Est-ce bien sérieux ?

Publié le par Ben Labarthozic

Depuis quelques jours, l’attention sur les affaires du PSG se concentre aussi autour de la personne de Yannick Noah. Plusieurs raisons nous poussent à se demander à quoi tout ceci peut bien rimer. Est-ce l’important déficit creusé par les dépenses sécuritaires du club, qui ne permettront pas de recruter au mois de janvier et qui oblige donc les dirigeants à pointer l’ancien tennisman comme la recrue miracle de Paname ? je n’en sais foutre rien mais je suis certain d’une chose, ce n’est pas lui qui sauvera le club du marasme ambiant. J’aime bien le bonhomme mais très franchement, on parle de foot et pas de petite balle jaune. Quand je lis dans la presse autorisée que Noah ne deviendra pas le nouveau Bernard Lacombe parisien, je me dis surtout qu’il aurait fallu être le dernier des tocards pour le croire, et encore plus pour le souhaiter. En réalité, s’il est admis que Noah puisse apporter un sacré coup de boost au niveau mental, on peut raisonnablement penser que l’apport en question s’arrête là. Dès lors, il faudra peut-être arrêter de nous casser les machines avec cette histoire qui va surtout bientôt valoir de repasser aux Guignols en non-stop. Ça tombe bien, les marionnettes sont déjà prêtes. En effet, si Noah avait fait du bien à Paris en 1996 (dans une équipe qui n’allait quand même pas si mal), on ne peut pas vraiment dire que son association avec Mauresmo lui vaille un statut de faiseur de miracles. Et d’ailleurs, ce n’est pas parce que les marseillais ont recruté un boxeur que l’on doit se sentir obligés de faire venir un mec qui n’a que peu de rapports avec les choses du foot. Bon, je l’admets, les deux bougres ne combattent pas ensemble dans la même classe mais tout de même. En tout cas, quand j’entends Alonzo déclarer que Noah pourrait leur « apporter de la sérénité », je crois me pincer. Ce dernier est fréquemment rencontré par plusieurs des journalistes de la rédaction au Pink Palladium ou autres endroits nocturnes qui ne respirent pas franchement la dite « sérénité ». Les joueurs de Paname feraient donc mieux de commencer par se prendre en main et alors peut-être le ciel, et même Yannick Noah les aidera… si j’étais Guru au PSG, c’est en tout cas par là que je commencerais…


Tennis Roland Garros : Noah vs Wilander
Vidéo envoyée par tropicana

(starring Sven Goran Ericson dans le rôle de Wilander...)

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

 

 

 

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article