupe-Coupe qui se précise. Il paraît que les gardiens ont besoin de sérénité, concluons donc l’affaire et envoyons le vieux Greg’ se faire dorer la couenne du côté des Caïmans. A tout prendre, répétons-le, ce transfert serait une bonne chose et une bonne base à notre socle défensif. Enfin, au rang des mystères de moins en moins opaques, réside le grand Pat’. On en sait un peu plus sur le dossier. Babaze souhaiterait avoir le joueur, Roche et Kombouaré un peu moins. On peut donc tirer deux informations en une. D’abord et d’une que voir notre entraîneur et son directeur sportif est une nouveauté. C’est au choix une bonne chose ou un très mauvais signe en fonction de qui déteint sur l’autre mais ça donne l’air un peu moins con vu de l’extérieur du club. En revanche, voir Bazin parodier chaque jour un peu plus Perpère pour devenir de plus en plus à l’aise dans ses prérogatives est tout sauf engageant. On veut bien que ce soit son pognon, ça n’a jamais acheté le talent. Peut-être, comme RLD qui voulait Gourcuff et Alex en lieu et place de Ben Arfa et Hilton l’été dernier (bah voyons), Bazin se sent-il pousser des connaissances extra-lucides en matière footbalistique mais en l’occurrence, on préférerait qu’il délègue à son équipe… Si Roche n’est pas le meilleur dans la place, on n’est pas certain que Bazin soit bien plus fort… voici donc pour le dossier des futurs-ex retraités du PSG. Venons-en maintenant au côté sombre des coulisses.

 

 

(nourri, logé, blanchi par le PSG, Judas part en tournée...)


Un peu comme la date d’entrée de Courbis au Baumettes, déjà évoqué ici il y a quelques années (déjà), on n’y croyait plus et pourtant, le papa Cana vient de se faire inculper big time pour menaces de mort et touchage de pots de vins dans le cadre du transfert de son fils à l’OM dans des conditions Anigoesques. Le plus drôle dans cette affaire (si l’on ose dire), c’est que les journaleux de tout poil étaient au courant de l’’affaire depuis belle lurette. Quand Blayo avouait être « surpris de la détermination avec laquelle le père du joueur voulait le transfert de son fils à l’OM », on savait déjà ce qui se cachait derrière. On connaît maintenant les émolument : 130 barres. A l’époque, les supporters marseillais raiilaient le club parisien pour avoir laissé ce transfert se produire. Gageons que ces derniers argueront que ce type de pratique est finalement monnaie courante dans le milieu du football. Il faut croire que non puisque prison avec sursis a été requis. Maintenant, reste une autre question, quelqu’un lui a bien filé ce pognon pour cette basse besogne. Peut-on réellement croire que les dirigeants marseillais ignoraient tout de ce sombre manège ? Pour sûr, nulle commission d’éthique ne viendra traîner ses guêtres par ici, c’est quand même moins grave que Guy Lacombe critiquant ouvertement les erreurs d’arbitrage… quant au préjudice subi par le club parisien, il faut croire que tout le monde s’en carre le derrière. En même temps, on parle du PSG, qu’est-ce que la France du foot et ses dirigeants peuvent bien avoir à foutre d’aller défendre les intérêts du club ? On se pose bien la question…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Stardust Chris 12/06/2009 10:20

Hop là !http://www.bakchich.info/OM-PSG-l-affaire-Cana-Bis,08000.html