La main de Diomenech

Publié le par Ben Labarthozic

Ce fût déjà souligné ici par les brillants lecteurs/contributeurs de ce blog mais s’il y a bien une chose pour laquelle il faut rendre grâce à Raymond et, accessoirement à son porte-cigare qu’est Henry, c’est bien d’avoir noyé le classicouille de demain au rang de péripétie franco-française quand nous nous apprêtons à rentrer dans une zone de turbulences où notre nation footbalistique aurait dépassé haut-la-main (sans mauvais jeu de mots) sa consoeur transalpine dans l’art de gagner sans jouer (ou plutôt de gagner en trichant). Il y a d’ailleurs quelque chose d’assez amusant à constater avec quelle véhémence la presse italienne la plus sérieuse (si tant est que cela veuille encore dire quelque chose) condamne la victoire française face à son homologue Trapatonien…

 

A la limite de la rigueur, si l’on devait procéder à un rapproché entre la tartufferie d’hier et le choc de demain, il ne pourrait être mieux illustrer par le plongeon Ravanellien, plongeon dont, à l’époque, les dirigeants marseillais avaient fait preuve d’à peu près la même bonne foi et même classe que les dirigeants français que nous avons puisque le communiqué ohémien de l’époque faisait état d’une faute dont avait été coupable Rabesandratanov… (cette fois, vous aurez reconnu le mauvais jeu de mots de vous-même). Comme quoi, les parallèles seraient peut-être finalement plus nombreux qu’on ne le croit. Comme quoi également, les époques passent, les habitudes restent… De là à penser que demain, nous nous fassions enfler par une équipe et un entraîneur au-dessus de tout soupçon (l’OM de 93, la Juve du sang propre…), ce serait aller un peu vite en besogne et tomberait sous le coup, avouons-le, d’une paranoïa mal venue. Une paranoïa qui se rapprocherait de celle d’une fausse épidémie de grippe A… ? Mais voyons…

 

 

 

(en bonne compagnie au hall of fame de la triche... en attendant Drogba...)


En même temps, soyons un peu cyniques. Objectivement, c’est un mauvais moment à passer mais dans quelques mois, on se serait quand même bien fait chier sans les francecouilles en Afsud. Je veux dire, la polémique sera déjà bien loin, nous rappelant ainsi la victoire milanaise en championsse ligue d’il y a deux ou trois ans, année marquée du Moggiopoly et dont le Milan AC de Berlusconi aurait dû être exclu… D’ailleurs, notre président à nous l’a bien dit hier, en direct sur la première chaîne : « Malgré les péripéties, l’essentiel, c’est d’être qualifié ». Ah bon ? quand on vous dit que les parallèles existent… de là à dire que la France de Dodo gagnera la timbale en 2010, il y a quand même un fjord…

 

En attendant, on est quand même tout heureux de voir tous ces grabataires faire bombance autour de quelques bouteilles de Romano-Conti, clamant la bouche pleine et la panse bien tendue qu’ils avaient raison de faire confiance à Raymond. C’est Titi (qui va prendre cher pendant une paye) qui régale pour tous ces porcs qui ont aligné mauvaise décision sur mauvaise décision. Non, le ridicule ne tue pas. La honte non plus visiblement. Du coup, si ça doit nous faire gagner, on ne saurait que trop conseiller à Mevlut ou Séssegoal d’y mettre la mimine. Franchement, ce ne serait qu’un mauvais moment à passer. Comme un suppositoire contre la grippe par exemple. Comme quoi, on a beau faire, on a beau dire, on ne fait rien qu’y revenir…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article

Fernandez mais pas Luis 20/11/2009 13:03


Merci pour le lien Bolo, je l'avais pas vu et c'est très bon ;)

Sinon perso je suis comme les Irish pour qu'on rejoue le match : normalement cette fois ci on devrait se faire plier et être enfin débarrassés de Raymond.

Parce que franchement, c'est sur qu'il vaut mieux y aller en Afrique du Sud que de ne pas y aller, mais si c'est pour (non)jouer comme à l'Euro je vois pas l'intérêt.

A propos de l'Euro, je me rappelle du discours de Raymond de l'époque : "L'Euro n'est qu'une étape on est en train de construire, l'important c'est de se qualifier pour la Coupe du Monde".

Traduction : "oui on est nul mais c'est normal on est juste en train de se préparer une équipe de ouf pour aller en Afrique du Sud".

Résultat des courses, Raymond ose parader parce qu'on est qualifié alors que, sauf erreur (mais je suis comme Escalette je suis pas technicien -sic-), deux ans après un horrible euro on a toujours
pas la moindre équipe digne de ce nom, on finit deuxième d'un des groupes de qualif les plus faibles, et on l'emporte à l'italienne (tout est dit là^^) face à une brave mais faible équipe
irlandaise.

Franchement, avec la génération de joueurs qu'on a en arrivé là, bravo Raymond...

Heureusement ce soir on se réconcilie avec le foot de haute-voltige grâce au PSG :p 


Bolo 20/11/2009 12:26


Merde, je n'ai pas compris le jeu de mots avec Rabesandratana !

Si vous avez loupé et que vous voulez vous fendre la gueule:
http://www.youtube.com/watch?v=LriEtviUkf8&feature=player_embedded

PS: à moins qu'il y ait encore un fameux jeu de mots caché, je préfère le Romanée-Conti personnellement.... 


Guil 20/11/2009 11:25


Juventino, je te rejoins, cette qualif a un gout de chiotte et est une coup de pied dans les burnes à ce qu'on appelle l' "Honneur", avec un grand H. L'honneur que les 25000 irlandais ont eu après
le match en ne créant aucun débordement malgré ce qu'ils venaient de vivre.
Mais (et il y a toujours un 'mais'), je supporterai l'équipe de France an AfSud car, malgré leur prestation pathétique de mercredi, les Anelka, Gourcuff, Sagna, Diarra et autres ne font pas partis
des méga tricheurs avec pour tête de gondole Thierry Henry. Eux méritent que leur pays soit derrière eux, car eux n'ont pas fait la main.. Simpliste comme raisonnement j'en conviens mais je le
crois fermement juste.


Ben Labarthozic 20/11/2009 10:22


Moi, Juventino, je crois que tu ne veux bien lire que ce que tu veux lire ou alors tu feins de ne pas voir l'ironie de mon propos, ce qui revient au même... le parallèle avec le Milan AC de
Berlusconi me paraissait pourtant assez flagrant pour que je sois suffisamment clair mais peut-être faudrait-il que j'arrête de manier le second degré, au risque d'écrire des articles qu'on
pourrait lire dans 20 minutes. Choper une phrase de mon post et la sortir de son contexte, je peux pas lutter... maintenant, que tu m'affubles d'un rôle, d'une posture et d'une éthique au-dessus de
tout soupçon m'honore mais à la limite, je n'ai rien revendiqué... un peu à l'image de Francis Lalanne... je ne suis qu'un homme, avec ses forces, ses faiblesses et ses contradictions. Désolé si le
mythe s'écroule piteusement un vendredi matin de classicouille... ah, Juventino... tu supporters quel club déjà? La Moggioventus? ;-)


Juventino 20/11/2009 10:08


Je ne te reconnais plus Ben Labartozic.. Toi le chantre de l'éthique, le premier à crier à l'injustice, quand il s'agit de la France (et peut etre du PSG) il n'y a plus personne, ton discours "dans
quelques mois on sera bien content d'etre en afrique du sud et on ne parlera plus de la polémique" est affligeant... Je ne comprends plus. Donc en sport (et dans le reste) l'essentiel est de
gagner, la fin justifie les moyens, et bah, coubertin doit se retourner dans sa tombe...
Elle est belle la France du foot !! Moi ca me laisse un gout plus qu'amer dans la bouche à voir se pavaner domenech et sarko, à voir chanter ceux qui ont pleuré à Seville en 82, à entendre répéter
ad nauseam "c'est ca le foot"..
Dans ces conditions, et pour la premiere fois ds ma vie, je ne supporterai pas la france en afsud, j'essaierai d'admirer une equipe au jeu flamboyant dotée d'une éthique minimale...
Alors messieurs Henry, Domenech, Escalettes, le Graet, Rama Yade, je ne vous souhaite pas bonne chance, je ne vous souhaite que la Corée (2002), et rien d'autre...