Faith and Hope

Publié le par Ben Labarthozic

Un peu à l’instar de FMLP, j’ai décidé de marquer cette journée sous le sceau de l’espoir. Est-ce la défaite de l’OM hier soir qui m’a rendu les idées moins noires sur les choses du foot…. ? une défaite durant laquelle l’axiome qui veut que les phocéens finissent plus souvent les matchs à 11 contre 10, voire 12 contre 10, s’est encore révélée juste. Hier, le nouveau trublion du sifflet français, i.e. Tony Chapron, avait choisi le même soir que Guillaume Norbert pour effectuer son grand retour sur les pelouses françaises. Et il a donné le grand Tony. Un rouge pour « insultes » de Cetto à Carrasso. Chapron n’a donc pas que des yeux bioniques pour siffler des fautes de Yépes que lui seul voit, il a également les oreilles qui vont avec puisqu’il est capable d’entendre des insultes proférés à 30 mètres de lui. Il est seulement dommage qu’il n’ait pas entendu ceux du gardien marseillais. C’est Cetto lui-même qui le dit. Il ajoute d’ailleurs : « Contre l’OM, il ne faut rien dire… ». Si même les footeux commencent à s’en rendre compte, c’est que la farce commence à devenir un peu grosse. Mais pourquoi pas après tout ? C’est vrai quoi. Bamogo a pu s’essuyer les crampons pour un vilain tacle par derrière, Vessière s’est senti obligé d’appeler le carton « orange » car il a vu un doute sur la faute (!!!). Je passerais outre les multiples accrochages de ce gentleman de Civelli dans la surface, il est de notoriété publique, pour peu que vous lisiez ce blog, que Chapron ne les sifflera plus cette saison…

Bon bon bon, l’OM donc, mais paname dans tout ça ?! L’affaire Dhorasoo continue de monopoliser l’attention. Malgré tout, et après une bonne nuit de sommeil, j’ai aimé les réponses faites par l’entraîneur et président parisiens. Certes, je regrette ce grand déballage public qui donne l’image d’un club à la dérive. Mais je raccroche désormais à l’irrationnel… il y a 3 ans, le pervers Perpère avait scié la brand de Luison en soutenant publiquement Ronnie. Les joueurs s’étaient engouffrés dans la brèche pour, qui réclame un nouveau positionnement sur le terrain (André Luiz, Dalmat…), qui réclame plus de cohérence etc. Bilan des courses, Fernandez ne pouvait plus tenir son groupe. Aujourd’hui, les joueurs savent qui est le boss. Cela ne nous rendra peut-être pas Yépes, cela ne nous fera peut-être pas changer de système mais on peut toujours se dire que les joueurs vont finir par afficher plus de constance. On peut aussi se dire, comme Landreau, qu’en d’autres temps, on aurait perdu le match de samedi. On peut enfin se dire que je me suis trompé, qu’on ne jouera pas le titre cette saison mais que ces débuts délicats sont le difficile accouchement d’une nouvelle ère qui s’enfante : la naissance d’une méthode Moustache qui, un jour, sans que l’on n’en comprenne très bien les tenants et aboutissants aujourd’hui, finira par donner des petits magnifiques… vous le voyez, je suis d’humeur badine en ce début de semaine et ce n’est pourtant pas le classement anglais (celui qui dit vrai) qui va nous ramener le sourire. Car de ventre mou il est inexact de parler, tant la zone de relégation nous tend les bras…

    Points Matchs Joués
1 Marseille 7 7
2 Lyon 7 7
3 Toulouse FC 3 7
4 Lille OSC 1 7
5 Lens 1 7
6 Le Mans 0 7
7 Bordeaux 0 7
8 Sochaux 0 7
9 Lorient 0 7
10 Nancy 0 7
11 Valenciennes -1 7
12 Saint-Etienne -1 7
13 Auxerre -3 7
14 Paris Saint-Germain -4 7
15 Troyes AC -4 7
16 Monaco -5 7
17 Nice -5 7
18 Rennes -6 7
19 Nantes -6 7
20 Sedan -8 7

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tonton Iron 25/09/2006 23:47

Je ne sais pas ce que t'as fais de ta nuit... mais je reste sur ma cruelle désilusion de samedi, aussi bon fût mon dimanche et bonnes mes nuits depuis!
A jeudi!