Ainsi soit-il…

Publié le par Ben Labarthozic

Non, ce blog n’est pas mort. Et les plus mauvaises langues d’entre tous les lecteurs ne devraient pas voir dans le calvaire de dimanche soir une mort prématurée de l’aventure Santasienne… je vous remercie néanmoins de vous enquérir tous de mes nouvelles, pour ceux qui sont du même bord, et je promets les pires tourments littéraires à ceux de l’autre camp… pour répondre tout de go à Tedik, non, ce blog ne marche pas vraiment à en juger par son audience… néanmoins, comme tout auteur de talent incompris qui se respecte, je veux croire à la qualité de mes auditeurs, soigneusement triés sur le volet et qui font donc preuve du minimum de maturité technique et d’un bagage technico-tactique suffisamment conséquent pour comprendre les faits et méfaits de ce sport.

Non, en réalité, il m’est arrivé quelque chose de beaucoup plus incroyable : je viens de signer un nouveau contrat d’embauche. Chose encore plus extraordinaire, mon boss s’est mis en tête de me donner beaucoup de turbin. Devant mon empressement à ne pas le décevoir, j’ai, je dois l’avouer, failli à ma tâche d’être présent dans les pires turpitudes qu’a du traverser le PSG ces jours derniers. Sachez néanmoins pour votre gouverne que loin de délaisser mon poste de vigie, ma personne est allée faire le porte-voix du côté de la porte d’Auteuil le soir du match. En plus d’une soirée relativement merdique en bien des points sur laquelle je reviendrais plus en détail, je me suis coltiné une perte de voix carabinée qui a fini de s’achever hier soir en allant noyer mon chagrin au concert de Pearl Jam à Bercy (avec un Eddie Vedder qui avait visiblement maté le match de la veille pour picoler autant… ).


("et si je mettais Popol en défense centrale....?")

Mais revenons à nos moutons qui en l’occurrence, s’apparentent plus à des chèvres qu’autre chose. Première chose, la sportivité n’étant généralement pas de mise sur ce blog, il faut féliciter les marseillais qui n’ont pas volé leur victoire. Bravo à eux donc, qu’ils en profitent car cela ne sera plus dit et répété.

Pour le reste, je ne sais pas très bien si je dois commencer à parler du jeu, ou plutôt de l’absence de jeu du côté parisien ou de la mascarade qu’est en train de devenir l’arbitrage concernant le PSG ? commençons par le jeu donc. Malheureusement, de miracle il n’y eut point. Depuis le début de saison, la Moustache s’est évertuée à combattre tout ce qui pouvait faire un minimum de sens au pays du cuir. En vrac et parce que cela a déjà été évoqué ici, un système qui ne peut pas être plus mal adapté aux joueurs que l’on possède : trois milieux défensifs qui n’en sont pas, un de nos meilleurs joueurs, Kalou, axial au demeurant et que l’on s’évertue à trimballer de la droite à la gauche. Des joueurs que l’no pensait destinés au banc comme Traoré et qui se retrouvent titulaires en puissance. Ca, c’est pour le système. Pour les autres points, les maux de Paname ne sont malheureusement que trop bien identifiés. Une absence flagrante de caractère, une ambiance que l’on devine assez médiocre, un secteur de jeu (le milieu défensif) en déficit récurrent depuis deux ans et à qui l’on vient d’asséner un coup de grâce (M’Bami). En un mot comme en cent, les décisions des décideurs parisiens défient l’entendement. Et pourtant, si la logique devait encore avoir une prise dans ce bas monde, Cayzac et Lacombe devraient ouvrir les yeux et changer leur fusil d’épaule. Car il n’est bien sûr pas question ici de lourder Guitou. D’abord parce que cela ne servirait à rien, ensuite parce qu’il demeure un bon technicien et, qu’en tant que tel, il devrait agir de manière rationnelle. Certes, les Cassandre évoqueront son bilan comptable catastrophique depuis son arrivée au club. Je ne pourrais que leur oppose ma foi de supporter l’expérience Sir Ferguson en guise de réponse. Ca ne fait pas lourd mais vous n’aurez que ça… dans tous les cas, j’ai au moins accepté, à défaut d’apprécier, son discours d’après-match. Au lieu de nous ressortir le couplet sur le travail et la malchance, GuiGui a pointé les « faux leaders de pacotille » et la difficulté à redresser la barre. Un discours aussi lucide qu’inquiétant tant on voit mal comment la rage de vaincre peut-être insufflé de l’extérieur. Certes, Popol est un rageux mais il possède l’individualisme du buteur. Dhorasoo n’en a rien à s’couer, Kalou n’en a cure, Frau a un grand nez et ça fait marrer 6C… à la limite, le seul qui ouvrait un peu son claque-merde s’appelait Modeste et était détesté de la moitié de l’équipe : on comprend mieux pourquoi aujourd’hui. Les remèdes donc ? d’abord et d’une, y’en a-t-il ? j’entends parler de Yépes sur le banc (!!!). J’aimerais tenir entre mes pognes le pisse-vinaigre capable d’écrire de telles inepties… et pourquoi pas faire revenir Fernandez et remettre Ronnie et Anelka sur le banc ? non non, soyons un peu sérieux… les dernières sanctions qui sont tombés peuvent faire naître une lueur d’espoir mais également beaucoup de désespoir : Kakash et 6C out face à Derry. Le petit espoir car Lacombe a peut-être enfin compris que Doudou était une blague sur pattes. Un désespoir ensuite car elle souligne toute l’incohérence d’une stratégie faite de bric et de broc… nous n’avons déjà plus de milieux défensifs mais nous enlevons deux des trois titulaires à ce poste dimanche dernier… messieurs de la réserve, aiguisez vos crampons. Autant le dire de suite, ce genre d’expérimentation est rarement fructueuse et concourt plutôt à penser que Guitou est aux abois. Ajoutez à cela que Rothen va atteindre la statistique mirobolante de 1 match joué sur 12 (ou à peu près…) et vous essayerez de m’expliquer pourquoi Cristiano Rodriguez n’est pas (au moins !) sur le banc… après 3 gauchers en défense, 3 droitiers sur 3 en attaque…


("allez les mecs, on s'fait quel rouge et bleu aujourd'hui?")

La liste des tracas de Paname est longue comme le bras et je vais donc arrêter ici pour passer au plat de résistance : le culbutto. Mesdames et Mesdames, le peu de crédibilité qui restait au corps arbitral français est mort, enterré, volatilisé dimanche dernier. Certes, il ne faut pas voir là un arbre qui cacherait une forêt mais l’arbitrage en carton de monsieur Brèle est venu confirmer mes pires craintes. En réalité, j’avais tort quand j’annonçais que plus un pénalty ne serait sifflé cette saison. Cela s’est reproduit sur un terrain et il fallait que les parisiens soient sur le pré… une parodie de football donc. Les gens me diront que sur le match, cela s’est équilibré puisque un péno imaginaire a été sifflé de chaque côté. Je réponds : « des nèfles ». Les balances n’ont jamais été équilibrés. Paname, c’est 6 mois pour Luis, 3 pour Vahid, 4 matchs pour Fiorèse et 75% de pénos bananias pour la saison. En attendant, Anigo peut gentiment ammoniaquer les vestiaires adverses en traitant la maman des joueurs des parisiens, l’individu est toujours en activité… il faudra donc être sévèrement burné pour venir me raconter qu’une cabale insidieuse n’est pas en place. Alors, bien sûr, Paris joue mal. Oui ma p’tite dame, Yépes est actuellement une catastrophe ambulante mais franchement, on le serait à moins. J’entends dire que seule la victoire crée une dynamique. Mais des mains involontaires de Pichot au record de cartons rouges, difficile de jouer en confiance. En attendant, Ribéry, joueur énorme par ailleurs, peut continuer, à la manière des joueurs de playgrounds, de tomber en réclamant faute dès qu’il perd le ballon, c’est pour not’ pôme. Ainsi, Bré a pu tranquillement lui donner des tapes sur les fesses en rigolant avec l’idiot du village. C’était d’ailleurs sympa de le voir traverser tout le terrain après le troisième but pour aller voir ses amis marseillais, là non plus, Bré n’a pas cru bon de sortir la biscotte. Pas plus que pour Cana, qui malgré quelques bon taquets des familles, n'a reçu la "sanction administrative", ce sera donc le seul stade de France et de Navarre où cela n'aura pas lieu. Damned, on pensait pourtant que le règlement s’appliquait cette année. C’est sans doute aussi pour cette raison que Carasso pouvait prendre ses 10 secondes syndicales et ouvrir une baraque à frites dans la surface avant de dégager. Ah là là, à paris comme partout, on rêve d’un règlement appliqué au doigt et à l’œil…


("si tu lis encore ce blog, je reviens avec le père de Lorik pour te fracasser le tétiot...")

Enfin, je le disais, la victoire n’a pas été volée et l’on a pu mesurer la ruine du club parisien en voyant la charnière Halilodzienne Cana-M’Bami œuvrer dans l’entrejeu marseillais. Tout ceci pour le grand plaisir des supporters marseillais que j’ai pour une fois entendu…. ! c’est vrai quoi, après n’avoir pas pipé mot pendant les débats de la Coupe de France, j’ai au moins eu le plaisir de voir ce qu’était le « plus grand public de France ». On se satisfait bien de ce qu’on a et j’étais d’ailleurs assez heureux d’entendre le kop parisien chanter jusqu’au bout… un kop dont les banderoles faisant état du PSG comme « maquereau officiel de l’OM » m’ont quand même fait marrer. Et puis il y a un beau tifo aussi… bon, c’est sûr, c’est pas aussi bien qu’à Marseille dont Emon a dit et répété qu’il était un « grand club ». A ce niveau, ça s’appelle de la méthode Couet et peut-être aussi un petit complexe d’infériorité… toujours est-il qu’en observateur avisé, toujours neutre et non partisan, j’attends de voir la suite des déroulements de l’affaire d’abus de biens sociaux lié au transfert de Cana… évidemment, des suites il n’y aura pas mais puisque ça ne semble déranger personne. Certes, le PSG n’a pas trop de leçon à donner du point de vue des transferts douteux mais bon, on parle quand même d’opération commandos diligentés à coups de barre à mine ici, mister Anigo à la manœuvre. Je sais bien que ces pratiques ont cours du côté du vélodrome et qu’elles auront permis de mettre fin à 7 années de disette au parc, au risque d’y perdre son âme, mais je m’étonne quand même de n’avoir vu qu’un entrefilet dans l’Equipe et depuis, nada. A ce titre, et même si ce n’est pas bien de faire sa propre pub, je vous exhorte très vivement à relire ceci (http://paris-santa-blog.over-blog.com/article-1006869.html). Ca date du 14 octobre dernier, presque un an déjà… enfin, tout cela ne nous rendra pas Mike Brandt, par contre, la Coupe de France, on la garde…
 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fernandez mais pas Luis 14/09/2006 21:52

Bonne analyse ma foi.Moi aussi j'ai bien pensé qu'avec Lacombe on allait avoir un peu de foot à paris.Sous peu cela fera un an qu'il est là et que voit-on ? La même bouse qu'avant avec un effectif renforcé.Ce soir encore magnifique non match face à une modeste équipe irlandaise. Un 4-3-3 bien bidon qui est en fait un 4-5-1 avec 2 milieux latéraux qui défendent pas et laisse un mec seul en pointe sur qui on balance briques sur briques...nul. Et jJe parle pas du choix de Traoré en titulaire, ni de Rozenhal en milieu, ni encore de Rodriguez qui cire le banc et regarde des droitiers jouer à gauche...Bref, à mon avis nouvelle stabilité ou pas Lacombe devrait giclé, il y arrivera pas c'est à mon avis quasi évident là.

jer C 13/09/2006 14:57

Beau post mon Labarthe ! Courage, j'en entendu ouir que certaines personnes t'attendent avec impatience pour débattre sur ce "joli" match !!! take care et à samedi