Boxing Club

Publié le par Ben Labarthozic

Sûr que l’éditorialiste de l’Equipe s’est creusé le caberlot avant d’écrire son édito… je sais bien qu’il est assez compliqué d’écrire pendant que tout le monde est en vacances (j’en suis moi-même la preuve vivante…) mais de là à être aigri au point d’utiliser des jeux de mots foireux pour tancer les supporters parisiens, il y a de quoi se faire pourrir ses jours de congés… l’hurluberlu en question n’a donc rien trouvé de mieux que de surfer sur le « boxing day » anglais pour nous parler d’un monde parfait dans lequel même les familles iraient au parc des princes un 26 décembre… décidemment, même Floyd Landis va nous apparaître pour un sain en cette fin de saison footeuse…

(Noël n'est pas fini...: Thiriez en playmobil)

Une fin de saison propice, vous le savez maintenant, aux remises de trophées en tous genres. Ainsi en va-t-il de l’équipe type de L1 de l’année 2006 qui a un fort goût prononcé de Lionceaux… 9 sur 11, rien que ça… pas vraiment matière à discuter sur le palmarès, un peu plus sur l’interview donnée par le gros Gérard qui nous explique qu’à Lyon, c’est beaucoup plus dur qu’ailleurs, médiatiquement etc. C’est évidemment complètement faux et l’on ne donne plus guère longtemps à la Houille pour que le discours victimo-paranoïaque Aulassien ne soit adopté par son coach… en revanche, ce que démontre parfaitement cette équipe-type dans laquelle seuls Grigriribéry et Popol ne sont pas lyonnais, c’est que le Dégueulasse ne fait son marché qu’en France. Et que si son entreprise d’achat à domicile avait fonctionné l’été dernier, nous n’aurions par 9 madame, mais bien 11 lyonnais dans l’équipe-type. Une politique de la terre brûlée donc, pratiquée par le Bayern en Germanie et qui n’a d’autre effet que d’affaiblir ses concurrents pour mieux régner en son sol. On n’est toutefois pas sûr, chez PSB, que cela stimule et émule vraiment les Gones dans leur quête assoiffée d’une ligue des shampooings…


(
Jeu de société: Qui suis-je?)

Au rayon PSG, Luison est sur le point de signer au Betis et l’on applaudit à tout rompre à l’idée de se dire que l’on vivra peut-être les six prochains mois sans avoir le spectre Fernandez qui plane au-dessus de la Moustache. Quand on sait ce que l’animateur en chef d’RMC avait pu fomenter de l’intérieur pour faire tomber Pippo Bergeroo, on se dit que cet empaffé aurait été capable de faire tourner la tête à cette calpète de Rothen (bien que Luison lui eut préféré en son temps le portugais Agostinho…). Un Rothen qui, ce n’est pas un scoop, va donc se faire la malle. Comme prévu, les journaleux tels que Football365 mettent déjà en avant le caractère conflictuel de Guitou en oubliant de mentionner les balançages de match du blond gaucher… tant pis, Jérôme ira donc promener ses vermicelles sous d’autres cieux en attendant l’improbable arrivée de Lassana Diarra qui ne joue pas chez les blues. Le bonhomme est parisien d’origine mais déplore encore que son club de cœur ne l’ait pas déniché à l’époque… la belle affaire… un club pour x millions de jeunes… mathématiquement, le taux d’échec et de ratés doit être plus élevé qu’à Ouvrouer-les-Champs… Toujours est-il qu’on aurait bien besoin de ce harpagneur de première pour aller râtisser des bouboules au milieu de terrain en compagnie de son copain Chantôme… histoire de montrer à Doudou qu’il est plutôt destiné au basket qu’à la chique…

En attendant de constater tout ça de visu, je tenais à vous remercier pour vos commentaires, plus nombreux qu’à l’accoutumée, et qui me son allés droit au cœur (et non au but…). Heureux lendemains de fêtes...
 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article