Docteur Kachkar, Mister Renard

Publié le par Ben Labarthozic

Nous y voilà. Et pour dissiper tous les doutes qu’auraient pu faire naître mes écrits ou mes différentes discussions avec collègues, amis, plaisanteries sur patte, je me réjouis de l’arrivée de Paulo. Je reste bien entendu buté, borné et obtus sur ma croyance pyramidale de gestion d’un club qui veut que tout part d’un tandem fort Président-entraîneur sans lequel rien n’est possible. J’ai voulu croire de toutes mes forces que cela pourrait être le cas avec la Moustache, les faits et les joueurs m’ont donné tort, j’en prends acte. Maintenant qu’une page se tourne (c’est celle qu’on tourne chaque année), je veux rester persuadé,en éternel optimiste que je suis que ce PSG là va marcher. Déjà parce que Paulo a la chance, pour la première fois depuis longtemps de disposer de toutes ses forces et ensuite parce que ces enclumés de joueurs ne pourront pas réellement faire moins que la parodie de football entrevue samedi dernier.

 

(Jérôme Rothen en featuring chez les bonhommes jaunes...)

 

Comme prévu, Roro a dégoupillé. Ce dernier a déclaré que « Monsieur Lacombe [lui] avait fait très mal ». Bah voyons l’ami, on croyait que c’était les joueurs adverses qui te faisaient mal habituellement. Bon allez Jérôme, contente-toi donc de délivrer les caviars, ça tu sais faire et arrête de vouloir endosser des costumes que ni ton crâne de moineau ni ton physique ne te permettent. L’autre chose fondamentale qui me laisse à penser que Paulo peut réussir dans cette entreprise improbable de rétablissement de Paname réside dans le fait que La Gouïne est parisienne. Cela peut paraître trivial mais à tout prendre, dans un rapport joueurs/coach, ce dernier, de par ses origines et son passé au club, ne verra pas son nom hué avec un bon bout de temps. Dans ce cadre, difficile pour un joueur de faire jouer la balance : « c’est lui ou c’est moi » car ce dernier se verra forcément perdant dans ce rapport de force. Et cela a son importance ! ces dernières années, seul Fournier avait pu bénéficier de ce passé au PSG mais son talent et ses compétences ne lui ont pas permis de le faire fructifier. A l’inverse, Vahid et dans une moindre mesure, la Moustache, avaient ces compétences mais prenaient quand même le risque de se trouver en porte-à-faux dans le cas d’un conflit avec un joueur. Ainsi, que n’ai-je entendu de gens au parc se plaindre du départ de Kakash en oubliant un peu trop rapidement que le gus’ n’était pas un modèle de vertu et d’abnégation et que ses passes millimétrés pouvaient se compter sur les doigts de la main droite d’Homer Simpson amputé du pouce… et pourtant, là aussi, Dieu sait que j’y ai cru dans le Kakash… mais là, comme je vous l’indique, les joueurs sont (enfin) sur la corde raide et mortellement exposés, ça leur fera les pieds…

 

(ah, Pagnol...)

Sur le reste de l’actualité, comment ne pas évoquer l’arrivée du mécène Kachkar dans le PAF (je ne parle pas de Frau…). Doit-on la redouter pour autant ? comme pour le reste, on attendra désormais de voir pour juger sur pièce. Le PSG et l’OM ont eu parmi les plus beaux effectifs ces dernières années sans pour autant n’avoir le moindre résultat. Là encore, je veux croire que ma théorie pyramidale, mise à rude épreuve dernièrement, saura reprendre ses droits. Ah, une dernière chose à propos de Paulo. Un type qui a réussi à faire aussi bien jouer 6C qu’à la période rennaise ne peut-être qu’un génie. Alors, quand en plus le joueur a du talent (et c’est le cas du blondinet gaucher), on peut s’attendre à voir des étincelles…

 

PS :un addendum pour Monsieur Tedik (dont je recommande chaudement la lecture de son blog). Le classement anglais vise à donner une vision pondérée des matchs domicile/extérieur. Il rapporte 0 point pour une victoire à domicile, -2 pour un nul et -3 pour une défaite. A l’extérieur, le tarif est le suivant : 0 pour une défaite, +1 pour un nul et +3 pour une victoire. Autant dire que Paname risque gros ce soir…

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pippo 18/01/2007 08:52

«J'ai été attaqué de toutes parts, mais je serre les dents et je ne compte pas lâcher. Si le coach décide que je n'ai pas le niveau, je dois juste travailler plus. Peu importe ce que je pense»Et dire que ces propos viennent d'un ballon d'or qui fait banquette sous les ordres d'un entraineur TRES autoritaires !!! alors que nos buses à nous ne sont pas capables d'accepter les décisions d'un coach, connerie quand tu nous tiens !!!