Le renard était dans le poulailler

Publié le par Ben Labarthozic

Ou le loup dans la bergerie, ou le colonel moutarde dans le garage… appelez ça comme vous voulez mais hier soir, on a assisté en parcorama à l’assassinat de notre entraîneur en chef… je ne sais pas si des têtes vont tomber, mais des moustaches, ça c’est quasiment sûr si j’en crois les quelques trente mille personnes qui vociféraient la porte de sortie pour le coach bleu et rouge… un espoir subsiste encore toutefois grâce au big boss mais j’y reviendrais. Car avant d’entamer le bout de gras, permettez-moi une digression rugbystique qui, je vous l’accorde doit plus à notre ouverture d’esprit qu’au sujet de ce blog…

(ah, ça fait moins les malins...)

La semaine dernière, alors que je préparais le guacamolé pour les invités qui allaient m’accompagner dans une tannée historique, j’entendais les commentateurs gloser sur la défaite des roastbeefs face aux pumas… ah, et vas-y que j’me marre de la perfide albion, et des malouines en veux-tu en voilà et un rugby qui part en brioche… ça c’était samedi dernier à 20h00… c’était oublier un peu vite qu’on reste sur trois défaite de rang face à ces mêmes pumas… c’était aussi un peu oublier trop vite que le coq est parfois (souvent ?) capable de chanter un peu plus fort que le bœuf… parce que hier soir, à 23h00, tout le monde semblait se réjouir d’une « défaite avec les honneurs »… un syndrôme bien français qui ne mettait pas en avant le fait que les joueurs d’outre-manche venaient de se farcir les sudafs’… moi, je ne sais pas comment se déroulera la prochaine coupe du monde mais je n’aimerais pas avoir à me côltiner des britons une journée pluvieuse de quart de finale… les ballons glissent alors un peu plus qu’à l’accoutumée… bilan ? si les mœurs et les bonnes manières sont inéquitablement répartis entre le ballon rond et celui de l’ovalie, la médiocrité journalistique ne connaît pour sa part aucune frontière…

Mais malheureusement, une autre défaite est venue nous faire bien plus mal hier soir. Celle-ci ébranlant encore un peu plus mes certitudes dans la logique footbalistique mais confirmant un peu plus que mon abonnement a surtout servi depuis cinq longues années à financer à crédit les bagnoles de joueurs médiocres et incompétents… pour la première fois de ma vie, moi qui m’était fait un point d’honneur à ne jamais siffler mes joueurs tomber au combat, pour la première fois j’étais prêt à me joindre à la chorale si tant est que celle-ci ait décidé de chanter à l’unisson un vibrant : « une équipe de merde, une équipe de merde… lalalalaa »… au lieu de cela, les « Lacombe démission » ont plu comme un triste sourire de clown… sauf que les clowns étaient sur le terrain. Et franchement, si j’étais la Moustache, je partirais à la manière d’un Biétry, la tête haute et fier du travail accompli, d’avoir essayé mais d’avoir failli… Dieu merci, le bougre est plus courageux que moi et va continuer à se battre… c’est qu’il doit en falloir du courage pour se taper une telle bande de guignoles qui ne comprennent pas grand-chose des consignes à en juger par les buts de débutants que l’on se prend à longueurs de matchs… bon, c’est vrai, comment le Guitou a-t-il pu croire une seule seconde que Nanard était capable de comprendre un traître mot de son discours ? il porte donc, sans doute, une partie des responsabilités mais tout de même…

(une bonne vieille image d'archive... et une bonne gueule de bois en prime)

On passera bien entendu sur l’arbitrage, et ce pour deux raisons. D’abord parce qu’il faut se mettre en tête que le PSG se fera toujours enfler, en témoigne un but refusé et un pénaltoche évident non sifflé en première mi-temps. Chez nous, à PSB, on pense que ça fait quand même beaucoup mais les autres, les biens-pensants qui en profitent, considèrent que nous sommes une équipes de pleureuses… pour info, relisez cet article : http://paris-santa-blog.over-blog.com/archive-02-05-2006.html . l’arbitre était le même et les mêmes causes produisaient les mêmes effets… PSB, un blog qui a de la mémoire… mais comme nous le disions à l’instant, cela n’excuse en rien la deuxième mi-temps indigente qui nous a été servi en plat de résistance au moment d’entamer la deuxième partie de soirée. Aucun révolte. Les joueurs auraient tout aussi bien fait de se mettre des moufles et de se prendre pour Landreau tant les passes en retrait ont fusé alors que nous étions menés. C’est ainsi, le PSG est la seule équipe capable de mener au score et de se prendre un but en contre (cf. Lens) mais aussi de bétonner lorsqu’elle perd 1-0. Encore que même ça n’a pas fonctionner puisqu’on s’est pris un second… un scénario pathétique et tragique qui va si bien au teint de tous ces pieds carrés.

(on n'a pas les mêmes trophées, mais on partage les mêmes défaites...)

Heureusement, le mercato arrive et à défaut d’acheter de nouveaux joueurs, cela coïncide avec la période de Noël. On pourra donc acheter un déambulateur pour Pauleta, enlever les deux plâtres de Sammy Traoré pour qu’il puisse enfin plier les genoux quand il court et on pourra peut-être enfin nicker la mouche tsé-tsé qui a piqué la Bonaventure… quant à Merdy, on pourra toujours lui acheter le cerveau de Ribéry, il paraît qu’il a jamais servi (ahahaha, on vous l’avait jamais faite celle-là…). Que voulez-vous ? moi aussi je tombe dans la médiocrité, pris par la situation ambiante… et encore, je vous évite le sujet Yépes. Ce dernier aurait déclaré vouloir se barrer du club, ne supportant plus qu’on lui parle comme un gamin… les plus fous lui donnent même la direction de l’OM… je n’aurais jamais cru dire cela mais que ce mécréant se casse si l’envie lui chante, et plus vite que ça même… à peu de choses près, ce groupe de joueurs est le même depuis trois ans. Il a déjà consommé trois entraîneurs. Le premier était trop méchant. Le deuxième trop gentil. Le troisième est trop moustachu. Le quatrième sera trop lisse et sera Le Guen… non, il faut être sérieux. Ce n’est pas à Lacombe de partir mais à tous ces types de se barrer. La vérité est que le PSG est une gigantesque machine à broyer des joueurs (et ne parlons pas de stars…). Je tiens pour une vérité Labarthozienne qu’il est aussi dur de s’imposer au Milan AC qu’à Paname, pour des raisons différentes mais aux mêmes conséquences… le jour où ces joueurs auront démontré qu’ils ont fait quelque chose pour ce club, on pensera peut-être à leur rendre. Aujourd’hui, ils m’on surtout coûté plus cher en argent et en temps qu’ils ne me l’ont rendu en rêves et contentements… la solution ? je n’en ai pas. Les satisfactions ? Cayzac évidemment. En voilà un qui a au moins la lucidité (pour l’instant…) de ne pas céder à l’acharnement de ces pisse-vinaigre dont le papelard « les 10 erreurs de Lacombe » est déjà prêt depuis longtemps. Tous ces petits esprits dont le manque de courage est la caractéristique commune et qui sont trop contents d’écrire des articles lénifiants sur les joueurs de Paname au lieu de leur taper dessus car il ne fait jamais bon commerce de se mettre un joueur à dos… ce soir, l’OM rencontre VA, on aura même pas ce petit bonheur de se dire qu’on peut leur mettre le grapin dessus. La faute n’est même pas à Marseille d’être au niveau mais à Paris d’être trop mauvais, quelle tristesse pour un dimanche soir d’hiver…

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Fernandez mais pas Luis 20/11/2006 10:34

Quelle déception. Les derniers matchs avaient, sans être parfaits, laissé entrevoir de réels progrès dans le jeu. Là, patatrac, tout s'écroule en une mi-temps indigente...C'est à ni rien comprendre, pauvre Guitou il va se flinguer à ce rythme, enfin si tant est qu'il ait encore beaucoup d'occasions de subir ces pieds carrés.A cet égard, nos "supporters" ce sont encore illustrés par leur intelligence de notoriété public avec leur "Lacombe démission" accusateur et billeux. Ca me fait penser à la fameuse "démocratie participative" de l'autre Bécasse Royal hi hi, tout cela n'est vraiment pas gagné.Quand à Yepes qui veut se barrer parce qu'il aime pas la façon dont on lui parle, alors là je m'associe à Labarthe pour dire : fuera mario ! Encore un bel exemple de la mentalité de starlette qui doit régner dans le vestiaire, et après on s'étonne qu'il ne soit pas solidaires sur le terrain...Finalement, ce sont les "média classiques" qui sont contents. Ils vont enfin pouvoir se lacher à fond sur Guitou, alors que depuis trois semaines ils rongent leur frein, devant la sérénité et la patience affiché par le staff de la capital. Le multiplex de canal + m'a bien fait marrer à cet égard. Alors qu'il restait des matchs en cours, ils se sont empressés de retourner au Parc "pour assister à la bronca du public, oulala ça va mal, oulala c'est l'apocalypse"...