De si gentils parisiens…

Publié le par Ben Labarthozic

Tout d’abord, je tenais à vous féliciter, tous autant que vous êtes, de votre prestation, aussi riche que fournie en ces lieux dans la journée d’hier. D’un Anti-OL rentrant les bourses pleines et le cœur gros de son troquet lyonnais à Daft jouant les insurgés au pays des Yankees, ces retrouvailles communautaires pour partager peine et espoirs m’ont fait plaisir. Si si… Pour autant, je préfère limiter la distribution des points pour ne pas prendre le risque de devenir le Grégoire Margotton de la blogosphère… Le risque est bien présent. C’est en tout cas ce que je me suis dit, pas longtemps toutefois, en écoutant les remarques d’après-match. Elles ont déjà été évoquées brièvement dans le post d’hier mais la tendance s’étant confirmée, et puisque Redresseur souhaite ouvrir le débat, faisons donc.

Voyons-voir, quelle est la théorie en cours dans le monde du foot, qui ne se limite pas qu’aux seuls journalistes mais englobe également Vincent Moscato et Pierre Ménès… La théorie, c’était que notre Kanak se pointerait sur le banc du PSG le mord aux dents, prêt à bondir sur les mollets de tous les arbitres de L1 comme un roquet. On ne peut pas vraiment reprocher à tout un chacun d’avoir pensé cela, nous-mêmes avons parfois cédé au cliché. En dehors d’un début de saison relativement calme, le match d’hier est venu célébrer, dans un sommet du genre, la démonstration du nouveau style stoïque de notre coach. De vous à moi, je soupçonne surtout que la colère accumulée va finir par exploser à la gueule de tous si l’on continue de se foutre de notre gueule mais bon… oui donc, Kombouaré serait devenu… calme. OK, il bouillonnait de balancer son tableau noir à la gueule de ses joueurs (ce qui en dit long sur ce qui a dû lui passer par la tête en pensant à Fautrel sur le but dimanche soir) mais le bonhomme ne bouge pas. Alors on reste perplexe mais on salue du bout des lèvres cet entraîneur d’un nouveau genre qui, contrairement à ses homologues, ne discute pas les erreurs d’arbitrages.

(quand Kombouaré était cerné...)

 

Sauf que nous, les cons de l’histoire, les supporters, si l’on se réjouit de voir que Casque d’Or ne sombre pas dans les premiers pièges tendus depuis qu’il est à Paname, on se morfond de voir l’absence de réaction à tous les étages du club. Car soyons sérieux, notre plus grande satisfaction, elle est simplement de constater que Kombouaré est un type assez intelligent pour ne pas faire plaisir à une commission de discipline qui n’attend que ça. Sans doute aussi, le fait que quelques histoires de jets de pétards pèsent sur notre dos influe-t-il un peu son comportement. Mais encore une fois, cela démontre seulement que le bonhomme est capable de s’extraire de la meute qui l’entoure. C’est certes à son honneur mais ça prouve surtout qu’il réussira de faire grande choses à Paris. N’empêche, qui peut penser, à voir le passé récent du PSG (en gros depuis 5 ans au moins) que tout ceci jouera en notre faveur ? On nous traitera de paranos mais on sait tous très bien que la France du foot n’attend qu’une chose : mettre au pilori le PSG à sa première incartade. Le retrait de points qui nous pend au nez ? Il sera salué en cas de mise en application. La prochaine grosse faute de Séssegoal ou Makélélé sera vilipendée, disséquée à la vidéo et jugée sur tous les plateaux de TV. Croyez bien alors, que le but validé pour les Lyonnais sera loin de tous ces esprits bien pensants qui jouent le rôle de baromètre dans l’opinion publique et donc, dans la perception qu’on peut avoir du PSG.

Les maîtres du genre sont les lyonnais, portés par un président omnipotent, talonnés de près par des Marseillais portés par une vague populaire contre laquelle on ne se bat pas. Résultat ? Bats a dégoupillé dimanche soir mais on reste confiants sur sa suspension de banc. Il avait fait la même il y a deux ans en coupe de la ligue avant d’obtenir deux buts sur hors-jeu… Dimanche soir, personne ne pourra croire que le coup de sang lyonnais (injustifié du reste) n’a pas joué dans l’inconscient arbitral. En même temps, lisez le compte-rendu du site officiel du politburo lyonnais et vous y verrez que le « but de Gomis fût marqué à l’extrême limite du hors-jeu ». Et à Lyon, on est extrêmement à l’aise avec une éthique à l’extrême limite. En même temps, ça fonctionne. Marseille, depuis le début de saison, a déjà vu un but bordelais invalidé pour une faute qui n’en était pas. Elle a également eu le bonheur de finir plus d’un match sans un seul carton jaune en dépit de bouchers en lieu et place de joueurs et d’un 6C pratiquant des tacles qui, avec Paname, lui auraient coûté un rouge direct et trois matchs de suspension. Ainsi va la vie pour le Paris de Séssegnon que ceux qui pensent que le coup de classe de Kombouaré sera payant se fourvoient à mort. Pour moi, si débat il y a, il est déjà tranché, la stratégie de Paname à l’heure actuelle peut-être saluée tant qu’on veut, elle est nulle et non avenue si l’on considère que l’important est de peser un tant soi peu sur le jeu.

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Redresseur 23/09/2009 19:11


Globalement d'accord avec ta diatribe. La comm reste un exercice délicat et c'est tout de même difficile de conclure....


brahim 22/09/2009 13:14


C'est malheuresement,ce que je pense aussi mais comme tu l'a dit,le probleme ne viens pas du coach mais de toute cette ribanbelle de guignols qui l'entoure au club!Entre un apprenti "DG" qui
ne voyait surement dans ce titre (et non pas poste),  l'occasion de se faire installer une moquette plus épaisse dans son bureau et un président moins charismatique que le jardinier et
dont plus personne ne se souviendra 15 jours après qu'il aura sauté,on peut déja prédire que AK ira seul au charbon et ce toute la saison!Quand je vois avec quelle délectation,pas mal de journaleux
bave aux lèvres, voulaient nous éjecter du french big 4 (appliquant le "tout sauf paris") avant le match, je n'ai qu'une hate,qu'on aille botter l'arrière-train aux sardines et pisser sur la
France du foot.Histoire de marquer notre territoire....


Lyonnais anti-OL 22/09/2009 10:37

A mon avis, si Kombouaré n'est plus le chien fou qu'il était, c'est surtout parce qu'il a vu des injustices bien pire lorsqu'il entrainait Valencienne.Même si je suis d'accord pour dire que Paname est, parmi les grands clubs, celui qui se fait toujours entuber, je pense que pour les plus petits club, c'est bien pire!.Après que Kombouaré dise que ses joueurs ont bien joué (même s'il n'ont pris qu'un point), je vois mal comment il pourrait dire autre chose puisqu'on est tous d'accord pour dire que c'est vrai.Ce mec, en fait, c'est un type normal : c'est pour celà que son discours surprend.