Mercatanches

Publié le par Ben Labarthozic

Jour J-5 avant la fin du mercato et comme on ne peut disserter à l’infini sur des considérations systétmiques, je vous propose de revenir sur le plancher des vaches pour des problématiques plus terre-à-terre. Pour parler de vaches et aussi étonnant cela puisse-t-il paraître, quelques uns de nos joueurs semblent susciter l’intérêt d’autres clubs. Pour un Rothen dont personne ne veut, on pourrait bien se faire dépouiller de types aux noms aussi ronflants que Fantôme, la Pégu’ ou Cas K.

 

Pour autant, selon la formule éculée et après un début de saison pétaradant, le coach compte sur tout le monde, y compris Roro, c’est dire. C’est qu’en plus de ça, après avoir bu le calife jusqu’à la lys, ces mecs là n’ont pas vraiment envie de se barrer à l’heure où Paname pourrait (enfin) faire une saison digne de ce nom (oui, toujours Roro excepté…). Ajoutez à cela qu’un peu de sympathie et un trop plein d’optimisme de notre part nous pousserait presque à croire que chacun de ces éléments serait effectivement utile à la bonne marche de l’équipe…

 


(hey-ho, hey-ho, on rentre du boulot...)


N’en reste pas moins que la question se pose de l’opportunité de s’en alléger et surtout, de savoir si le moment n’est pas bien choisi pour le faire. Petite revue d’effectif :

 

-          la Pégu’ : le joueur est en fin de contrat. Ce qui signifie qu’il ne vaut plus un rouble. Il fait un bon début de saison, s’intègre bien au schéma et représente le joueur suffisamment intelligent pour résonner au discours de Casque d’Or. Ajoutez à cela qu’il sera forcé de faire une bonne saison et de s’arracher un brin pour trouver un bon club et un dernier gros contrat juteux. Bilan des courses ? on le garde et on voit, au risque de le faire resigner. Au pire, on le presse comme un citron et il marque le but qui nous offre le titre de champion de France, s’achetant ainsi une statue à vie à planter dans le jardin de Christophe Robert (au hasard…).

 

-          Cas K : de vous à moi, j’y crois. Mais de vous à moi, il n’aura presque jamais l’occasion de me donner raison, bloqué qu’il est par trois ou quatre attaquants devant lui. Bilan, mieux vaut le refourguer à prix d’ami afin qu’il ne devienne définitivement loco et achève ce qui reste du mobilier du camp des loges… Batman finit sa carrière à fouler les champs de patates de la D2 Espagnole, laissant derrière lui un océan de regrets et nous délestant d’une brouette de roubles en salaires… et après tout, même à prix d’ami, on aura connu des placements financiers encore plus désastreux à Paris (Anelka, André Luiz, Hugo Leal…)

 

-          Fantôme : notre « clémence » nous pousse à y croire aussi (on vous l’avait dit, on croit à tout le monde ici…). En même temps, un prêt dans un club où il pourra montrer au reste du monde qu’il méritait de jouer en lieu et place de Clément est peut-être une bonne solution. Le prêt sera donc sans option d’achat, comme ça, juste pour rendre service aux Chti’s (pour une fois) et on récupère un joueur revanchard, voulant donner au Parc ce qu’il mérite…

 

Reste Rothen, à qui on pourra toujours filer un costume à queue de pie et un râteau afin qu’il fasse croupier lors des soirées team-building du PSG… afin de donner enfin tort à Luison (oui, le même responsable des deals Anelak, André Luiz et Leal…) quand ce dernier déclarait que le costume du PSG était trop grand pour lui…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Lyonnais anti-OL 27/08/2009 09:44

Si Chantôme est prêté, qui qu'on met lorsque le Make ne joue pas? Sessegnon? Ca veut dire Clément tout seul devant les défenseurs? c'est chaud quand même...Quant au jeu de mot, je le trouve pas si mauvais que ça, en tout cas beaucoup moins mauvais que le film de patrick braoudé avec Mikael Youn...

Ben Labarthozic 26/08/2009 19:06

Juste un jeu de mots... un très mauvais jeu de mots d'ailleurs...

Parigi Mancino 26/08/2009 17:34

"Le calife jusqu'à la lys ?" Je t'ai refilé ma dyslexie ou je n'ai juste pas compris le jeu de mots ?! :D