Même pas peur (un WE de sport dans le monde…)

Publié le par Ben Labarthozic

Le championnat est reparti et l’on ne parle plus, mais alors plus du tout du PSG... aucune info à se mettre sous la canine. Alors , j’ai décidé de relever les quelques (c’est un euphémisme) incongruités relevées sur la planète sport ce WE.

 

 

Impossible de ne pas débuter avec la bombe Manaudou. On passera sur les tenants et aboutissants de cette histoire qui semble surtout réunir un sacré nombre de mariolles. J’ai souvent comparé Philippe Lucas avec Vahid. Le raccourci entre la Lorette et Fionrose, Marco Durante et Paolo Penso dans le rôle de Pape Diouf et José Anigo serait un peu rapide (Manaudou a quand même beaucoup de talent) mais pour le reste, on retrouve peu ou prou les mêmes magouilleurs teintés de sacrés baltringues. Mais la véritable info, on la trouve dans l’interview de Claude Fauquet (DTN) dans l’Equipe de ce matin. Il révèle que Manaudou reprochait à Penso de… « parler trop fort » (sic). Non vraiment, nager des ribambelles de kilomètres oui, mais en prendre plein les ruches, c’en est de trop…

 

("qu'est-ce que je vais encore me prendre dans les feuilles...")

On passe maintenant à la F1. Un sport dans lequel les dirigeants n’ont pas attendu le dopage pour miner à petit feu leur sport. Après le passage au manufacturier unique l’année dernière, pour raisons de coûts et d’équité (on devrait d’ailleurs tous courir avec le même moteur…). Après la révélation d’une taupe chez Ferrari au profit de McLaren, mais ces derniers n’ayant pas profité de l’info (bah voyons), on ne met pas de sanctions. Voilà que ces types n’ont rien trouvé de mieux que de mettre leur museau dans une affaire purement interne à une équipe. Un peu comme si Thiriez était venu régler le conflit entre Vahid et Fionrose en fait et avait décidé de retirer 6 points au PSG (encore que ce scénario soit assez crédible). Ainsi donc, sous la pression de l’entourage d’un petit garçon plein de talent et aussi plein de lui-même, après que le petit Louis ait chouiné depuis plusieurs grands prix contre de supposées consignes d’équipe à son encontre, après que le bonhomme soit suspecté d’avoir empêché son coéquipier de le doubler sur la piste en qualif’, il serait quand même trop con de mettre fin à une juteuse Hamiltonmania. A l’arrivé, Alonso est à 8 points au général quand nous, à PSB, on a quand même la sensation qu’il pourrait être à égalité aujourd’hui, c’est beau l’équité…

 

(soyons honnêtes... on finirait tous par devenir capricieux...)

Enfin, on a adoré la présence de Rasmussen sur une classique Danoise. Sans équipe et arborant un maillot jaune, fier comme un vacaire, les organisateurs l’avaient invité en marque de soutien… nous, de notre côté, on reste beaucoup plus simple et moins sensationnaliste. On continue de rincer Mario Yépes près de 200 K€ mensuels pour qu’il regarde le match de dimanche prochain sur Canal. A l’écran, il verra son ancien coéquipier, Bonaventure, vendu une bouchée de pain, venir défier l’arrière garde parisienne. Pas de problème, Sammy a la formule, tout va bien…

 

 

 

Pour découvrir un nouveau blog:http://www.clickoblog.com/auracf87827895ed2bc9854

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Tedik 07/08/2007 14:55

Il est marié avec le PSG, Ben. C\\\'est passionnel, fusionnel, incontrôlable!

Ben Labarthozic 07/08/2007 12:35

C'est faux... je ne suis pas marié...

Jacky 07/08/2007 12:19

tu sais quoi, tu es juste un porc ! tu es marié, une petite fille, et tu fantasmes sur des prostituées...affligeant

Tedik 07/08/2007 12:10

Tu as résumé en quelques cas bien sentis les déviances du sport actuel...Où le business est roi, où la presse est impératrice, et où les sportifs...tiens au fait, ils sont quoi les sportifs?