Reculer pour mieux sauter ?

Publié le par Ben Labarthozic

Ca y est, la sanction est tombée. Ou plutôt, la non-sanction est arrivée. Casque d’Or n’ira pas purger des matchs derrière la balustrade et le bougre se dit même « content d’aller prêcher la bonne parole du foot dans les écoles ». Hallelujah. On aura noté, quand même, qu’avant de s’exprimer à froid, Tonio a été privé de paroles à chaud, empêché qu’il fût de s’exprimer au sortir de la commission par le directeur de la communication, Burno Skropeta. On le sait maintenant, pour Kombouaré, ça va filer droit. Ou une autre manière d’appliquer à l’entraîneur le traitement qu’il réserve habituellement à ses joueurs…

 

 

(Sortie de l'école, Kombouaré et Gourcuff à nouveau copains dans la cour de récré...)


Peut-on dire que cette « punition » soit une surprise ? Pas vraiment en fait. D’abord et d’une parce que la présence du poiscaille Gourcuff père avait plutôt pour effet de nous rassurer. Ensuite parce que l’on sent l’entourloupe à plein nez. Paranoïa ? Peut-être. Mais le fait que le Mack’ soit toujours sur le grill d’une possible suspension du comité d’éthique a pu peser dans la balance. Ainsi, le jour où le cap’tain se fera gentiment taper sur les doigts, il sera toujours pratique d’avancer le paravent Kombouaré pour « prouver » que le PSG n’est finalement qu’une cible comme une autre. Une sorte de preuve par l’absurde…

 

Sinon, aujourd’hui, c’est réservation des places pour le PSG/OM du 28 février prochain. Il faudra arriver à l’heure pour ceux qui auront pu braver les barrières des serveurs vocaux du 32 75. En effet, depuis le début de saison, c’est peu de dire que l’organisation du PSG n’a jamais été aussi mal baisée. Entre la sécurité, des files inexistantes et une attente aux portes qui nous fait ressembler de plus en plus à des allemands de l’est découvrant la banane, à Paname, la lutte des classes existe aussi pour les abonnés. A la différence près qu’une fois franchi le portiques, les matchs de Paname n’ont pas toujours la saveur de l’exotisme… A l’arrivée, c’est cher payé… ce qui ne l’est pas assez en revanche, ce sont les 12 patates offerts par Blackburn pour récupérer Woaro… et la pomme de terre, c’est quand même moins bon que la banane…

Publié dans paris-santa-blog

Commenter cet article