A la lyonnaise

Publié le par Ben Labarthozic

Bientôt, si le PSG continue comme ça (et il va continuer), on pourra dire qu’on a gagné à la parisienne, avec du jeu, un quadrillage parfait du terrain, un gros pressing et du jeu en triangle, ça sera quand nos joueurs les mettront au fond et parce qu’on aura pas Gordon Banks tous les soirs dans le but d’en face (d’ailleurs, Woaro pourrait bien reprendre la phrase de Pelé à son compte : « ce soir, j’ai marqué un but mais Lloris l’a arrêté… »). Ce soir là, il n’y aura peut-être pas non plus une baltringue au milieu du terrain ayant les lèvres abîmés d’avoir lustré le bout tout rouge de JMA… quoi, je suis vulgaire maintenant ?

 

Non, vraiment, je ne ressens même pas le besoin d’écrire un post long comme le bras aujourd’hui tant vous, mes chers lecteurs, avez déjà décrit l’ambiance générale qui nous étreint. De Guil à Stardust, je rejoins à peu près tous les commentaires dans un grand écart inédit. Et je résumerai le tout en deux faits marquants. Première, on s’est fait arbitrer, une nouvelle fois, pas une grosse tanche au Parc (et je reste poli). Deuxièmement, de la même façon que je ne comprends pas l’acharnement méticuleux de certains à taper sur Jérémy Clément, je ne comprends pas le culte voué à Clément Chantôme qui nous a surtout démontré hier qu’il oscillait entre le médiocre et l’inutile…

 

N’ayez crainte, je ne compte pas faire de ce dernier une énième tête de Turc après les Merdy, 6C et autres Rothen… déjà parce que Chantôme m’est plus sympathique que tous ceux-là. Ensuite car je le crois pas aidé par sa situation au sein du club. N’empêche, à jouer 90% en retrait, à faire des pressings totalement inutiles sur l’attaquant ou le gardien pour faire semblant qu’il se bat pour l’équipe et enfin, insulte suprême, à se prendre pour Zidane en faisant des rateaux à 30 mètres de ses buts, c’est carrément péché.

 

 

 

(Un peu d'histoire...)


Ce qui nous renvoie bien entendu à l’arbitrage. Fautrel et Chantôme seraient-ils liés par une même destinée ? On espère pour ce dernier que ce n’est pas le cas mais on aura constaté que la faute de Cris non sifflé sur sa personne aura été au départ de l’action amenant le but (et accessoirement à sa conclusion, via le sombre râteau en question…).

 

Mais bon, suivant l’ambiance générale aperçue sur ce blog, dans les travées du Parc et tutti quanti, je préfère me joindre à la bonne humeur générale. Hier, le PSG a bien joué. Il a même très bien joué et ils sont surtout tous (ou presque) très bien joué. On n’évitera de céder à la facilité des phrases toutes faites du genre « il y a des nuls plus encourageants que des victoires » mais en l’occurrence, le poncif a plutôt lieu de vérité. Sauf que désormais, il faudra bien gagner à Lorient puisque dès hier soir, bon nombre de journaleux s’en tenaient au mauvais bilan comptable (un point sur 6 en deux matchs). Il y a d’ailleurs un certain côté pathétique de la part de ces analystes voulant voir dans cette propension du PSG à se prendre des buts en fin de match comme une fragilité rédhibitoire. Hier, le PSG a gagné. Changer son analyse sur la foi d’une erreur d’arbitrage ayant étonné les lyonnais eux-mêmes ne peut servir à invoquer une quelconque fragilité psychologique, sauf à être un mauvais journaliste (CQFD). Au lieu de ça, on laissera Freddy Foutrel bien tranquille et de ce côté, je m’étonne de voir un Kombouaré si calme et des parisiens si fair-play que l’on en viendrait presque à souligner la sportivité aujourd’hui. De vous à moi, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure conduite à adopter, bien que je le déplore. Le jour où nous planterons un but illégitime, on sera bien là pour nous le rappeler et l’enfilade d’hier soir sera loin derrière. L’autre poncif du genre : « les comptes s’équilibrent à la fin » est bien un poncif pour le coup et nous ne sommes que trop bien placés pour le savoir : avec Aulas penché sur notre dos. Tiens, hier, je l’ai pas entendu le président lyonnais. Il devait être plus occupé à savourer l’absence de carton rouge pour une faute sur dernier défenseur. Plus caractéristique encore, cette capacité bionique de Fautrer à siffler des fautes contre les parisiens, tout en étant situé à 35 mètres de l’action quand son juge de touche ne bronchait pas… heureusement qu’il reste Kombouaré, un homme qui sera bientôt prophète en son pays, c’est certain.

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Parigi Mancino 22/09/2009 01:00

FMPL, Lyonnais Anti-OL, je souscris !C'est vrai, Chantôme a foiré sous coup franc. En même temps, les deux derniers qu'il avait tiré avec Paname avaient fini sur l'équerre du portier de Braga (remember...), donc on pouvait quand même le créditer d'une certaine qualité de frappe, à en faire rougir l'équipe féminine du PSG (dont la prestation à la Golden Barre fut pour le moins pitoyable).Quant aux corners "chantômatiques", ils sont presque tous l'oeuvre du grand, de l'immense, du magnifique Ludo Giuly, qu'on ne critiquera pas ce soir vu qu'il a marqué, mais dont la participation au jeu est quand même assez discrète (heureusement qu'il y a Cearà à droite...).En revanche, je veux bien créditer Clément d'une bonne prestation, même de 3-4 bonnes prestations ce mois-ci. S'il peut continuer comme ça, je serai son premier supporter. Si, si.

Redreseur 22/09/2009 00:08

Pas vu le match. J'étais en train de discuter avec la mère d'un pote qui m'assénait que le PSG était un club de facho (sic!). Et moi de répondre, blabla blabla, etc. passons. Ca me fait plaisir de voir qu'il se passe quelque chose, qu'une équipe naît, qu'un discours passe, blabla blabla, etc. plus prosaïquement... - et je pose la question... - Casquedor ne risque pas de se brûler les ailes à force d'enchaîner les discours positifs du genre : "on a bien joué, on a pas eu de chance, etc." je veux pas faire le oiseau de mauvais zaugure, mais bon, si les résultats ne viennent pas, le discours passe pas non plus (dixit la Desch, qui a fait croire que son discours passait parce que les résultats venaient...)... je dis ça, en fait j'y crois et c'est juste pour lancer le débat. C'est pour discourir en fait... allez, bises à mes petits fachos préférés.ps pour qu'il n'y ait aucune ambiguité, je tiens à préciser que j'ai fait le phoque le jour du 1/4 contre le FCB...

Lyonnais anti-OL 21/09/2009 22:31

Sans la rentrée de Sankharé, on aurait pu s'en prendre un deuxième. Ce mec me plaît de plus en plus et je suis d'accord avec Parigi pour dire qu'il lui faut du temps de jeu. La relève sur la gauche, c'est lui!

Fernandez mais pas Luis 21/09/2009 16:54

Sur qu'on a eu droit à un beau match hier, avec juste la fin du scénare à revoir.A cet égard, plutôt que d'accabler ce pauvre Chantome qui vit déjà pas une saison facile sur le banc, je déplorerai surtout ce vieux réflexe qui nous colle à la peau depuis des années, à savoir : reculer comme des ânes pour défendre notre avantage au score...L'ami Tonio a déjà fait en sorte que ça n'arrive pas immédiatement après avoir marqué, il y a donc un progrès aussi évident qu'appréciable. Reste maintenant à faire en sorte de ne pas reculer dans les 10 dernières minutes et là s'bon on joue le titre :pSinon, j'ai trouvé qu'on jouait bien mieux sans Sessegnon, et si on le vendait ? (oui je suis de mauvaise foi mais il a qu'à pas m'énerver non plus^^)  

Daftkurt 21/09/2009 15:17

Je vis à Washington depuis un mois et demi (bref depuis que je ne fréquente plus le Parc, on y est invaincus...) et pour encore deux ans. Hier j'étais dans un énorme bar, le seul qui retransmet du foot français. Sur les 40 écrans, 39 retransmettent du foot américain et un (le plus petit) PSG-lyon (à ma demande). A la 75e minute, un connard de ricon change de chaine sur mon écran pour avoir un 40e écran sur le foot US. Je gueule, il remait la bonne chaîne. A la 80e, 6 Américains changent de chaîne sur mon écran. Je gueule, ils gueulent et le taulier arbitre en leur faveur. Je ne sais pas ce qui m'a empêché de leur éclatter la gueule (sans doute la peur). Je rentre chez moi. Internet. But de Gomis. Evidemment.J'ai une question qui m'empêche (presque) de dormir. Ceara tire un putain de coup franc. Si c'est pas Lloris en face, c'est lulu. Vingt minutes après, nouveau coup franc. Pourquoi c'est pas Céara qui tape ? Et pourquoi c'ets pas Céara qui tire les corners ? Non mais vous avez vu nos corners hier soir ? Sur corner, on est chantomatiques...