Sens et non-sens

Publié le par Ben Labarthozic

Le sens de l’histoire, si peu couru dans le monde sportif, voudrait que la France tape la Lituanie cette après-midi. C’est d’ailleurs mon pronostic et si celui-ci ne s’avérait pas exact, le tort ne serait pas à moi de m’être trompé mais bien à la bande à Domenech de ne pas l’avoir fait. A l’heure où ce « presque » con-sacré a sélectionné Nasri et 6C plutôt que Bodmer et Trézégol, surfant sur une jurisprudence Jacquet et une finale au mondial qui ne souffrent plus aucune critique à son égard, le pire est qu’on serait foutu d’aller s’embourber dans la steppe baïkale pour ne pas ramener plus que lors de notre périple écossais. Mais plus que les « statistiques » de Vincent Duluc qui compare les 4 derniers matchs de l’équipe de France avec les 32 premiers pour nous dire qu’il y a 10 fois plus de défaites en moyenne (!), la véritable info est à trouver sur le site de Football365. Le vote du jour nous indique en effet que 55% des lecteurs pensent que nous ne battrons pas les bonhommes de l’est… ! (à 13h32). J’ai dû relire plusieurs fois la question pour m’en convaincre. Le match du Togo n’aura donc servi à rien, lorsque le même jour, 60% des francecouilles nous voyaient éliminés… ils étaient déjà plus nombreux à préparer les flonflons sur les chants et à s’atteler à la presque-sanctification du père Raymond. Non, vraiment, tout cela n’est pas raisonnable.


(donnez de la fierté au PSG, vous en serez remerciés...)

Pas plus d’ailleurs que ne l’est l’attaque à charge de l’auteur de AllPSG qui, dans son article intitulé « aux racines du mal », semble pointer du doigt le tandem Graille-Vahid comme à l’origine de la débâcle actuelle. Si je rejoins le bougre pour estimer que les problèmes du club remontent bien avant la Moustache, si l’auteur pointe à juste titre que l’équipe de Lolo gagnait (et encore) mais jouait mal (personne ne semble s’en rappeler), en revanche, comment blâmer le seul entraîneur à nous avoir obtenu titre et place de choix sur le podium du championnat ? Ainsi donc, le seul tandem à avoir réussi à faire quelque chose de ce club ces derniers temps serait le seul Brutus et responsable de la lente agonie ? mais diantre, n’y a-t-il pas eu deux présidents et trois entraîneurs entre temps ?? Je tiens pour vrai que Blayo aura été le véritable fossoyeur de ce club. Ce bénévole n’avait cure du PSG et aura refourgué Cana en se la mettant bien loin derrière l’oreille. Je tiens également pour vrai, et j’étais présent, que les supporters du club feraient bien de faire leur auto-critique en regardant leurs crie d’orfraie visant à renverser Jean-Pierre Larue. A l’époque, ces mêmes personnes clamaient être blanche comme des colombes et s’offusquaient qu’on leur demandasse des pièces d’identité. On a vu les blanches colombes à l’œuvre depuis…


(prometteur, Parisien, et donc à... Chelsea)

Et puis enfin, au rayon des non-sens, on nous avait fait miroiter la venue en prêt de Lassana Diarra au mercato. Un milieu défensif que les Nantais avaient jugé "trop petit", pour un secteur de jeu dans lequel nos manques sont criants depuis des lustres. Gallardo est venu à sa place. Pas Diarra. Ce soir, alors que Parisiens et Canaris se fendent la poire en Ligue1, Diarra sera en Lituanie. Pour faire gagner les Bleus.
 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article