Philippe Fiorèse et Fabrice Lucas…

Publié le par Ben Labarthozic

Ça y est, cette fois, la reprise est belle et bien là et tout laisse à penser qu’on devrait se marrer. Le gros Papé Diouf se remet à la tirade longue comme mon bras et aussi énigmatique qu’un Roger Lemerre en borborygmes, Aulas se fait traiter de « guignol » par ce dernier et s’insurge de tels propos… Ribéry devrait rester à l’OM parce que, comme le dit son président, il doit beaucoup à l’OM, d’ailleurs, la même question avait été posée à Lorik Cana mais Anigo avait alors pris la parole pour dire à « ces enc… de fils de p… de p… de parisiens qu’ils mangent leurs os ». A Marseille, la classe, on ne connaît pas et ça se voit…

 

 (siffler en travaillant...)

Mais de tout ça et dans ma propension actuelle à élargir le spectre de mes activités, j’ai surtout envie de retenir les deux médailles d’or françaises aux championnats d’Europe de natation. Le lien avec Paname est tout trouvé, il a même un sobriquet : Philippe Lucas. Le coach du Melun a des méthodes qui se résument en un déterminant et un mot : le travail. Et en plus, ça paye. Attention, pas n’importe quel boulot, c’est à base de séances de 10 bornes dans l’eau par jour, lever aux aurores et interdiction de chouinasser. Toute ressemblance avec un entraîneur de foot aux méthodes dictatoriales serait néanmoins fortuite… Résultats des courses, le zigue peut se targuer d’un article sur quatre colonnes dans l’Equipe où tout le monde vante les vertus du sang et de l’eau sués à grosses gouttes…  

 

 

 

 (qui se ressemble... un peu de talent pour un maximum de bêtise...)

Nouvel épisode. Mercredi 2 août 2006, Fabrice Fiorèse s’apprête à venir défier les parisiens dans leur antre dans trois jours. Il sera affublé du maillot des merlus et sans aucun doute accueilli comme du poisson pourri… Le même canard lui file, comme une traditionnelle rengaine, son sempiternel droit de réponse sur l’épisode douloureux qu’aura été son départ de la capitale. Le règlement de compte classique du coach bosniaque, en d’autres temps prêtés aux bouches mal nourris des Jérôme Leroy, Gaby Heinze ou autres Sorin… là, changement de décor total puisque les mêmes vertus dépeintes plus haut sont bel et biens oubliés. Je sais bien que l’on traite de sports différents. Que les footballeurs sont des fainéants et que leur désir de travailler à l’entraînement est inversement proportionnel à leur compte en banque… et il semble que les journalistes se prêtent goulûment au jeu en continuant d’entretenir un tel cassage en règle. C’est bien dommage car il faut pourtant croire (enfin c’est mon avis), que les recettes qui marchent dans le sport nautique, avaient du bon dans le cas du PSG… c’est sans doute aussi l’avis de Lucas qui dit beaucoup aimé coach Vahid. Ça semble en revanche beaucoup moins vrai pour « Fion » qui déclare avoir eu raison avant tout le monde… on savait que ce joueur était con comme la lune mais on ignorait qu’il avait des talents de médium astraux qui auraient pu l’amener aux portes de l’équipe de France si Raymond y avait prêté une oreille plus attentive… mais Fionrose ne s’en laisse pas compter et nous fournit un double décimètre pour sonder la profondeur de sa bêtise… un petit florilège : « si j’ai rejoins l’OM, c’est pour une personne (là, le lecteur prend peur) : Anigo (là, il se dit que c’est perdu ». « Ma simulation […], je ne la regrette pas, si c’était à refaire, je le referais, je me suis bien marré pendant la coupe du monde (NDLR : ouille…) ». N’en jetez plus, on a compris ! arrêtez le massacre !!! avec tout ça, on comprend mieux la conclusion de l’interview : « j’avais des qualités moyennes et je me suis forger les miennes et mon caractère… ». Non, Fabrice, ton caractère t’a trahit, et ton pic de forme dans ta carrière, un regard en arrière permettre de savoir avec quel coach tu l’as atteint… quand le sage montre la lune, Fabrice Fiorèse regarde le doigt… et j’ai peur pour lui qu’ils soient quelques uns à être de nouveau tendus pour sa venue de samedi…


Fabrice Fiorese
Vidéo envoyée par ced113

  

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Fernandez mais pas Luis 03/08/2006 18:38

Ah oué c'est violent quand même dans les tribunes parfois.Si ça n'était pas des supporters du PSG ont pourrait le prendre au second degré et trouver ça drôle.^^Ce qui amène deux remarques existencielles de ma part :1°) est-ce très opportun en terme d'image pour notre club de branques préférés de diffuser ce type de spectacle sur un blog de la tenue de PSB ?2°) les tribunes du parc sont-elles sponsorisées par Act Up pour déchainer une telle frénésie de sodomies ?^^Le débat est ouvert...c'est le cas de le dire...----> sort