En vrac

Publié le par Ben Labarthozic

Au lendemain d’une victoire de Raymond et sa bande qui est en passe de faire de lui le Claude Vorilhon de ce pays (« je vous l’avais dit qu’on se qualifierait pour l’Afrique du Sud… »), je continue donc de lutter au milieu d’une actualité en passe de plomber définitivement mon blog ranking et d’achever les nobles (à défaut d’être belles) velléités de ce blog. Brasser du vide n’étant pas un exercice aisé, j’envisage sérieusement de recentrer les débats sur l’âge légal de la sexualité en France ou le minimum vital pour diriger un conseil régional… comme ça, juste pour susciter le débat.

 

 

(Leo & Diego)

 

En attendant, je pourrais bien vous dire que Malouda est redevenu indispensable aux bleus, après l’avoir été aux Blues et qu’il aura quand même fallu attendre un an pour s’en rendre compte. Celui que l’on décriait encore hier pour son inutilité offensive, en oubliant bien de souligner son travail de sape défensif, est en train de faire exploser son talent à a la gueule du monde. Autant dire qu’il s’agira d’un problème de plus à gérer pour Raël Domenech quand il devra expliquer à Ribéry que ce n’est plus à droite qu’il doit jouer mais bien sur le banc… Au rayon international, la météo du jeudi restera marquée par la qualification de l’Argentine. C’est à peu près tout ce qu’on retiendra de cette équipe au sein de laquelle Veron est un titulaire indiscutable, ce qui ajoute un peu d’exotisme à l’histoire. Pour le reste, il aurait été intéressant que Diego enfile la tunique blanche et bleue, non pas pour jouer, mais parce qu’il semble affûter pour assurer la transition avec Depardieu pour le rôle d’Obélix aux côtés de Christian Clavier…

 

En parlant de Christian Clavier, la transition est toute trouvée avec notre Président, non pas Babaze, l’autre, le père de, au sujet duquel on apprend que l’avocat de Santos compte faire appel… l’histoire ne dit pas si l’avocat en question a dépassé la seconde année de droit mais sa requête nous autorise à nous interroger… et puisque on parlait d’exotisme, avouons que la demande n’en manque pas. Voyons-voir… : « ». Ajoutons, pour mettre un gros gâteau sur la cerise, que deux reporters ont décidé de se colleter à l’affaire (L’affaire Santos – un an après) pour apporter leur soutien et (évidemment) toute la lumière sur l’épisode madrilène. Une investigation en forme de plongée au cœur de la famille du supporter marseillais. Ca devrait être assez objectif mais on ne sait pas encore si le supporter tabassé parce qu’il portait le paletot du PSG est interviewé… et le PSG justement ? Delanöé « adore » bosser avec Babaze et le Parc devrait être rénové pour… 2016… dur d’être bloggueur sur le PSB…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article