David & David

Publié le par Ben Labarthozic

A la manière des Dupond et Dupont, ou plus probablement de Laurel et Hardy, nous avons au P SG deux David : Helle-brique et Rozy. Alors que PSB s’est magistralement planté en vous annonçant que le transfert de ce dernier était officialisé, il revient piteusement vers vous pour vous annoncer que pire, le bougre pourrait rester… L’intéressé se dirait même « heureux » de demeurer une année dans la capitale. Outre le fait que l’on ne partage pas forcément le bonheur du Tchèque, le comité de rédaction se réjouit en revanche et participe pleinement au bonheur à venir de l’autre David : Helle-bique. Alors qu’aucun lecteur normalement constitué ne peut croire le grand échalas aux grandes toiles, qui rêve en réalité de se faire une bonne culbute dans un championnat étranger. Alors que la plupart des joueurs de foot se posent en victimes du système, regrettent d’être traité comme du bétail et s’insurgent quand coach Vahid les prive de console ou de steak haché, Hellebuyck, lui, tient un discours qui détonne (à mes oreilles en tous les cas).

 

(quand il ne joue pas, David fume des pétards et se dore la couenne sur la plage...)

Alors que ce joueur est constamment raillé par les « supporters » du Parc qui préfèrent voir en Rothen et son « amour indé-débile » pour le P SG la sacralisation d’un joueur nommé dans le 11 du siècle (il faudrait dire trentenaire…) de Paname (là, je rigole vraiment), Hellebuyck, dont la situation est franchement merdique au P SG , nous livre ces commentaires. Morceau choisi :

 

 

« Si je ne peux pas partir, je serais obligé de rester, c'est clair. Alors soit je me bats pour faire changer les choses soit la situation restera inchangée. Maintenant, je me dis qu'il faut relativiser car avec tout ce qui passe dans le monde, mon cas n'est pas grand-chose. Ma femme attend un enfant et la naissance d'un enfant, c'est le plus important. »

 

(Larry & Kevin)

En son temps, à un journaliste qui lui demandait s’il avait le moral après une blessure de longue durée, à Kevin McHale, joueur des Celtics, avait répondu : « comment voulez-vous que je me plaigne alors que je gagne plus en un match qu’un ouvrier en 10 ans… ». Non, mesdames et mesdames, je ne cherche pas à faire pleurer Causette ici mais ces quelques lignes sont tellement rares sortant de la bouche d’un footeux qu’elles méritent d’être stabylo-bossées… Hellebuyck est peut-être une tanche mais il trouvera toujours plus grâce chez moi que tous les Rothen, Déhu et autres Fiorèse du monde…

 

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

 

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Jean-Maricardo 23/06/2007 00:08

Personnellement, non seulement j'apprécie le comportement de David Hellebuyck mais en plus je trouve que le joueur n'est pas du tout mauvais, bien au contraire ; il fait partie de tous ces mecs qui peuvent briller dans pas mal de clubs mais qui, à PARIS -comme à MARSEILLE- n'arrivent pas du tout ou pas assez rapidement à trouver la bonne carburation... Il n'empêche que des gars comme lui, il en faut dans un club et je ne serais pas malheureux qu'il reste. A LILLE, il y a 9 ou 10 Hellebuyck dans le onze titulaire et, depuis deux ou trois ans, ils ne se portent pas plus mal que le PSG...
Rothen, quant lui, il a souvent été blessé ; quand il a joué il n'a pas toujours été bon et quand il n'a pas joué il a toujours foutu la merde.
Enfin, Kevin MC HALE est une Légende.

Tedik 22/06/2007 12:00

C'est clair que ça fait plaisir de lire ces lignes. Enfin un joueur conscient de ses privilèges et qui n'en rajoute pas, c'est beau.
Rien que pour ça j'aimerais qu'on lui (re)donne sa chance, au pti David...
 
Bon sinon niveau mercato, faut avouer que l'OMerde fait fort en ce moment...Faty c'est pas mal du tout, Givet c'est solide, Cheyrou c'est excellent...Si Ziani vient s'ajouter à cela, je vais vraiment finir par être jaloux, quoi...