De choses et d’autres…

Publié le par Ben Labarthozic

La journée de repos que je me suis gracieusement accordé hier aurait pu s’apparenter au repos du guerrier dans cette polémique qui semble ne devoir s’arrêter que lorsque d’autre matchs de chique auront été joués… on apprend donc des révélations « fracassantes », un Thiriez qui n’aurait pas prévenu de préfet, des interpellations à Marseille qui ne concernent « que » des Marseillais, une section de CRS totalement absente en gare St Charles pour ne pas accueillir comme il se doit la connerie de pseudo-supporters parisiens abreuvés de violence… Et puis d’autres qui tentent de sortir par le haut. C’est Tonio qui offre de jouer le match à la date souhaitée par les marseillais. Ca aurait pu être Anigo qui dit qu’il « n’en veut pas au PSG et que si ça se trouve, il aurait fait comme le PSG ». Sauf que même lorsqu’il semble vouloir faire acte de contrition, le gros José se démerde pour nous montrer qu’il explose tous les standards de débilité et de truquerie. D’abord et d’une parce qu’après avoir mis des jerricanes de benzène sur les scènes de crime, les propos d’apaisement du directeur sportif marseillais ne nous tirent pas la larme à l’œil. Ensuite parce qu’à travers ses propos (« j’aurais fait comme eux »), Anigo semble prendre comme postulat que le PSG a manigancé et que dans ce cas, oui, il le concède, il aurait pu faire pareil. Mais une question me turlupine… Quand il dit qu’il aurait fait comme le PSG, Anigo signifie-t-il qu’il aurait lui aussi signifié qu’il avait des cas de grippe A dans son équipe ? Pour le coup, on espère bien qu’il aurait suivi cette voie, le contraire eut été étonnant…


(avec Veyrat, on pourra jouer en toute tranquilité... parce que la CB, c'est tellement plus discret que les billets...)

Pour le reste, il y a ceux qui continuent. Niang qui affirme que « c’est tout bénéf’ pour le PSG », Veyrat qui se demande si les parisiens ont vraiment honnête… pour une fois, toutes ces truelles qui ont autant de mal à s’entendre toute l’année convergent au boulevard de la bêtise. Ce qui est étonnant avec l’OM, c’est que chaque décision qui les « pénalise » serait le fruit d’une machination ourdie du côté de la capitale. Pour rappel, le dernier gros scandale arbitral qui ait donné lieu à l’ouverture d’un bon gros dossier sur l’arbitrage remonte au péno sifflé contre Marseille, pour une simulation de… Hilton quand il jouait à Lens, pour une soi-disante faute de Cana. De mémoire (je peux me tromper), c’est le dernier cas qui ait été sanctionné pour simulation (depuis Fionrose quand il jouait… au PSG). On se rappelle alors que l’Equipe avait ouvert un bon gros dossier et que l’on s’était inquiétés du niveau de l’arbitrage comme rarement… A l’inverse, il est toujours amusant de voir qu’alors que Paris a marché dans les clous, alors que rien de tangible, autre que des procès d’intention (i.e. « ils ont menti », « on n’est pas sûrs », « pourquoi Clément était dans le coucou… ? ») ne puisse être opposé à nos dirigeants, on continue de s’étonner du traitement de l’affaire qui aurait favorisé Paname… Si ce n’était pas si affligeant, on aurait presque envie d’en rire. Je sais bien qu’on se répète mais jusqu’à maintenant, j’avais plutôt l’impression que l’application du règlement, avec zèle, contre le PSG, était assez bien perçu du monde bien pensant du ballon rond… A ce titre, le fait que l’entraînement ait repris aujourd’hui fait hérisser le poil d’un microcosme qui voit là la preuve de la mauvaise foi parisienne. Voire. Qu’auraient dû faire les parisiens ? Attendre 4 jours de plus, pour prouver notre honnêteté… ? on nous dit 72 heures d’isolation, soit. La Giule et Sakho ont repris avec le groupe ? La belle affaire… on sait tous que la grippe A est non seulement contagieuse et vous colle au corps pendant trois mois. Là aussi, Paname n’a pas franchi la ligne jaune. Alors on cherche, on s’interroge mais à l’arrivée, pas grand-chose de solide pour étayer les faits reprochés…

Heureusement, y a pas que le foot dans la vie. Ca, c’est la devise de Pelous quand il vend des stickers Panini pour le rugby. Il est d’ailleurs intéressant de constater que décidément, le rugby ne semble pouvoir vivre sans son alter-ego footbalistique… mais qui dit rugby, dit Bastaro. Et hier, c’était le Bastaro show. Une belle interview pleine d’humilité nous raconte-t-on… Nous, on aurait bien aimé que cette humilité soit mise à l’épreuve d’un discours de vérité et de questions bien chiantes qui dérangent mais non, le joueur nous l’a dit et répété, une bonne fois pour toutes, il s’est seulement tamponné le crâne contre la table de nuit… et si vous n’êtes pas contents, c’est la même chose. Dont acte. Sauf que là, les preuves ne manquent pas… et qu’on se rappelle (enfin moi) l’interview du lieutenant de police de Wellington affirmant que 1/ Bastaro n’était pas rentré seul et que 2/ il était impossible qu’il se soit blessé de la sorte en se cognant seul… ou alors, comme pour le classicouille, on nous aurait mentis… ? Pour conclure, et juste pour se marrer, JP PAP1 voit dans Torres un possible ballon d’or 2009… désormais, on sait donc que PAP1 est aussi mauvais pornostickeur qu’entraîneur (mais là-dessus, je suis mal placé pour me moquer…).

Publié dans paris-santa-blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guil 29/10/2009 15:56


Très drôle Post-it )
Moi, je parie surtout qu'on va gagner


post-it 29/10/2009 14:20


et le 20 novembre!!! les marseillais auront la grippe A!  lol

je parie la main de "quivousavez"....



Stardust Chris 28/10/2009 17:47


Alors il y avait eu ce dossier de l'arbitrage il y a 4 ans je crois, suite au match lens-om. Ensuite y'a 3 ans y'a eu "SOS Arbitrage" dans kiplé suite au match om-Rennes où pasige avec
utilisé les mêmes méthodes qu'à marseille. Il n'avait pas été expulsé pour autant. L'arbitre de la rencontre a été sommé de s'excuser par les médias et l'om ce qu'il a fait platement...
voilà, l'om se fait entuber de manière visible 1 fois dans l'année et ça fait un scandale dans les journaux qui affirment haut et fort leur parti pris.
J'attends les mêmes excuses pour nous mais je crois que je serai mort avant.