Les années de plomb

Publié le par Ben Labarthozic

Dimanche, la victoire du PSG m’a amené à phagocyter trop de chocolats. Du coup, j’avais besoin d’un bon vomitif. Ça tombe bien, il y avait un match de foot le même soir. En réalité, la première mi-temps du match OM-LOSC m’a suffi tant le spectacle offert ce soir-là par l’arbitre du centre a été affligeant. Ce dernier a en effet eu la bonne idée de fêter une semaine en avance les retrouvailles entre VA et l’OM pour rappeler les sombres heures du football français (d’autres y voient surtout la première coupe d’Europe française, chacun placera son curseur éthique où il l’entend). Et une biscotte rouge et un pénaltoche en prime, une pour une faute inexistante au bout de 8 minutes de jeu. Les marseillais allaient s’imposer de « haute volée » en jouant à 11 contre 10 pendant toute la durée du match, provoquant une « régalade » pour Albert Emon… ah, sacré stade vélodrome. Et sacrés marseillais aussi. Parce que si l’oxyboldine couplé à cette mascarade n’avait pas suffi, j’aurais pu m’en prendre une autre rasade avec les commentaires d’après-match. Ainsi, l’entraîneur en chef des margoulins phocéens persistait : « pour moi, il y a faut par derrière, pénalty et expulsion ». Oui, bon, on savait qu’Emon n’était pas un grand coach, on sait maintenant que c’est un gros menteur dénué de toute bonne foi, ce qui lui va bien au teint finalement. Et puis, je ne peux pas vraiment blâmer un type et des supporters habitués pendant des années à gagner sur la base de carabistouilles et en supériorité numérique (d’habitude, c’est à 12 contre 11 [et non, je ne parle pas du public], disons que là, c’était 12 contre 10, c’est encore plus facile). Et puis enfin, rappelons-nous qu’on avait déjà expliqué, à l’époque du côté marseillais, qu’une faute avait bien été commise sur  le fameux Fabrizio Ravannelli lors du voyage annuel au parc des princes… mes crises de paranoïa doivent sans doute me reprendre en me disant que tout ceci a encore une fois une forte propension à se dérouler du côté du vélodrome. Cela vient sûrement du vent d’autan, celui qui rend fou. A moins que j’en appelle encore aux chiffres pour constater la beaucoup plus factuelle tendance des arbitres de L1 à dégainer du rouge quand ils se retrouvent dans l’enceinte olympienne. Et si c’est bien le cas, je compte sur vous pour qu’on fasse péter le standard de RMC au 32 16 pour dénoncer cette incongruité statistique qui a « échappé » à tous ces pisse-vinaigres qui polluent nos pages sportives.

 (et dire que j'y étais ce soir là...)

 

Oh oui, parce qu’elle a fait plaisir dans le petit landernau du foot français cette victoire marseillaise. Hervé Penot, dont on connaît le talent (sic) n’a même pas peur de parler d’ « ambition retrouvée », une semaine après la débâcle lorientaise. C’est qui s’appelle de la constance dans la médiocrité journalistique. En même temps, c’est le même qui distribue un 8 en or à Renatto Civelli pour son match et son doublé. À Paname, ça nous est arrivé une fois d’avoir un 8 dans l’Equipe, c’était sans doute quand Ronaldinho était venu danser la samba à Marseille. Mais bon, Ronnie, c’est pas Civelli, c’est sûr. D’ailleurs, et pour finir ma diatribe (ça fait toujours du bien pour commencer une petite semaine…), j’ai pu constater que le futur triple ballon d’or, Samir Nasri, avait obtenu le prix mensuel Orange-L1 du mois de mars. Loin devant Landreau… alors, juste pour m’amuser, j’ai repris ces fameuses « notes » de l’Equipe sur les 4 derniers matchs. Qu’obtient-on ? depuis le match de Lyon, Nasi aura fait un bon : 6,5 – 6,5 – 5,5 – 6. Pour Landreau : 7 – 7,5 – 6,5 – 6. Je sais bien, c’est petit comme comparaison mais j’avais quand même l’impression que c’était nécessaire pour effacer les effets toxique d’un Gilardi transi devant le meneur marseillais ou d’un Margotton apeuré devant les séquelles du tacle du minot les deux pieds en avant sur la teutiot de Sylva… m’enfin, ce sont les lecteurs qui votent n’est-ce pas ? moi, c’est pas trop que la France entière se masse le tracassin sur le « nouveau Zidane » qui me dérange. Non, c’est plutôt le fait que bientôt, Nasri sera un énième baron que l’on ne pourra plus toucher (cf. Ribéry) et franchement, on l’a vu dimanche soir, l’OM n’a pas vraiment besoin de ça. Car au royaume des borgnes… Anigo est le roi…

 

 

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

 

 

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Fernandez mais pas Luis 10/04/2007 14:03

Pour ma part, je ne pense pas que l'arbitre de OM-Lille a été acheté (appelons un chat, un chat) mais plutôt qu'il est, tout simplement, extrêmement mauvais.Il tue le match au bout de 8 min et file un pénos de fausse compension 2 minutes plus tard : du grand n'importe quoi.Maintenant que l'OM se gargarise du score fleuve qui s'en est suivi, c'est juste à l'image de cette équipe et de la région où elle évolue. Je les ai rarement (jamais ?) vu avoir la victoire modeste ces gens là.Sinon parler de consignes passées aux arbitres pour "sauver" Paris, faut vraiment avoir de la bouillabaisse dans les mirettes ou le QI d'Anigo (j'avoue j'hésite :p).
 
 

sudiste 10/04/2007 11:44

Et voilà pour une fois que le psg gagne miraculeusement, le Labarthozic se sent obligé de taper sur le merveileux OM.... bon reprenons les points un à un :
- oui au vu des images de canal+, qui je rappelle sont filmées grâce à des caméras capables de voir les trous de seringues dans les bras de Pauleta à l'autre bout du terrain, il n'y avait pas penalty mais pour l'arbitre s'il y a faute alors il est normal qu'il y ait exclusion
- C'est bizarre, dans ce commentaire éhonté .... aucune ligne sur ce bras (d'ailleurs peu en ont parlé, a part une petite phase dans jour de foot) de ce même Pauleta qui lui permit de contrôler la balle et de la remettre ensuite à Luyindula pour le but !!!! mais il est vrai que tout le monde s'accorde à dire que le psg en Ligue 2 serait une catastrophe pour le football français donc les consignes aux arbitres ne doivent pas manquer !!!!
Enfin que dire de ce championnat, certainement le plus consternant de tout les temps, avec un Toulouse 3ème et un 2nd toujours aussi ridicule... alors un psg en ligue 1 ou en ligue 2, ce n'est pas cela qui changera grand chose à ce spectacle affligeant.

Juventino 10/04/2007 11:08

Ah oui, t'as raison, ces marseillais sont vraiment des magouilleurs... ils n'ont surtout aucune humilité et ne peuvent donc simplement reconnaitre la chance qu'ils ont eu de jouer a 11 contre 10 tout  le match..
Faisons confiance a Borloo et VA pour corriegr tout ca la semaine prochaine..  (avec Tapie qui fera jouer ses relations neo-sarko..)
Et je dis merde a A-nigaud et Emon-cul-c-du-poulet...

Tedik 10/04/2007 09:35

Ouais, ras-le-bol des marseillais, de Nasri, des journalistes avec une mémoire de poisson-rouge! Lâche-toi, Ben!