Le retour de la ouîne (enlever un G et ça change tout…)

Publié le par Ben Labarthozic

Il parait que deux iPhones ont « explosé » en Provence Alpes Côte d’Azur du côté de Marseille. On ne sait pas encore, bien qu’on l’espère, si ce signe avant-coureur est prémonitoire de ce qui va se passer dans l’équipe à Dédé mais on sait au moins sous quel signe sera placé cette année…


Et voilà, je ne pouvais pas m’en empêcher, à peine de retour, au lendemain d’une belle victoire que je commence à vous parler de l’Ohème… C’est que nous avons du temps à rattraper vous et moi. Un jour, je vous ferais part, sans doute, de mes lectures d’été, du « Je ne joue plus » d’Eydelie qui trônait fièrement dans ma bibliothèque depuis trois ans, une sacré lecture qui n’a rien à envier, sachez-le au brûlot du Nono Rothen… Et si j’évacue tout de go cette saillie olympienne, c’est parce qu’il m’a fallu souffrir en silence, loin de toute connexion, devant cette avalanche de commentaires apparentant notre quotidne sportif à une succursale de l’OM-TV. Ajoutez à cela un transfert Heinzien qui n’est toujours pas passé (ah, le fils de… rien) et je peux enfin passer au PSG.

 


(Clément doit-il vraiment retourner en prison...?)

 


C’est que pour ce PSG aussi on a presque eu peur. Après des bons matchs de préparation (si si), Paname a donné dès la première journée dans du déjà-vu. Plus d’envie, une peur au bide et un jeu petit-bras, le tout corroboré par les dires du fidèle Parigi. L’effet Kombouaré n’avait pas commencé qu’il aurait déjà vécu et Jean-Michel Larqué, l’homme qui a toujours raison après les évènements, prévoyait une funeste et bien décevante saison à ses supporters. C’était encore ce qui pouvait nous arriver de mieux. Car en dépit du débat du moment sur le pourquoi du deux milieux récupérateurs et du « jeu à l’envers » de Jérémy Clément, un débat qui n’est pas près de s’achever, on devait donc s’attendre à vivre de biens tristes heures.


Dire que tout ceci a été balayé hier en fin d’après-midi serait bien gaillard et nous n’irons point jusque là. Hier, Paname a continué de faire tout ce qui lui pourrait la vie depuis quelques saisons, des buts contre le cours du jeu, une défense qui flanche, le tout se soldant bien souvent pas le chemin de croix du supporter qui débute la saison avant un point en poche et une défaite d’entrée au Parc, de préférence contre un petit... Sauf qu’hier, l’histoire a balbutié. Et dans le bon sens pardi. Paris n’a pas fait qu’égaliser, il a même dominé, inscrit un second pion et… continué à jouer. Bien sûr, tout n’a pas été nickel chrome, bien entendu on ne sait pas si ce type de match et de réaction sera suivi d’effet mais pour la première fois depuis longtemps, on a eu l’espace de quelques minutes, la furtive impression que cette équipe avait à cœur d’assumer son rang. On a pu croire que ce PSG n’avait pas honte de taper une équipe inférieure à elle et qu’à tout prendre, il valait mieux plier l’affaire que de jouer rabougri pour ramener une victoire étriquée. On aura vu aussi, pour le folklore mais pas que, un entraîneur gesticulant sur son banc, donnant des consignes et à même de véhiculer un sentiment de gagne à ses troupes. Moustache faisait la même mais lui, c’était plutôt le stress qui coulait dans les veines…


Enfin, et pour la deuxième saison consécutive, on peut penser que nos recrues ne sont pas complètement bidons et que nos joueurs « cadres » sont prêts à tenir leur rang. On pourra toujours discuter, et on le fera, de la meilleure position des uns et des autres sur le terrain, on pourra débattre sur l’utilité de nos deux milieux défensifs, bien que tout ceci me paraisse un peu superficiel mais en attendant, on ne boudera pas notre plaisir d’avoir vu un PSG conquérant et qui, au bout de deux matchs, n’a toujours pas perdu. On a beau dire, ça fait plaisir… et moi de vous revoir aussi… puisse la réciproque être vraie !

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Smooth 17/08/2009 10:55

Un bien joli but d'Erding et une bonne petite estocade portée par la Giul' qui confirme son bon début de saison. Cela fait bien plaisir tout ça ! Welcome back Ben !

Ben Labarthozic 17/08/2009 08:45

Putain t'as raison en plus...

daftkurt 17/08/2009 04:29

Et on n'oubliera pas de mentionner un putain de but de Mevlut. Si c'était Gourcuff ou la Benz qui l'avait mis on en aurait entendu parler jusqu'à Jupiter. Mais moi je dis que c'est un putain de but et que j'ai toujours kiffé ce joueur.

zwoo 16/08/2009 23:49

La reciproque est vraie :)

Ben Labarthozic 16/08/2009 17:30

Petite note de la rédaction à destination des heureux possesseurs d'iPhone... soyez rassurés, l'engin n'a en fait été que fissurée et non "explosée"... mais bon, le tout se passe à Marseille alors... vous aurez corrigé de vous-mêmes...